Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Usine Béard de Clarens/Montreux, inaugurée en 1947

Usine Béard de Clarens/Montreux, inaugurée en 1947

1 janvier 1957
Extrait de la plaquette Jubilé des 10 ans de la Maison H.Béard S.A. 1957
Christian Malera

H. Béard S. A. Montreux (Suisse)

Fabrique d'argenterie et d'articles en acier inoxydable

Béard est une société de vente d'équipements hôteliers. Elle vous propose des couteaux, des cuillères, des fourchettes, de la verrerie, de la porcelaine, des assiettes et des articles de table et de cuisine.

Introduction

Fondée en 1907 à l'aube du grand boom de l'industrie touristique montreusienne, par Noël Béard, l'entreprise familiale aura traversé le XXe siècle, s'adaptant à toutes les évolutions du monde de l'hôtellerie. Dès les années 1930, elle connaît un essor considérable, notamment grâce à une invention du fils Henri, permettant de fabriquer une argenterie plus solide, capable de supporter l'usage intensif qu'en font les professionnels. En 1948, l'entreprise devenue société anonyme inaugure son usine de Clarens, et devient alors le fleuron industriel de Montreux sous l'impulsion de Noël Béard qui est devenu Président.

Famille Béard

Description : Description : D:\christian.malera\Pictures\christian\Genealogie\Famille Beardoël Béard 1849-1932.jpg

Famille d'industriels de Montreux. Catholique, originaire de Lavour (Ain, F), établie à Lausanne en 1880, bourgeoise de Montreux/Châtelard dès 1934.

Noël (1849-1932) ouvre en 1888 à Montreux un magasin de porcelaine et verrerie.

Description : Description : D:\christian.malera\Pictures\christian\Genealogie\Famille Beard\Henri Béard-1877-1954.jpg

Son fils Henri (1877-1953) ajoute l'argenterie à l'entreprise familiale en 1907, répondant ainsi à une forte demande de l'hôtellerie lémanique.

Des ateliers artisanaux de fabrication et de réparation, on passe en 1947 au stade industriel, avec l'ouverture d'une usine à Clarens. Centres de distribution ouverts à Zurich et Genève. La société, devenue H. Béard SA en 1944, se diversifie dans la production de matériel de cuisine et produisait aussi des charriots de service et des brunisseuses pour l'entretien de l'argenterie.

Description : Description : D:\christian.malera\Pictures\christian\Genealogie\Famille Beardoël Béard 1901-1986.jpgDescription : Description : D:\christian.malera\Pictures\christian\Genealogie\Famille Beard\Jean-Noël et Michel.jpgN

Noël (1901-1986) crée en 1958 la première usine à l'étranger, au Caire, puis une autre à Nice en 1972 (Béard France SA), qui ouvrira des bureaux à Paris, Bruxelles et en Allemagne. Il fut conseiller communal (législatif, 1954-1961) et abbé-président des Echarpes blanches de Montreux. L'entreprise, dirigée en 1994 par la quatrième génération, Michel et Jean-Noël (décès 2000), occupait 150 ouvriers en 1962 à Clarens (usine fermée en 2001) et Montreux, 106 personnes en 1994, 60 en 2000. Elle est vendue à cette date à une société piémontaise, Paderno S.r.l.

NOEL : a été aussi pendant plusieurs années CONSUL HONORAIRE DU MAROC pour la Suisse Romande

Béard SA en quelques dates

1907 Fondation de la société par Noël Béard.
1944 Béard devient une société anonyme.
1947 Inauguration de la nouvelle usine à Clarens.
1947 Désaffectation de la l'ancienne fabrique de l'avenue des Alpes à Montreux
1950 Première exportation vers le Moyen-Orient.
1963 L'usine de Clarens a été agrandies en ajoutant 2 étages à la structure existante 1967 Création du magasin de l'avenue du Casino.
1972 Deuxième extension du site de Clarens.
2000 Rachat de Béard SA par la société italienne Sambonet Paderno.
2001 Fin des activités de production à l'usine de Clarens. La vente de produits finis (porcelaine, verrerie, couverts, etc. ) se poursuit.
2006 Le nom «Béard» est cédé à une entreprise basée en Suisse alémanique qui devient Béard AG. L'activité commerciale est, elle, vendue à Berndorf.
2007 Le bâtiment est vidé.
2011 Projet de transformation de l'usine en EMS.

