Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Daniel Jeanrichard  par Iguel_378

Daniel Jeanrichard par Iguel_378

12 août 2012
Claire Bärtschi-Flohr
Claire Bärtschi-Flohr

Statue de Daniel Jeanrichard. Né à La Sagne en 1665, établi au Locle et décédé en 1741, Daniel Jeanrichard est considéré comme le fondateur de l'industrie horlogère neuchâteloise.

Daniel Jeanrichard est vraiment emblématique de la région et son existence a été mythifiée. Sa statue, créée par Charles François Marie Iguel, nous donne l'occasion de mieux connaître ce sculpteur (voir ci-dessous). La statue a été inaugurée le 15 juillet 1888, lors d'une grande fête avec cortèges, discours, toasts, culte, tableau vivant, poésie, chants.

Cette statue se trouve au Locle, devant l'ancienne Ecole d'Horlogerie. Elle est en bronze, mesure 9 mètres de haut, et repose sur un piédestal de marbre de Carrare.

Mon arrière grand-père, Paul Guillard (1857-1951) fit partie des premières volées de cette école et en fut diplômé. Il exerça son métier d'horloger complet à Bex, Genève, Paris, entre autres.

Voir l'école d'horlogerie construite entre 1887 et 1890 : http://www.notrehistoire.ch/photo/view/43065/

Voir mon arrière grand-père : http://www.notrehistoire.ch/photo/view/6590/

et quelques notes sur sa vie : http://www.notrehistoire.ch/article/view/344/

NOTE sur le sculpteur :

Charles François Marie IGUEL. Renseignements tirés du "Dictionnaire Historique de la Suisse" :

né le 3.1.1827 à Paris, décès 29.12.1897 à Plainpalais (auj. comm. Genève), prot., d'Epagnier (auj. comm. Marin-Epagnier) et Genève. Fils de Charles Frédéric et d'Augustine Gogibus. ∞ Marie Perrussel. Etudes à l'Ecole des beaux-arts de Paris (1844-1848), puis dans l'atelier de François Rude. Après ses débuts parisiens, I. s'établit à Neuchâtel (1871), où il fut naturalisé en 1873, puis à Genève (dès 1876). Il reçut de nombreuses commandes officielles: il réalisa le monument de Guillaume Farel à Neuchâtel (1875), participa à la décoration du mausolée du duc de Brunswick à Genève (1875-1879) et à celle du bâtiment du Tribunal fédéral de Montbenon à Lausanne (1884). Il exécuta également la statue du Pâtre suisse pour l'Exposition nationale de Genève en 1896.

Bibliographie
- C. Lapaire, «La sculpture à Genève au XIXe s.», in Genava, 27, 1979, 101-121
- DBAS, 530
- Biogr.NE, 3, 192-197

Auteur(e): Laurent Langer

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
100,618
5,822
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.