Extrait de la plaquette jubilé des 50 ans de la Maison H.Béard S.A. 1957

Ces considérations nous font mieux mesurer le chemin parcouru depuis 1907, année de sa fondation, à nos jours, par la Fabrique d'argenterie H . Béard S.A.

Et au moment où l'entreprise entre allègrement dans sa cinquante-et-unième année d'existence, il nous plaît de jeter un regard sur le passé.

Description : Description : D:\christian.malera\Pictures\christian\Genealogie\Famille Beard\1921 Magasin.jpgHenri Béard, fondateur de la maison, travaillait avec son père dans la porcelaine et la verrerie quand il décida, en 1906, de se vouer à l'argenterie. A l'origine, il s'adjoignit deux collaborateurs, un orfèvre et un polisseur-galvaniseur, avec lesquels il s'employa à développer son entreprise. De familiale et artisanale qu'elle était à ses débuts, celle-ci franchit les étapes d'une extension rapide, élargissant d'année en année son champ d'activité, multipliant ses produits et sa clientèle, sans craindre les innovations qui devaient conditionner son développement, dans les domaines de l'argenterie, de la porcelaine et de la verrerie.

En 1932, Henri Béard remettait la direction de la Fabrique à ses fils Noël et Henry, après des années de labeur intelligent et fécond. Ses successeurs s'efforcèrent dès lors de suivre la voie pleine de promesses qu'il leur avait tracée.

En 1939, l'Exposition nationale de Zurich ouvrit de nouveaux horizons à l'entreprise, qui se vit confier la grande tâche d'équiper les restaurants de la Société suisse des hôteliers, de la Société suisse des cafetiers et restaurateurs et de la Société suisse des confiseurs, ainsi que de plusieurs autres groupements représentés à la magnifique « Landi » . Dès lors, la maison H. Béard S.A. prend un essor remarquable et, la guerre de 1939 à 1945 ayant pris fin, de riantes perspectives s'offrent à l'entreprise montreusienne.

Description : Description : D:\christian.malera\Pictures\christian\Genealogie\Famille Beard\Maison H.Béard SA\1939 Expo nationale Zurich.jpg

En 1944, à la suite du départ de M. Henry Béard fils, qui décide de faire carrière dans l'hôtellerie, la maison devient une société anonyme dont M. Noël Béard assume la direction.

En 1948, nouvelle étape importante, c'est l'inauguration de la nouvelle usine de Clarens, construction rationnelle dans laquelle de nombreux employés et ouvriers vont pouvoir se consacrer, en collaborateurs précieux, au développement de l'entreprise. Ces locaux, qui représentent un cube de vingt-trois mille mètres, sont dotés des installations les plus modernes. Des salles d'exposition complètent les ateliers et les bureaux, offrant ainsi l'occasion au client de faire son choix dans les meilleures conditions.

Description : Description : D:\christian.malera\Pictures\christian\Genealogie\Famille Beardouvelle usine Béard de Clarens, inaugurée en 1947.jpg

Description : Description : D:\christian.malera\Pictures\christian\Genealogie\Famille Beard\ateliers.jpg

Description : Description : D:\christian.malera\Pictures\christian\Genealogie\Famille Beard\ateliers 2.jpg
On peut alors mesurer le chemin parcouru depuis 1907 en jetant un regard sur les anciens ateliers de l'avenue des Alpes à Montreux.

Description : Description : D:\christian.malera\Pictures\christian\Genealogie\Famille Beard\Ancienne Fabrique Béard de Montreux, désafàcté en 1947.jpg

Entre temps, une prospection suivie a ouvert de nouveaux débouchés aux nombreux produits sortis de l'usine. L'argenterie Béard, notamment, connaît un grand succès et on ne compte plus les établissements publics, hôtels, restaurants, tea-rooms, voire cliniques et hôpitaux, de Suisse et de l'étranger, qui sont équipés avec les modèles si divers de la maison montreusienne.

Au nombre des réalisations dont la Fabrique H.Béard S.A. peut être particulièrement fière, mentionnons dans le domaine de l'hôtellerie l'installation complète des grands palaces étrangers que sont l' «Istanbul Hilton » à Istanbul, I'« El Mansour » à Casablanca, « Shepheard's » et « Continental » au Caire, « Capitole », « Commodore » et « Riviera » à Beyrouth, le « New Hôtel » à Damas et le nouveau " Semiramis" à Bagdad.

Ces succès n'ont pu être obtenus qu'à 1 suite de l'appui et des recommandations de nos estimés clients suisses, auxquels N.Béard adresse personnellement ici ses sentiments de vive reconnaissance.

Mais la réputation de H. Béard S.A. est aussi fondée sur la fabrication d'articles de ménage, utilitaires ou décorations, d'usage courant ou luxueux, qui sont vendus dans tout notre pays et à l' étranger.

D'importantes livraisons comme celles du Tir fédéral de Lausanne en 1954 et de l'Hospes en 1954, à Berne, font date dans l'histoire de la maison montreusienne, qui développe parallèlement une organisation de vente perfectionnée, notamment par l'ouverture d'une agence générale à Zurich et de bureaux de vente avec salles d'exposition à Genève et à Lucerne.

Le Commissariat général de la Suisse près l'Exposition universelle et internationale de Bruxelles 1958 a chargé H.Béard S.A. de l'équipement du Restaurant Suisse. Il s'agit là d'un succès international de notre industrie suisse de l'argenterie.

En dehors de ces fabrications, H.Béard S.A. réalise un chiffre d' affaires considérable en porc laine décorée, verrerie et batterie de cuisine pour hôtels et restaurants, et compte parmi les principaux fournisseurs du pays.

Élément important de l'économie montreusienne, la Fabrique H.Béard S.A. a conquis une place en vue au nombre des industries d'exportation de notre pays. N'est-elle pas la plus importante fabrique d'argenterie de Suisse ?

Sous l'impulsion de son directeur actuel, Noël Béard, qui sera bientôt aidé dans sa tâche par ses fils Michel et Jean-Noël, elle doit poursuivre son développement si heureusement amorcé par les devanciers, grâce à l'appui qu'elle a trouvé auprès des hôteliers et restaurateurs vaudois et valaisans, base de sa clientèle, et en Suisse en général où elle a été agréée en qualité de digne représentante de l'industrie romande.

Entreprise symbolique

La personnalisation devient l'une des marques de fabrique de Béard, qui constitue avec le temps un stock de milliers de poinçons aux initiales d'hôtels de luxe du monde entier. Ainsi que ceux des compagnies aériennes. Cinq ouvriers de l'usine travaillent par exemple pendant plusieurs années exclusivement pour Swissair, qui a alors pour habitude d'offrir des couverts en argent à ses clients de première classe.

A son apogée, Béard SA emploie quelque 200 personnes sur son site de Clarens, gère une usine en France, travaille en étroite collaboration avec une autre en Egypte - pour toucher les très protectionnistes marchés du Maghreb -, et des lieux d'exposition à travers toute l'Europe. Parallèlement à l'activité de production et vente d'argenterie, le groupe distribue également de la vaisselle haut de gamme, toujours pour des clients professionnels. Dès 1967, un magasin voué aux arts de la table devient en outre la vitrine publique de la société, au centre de Montreux.

Mais peu à peu, l'Europe se détourne de l'argenterie, question d'évolution dans le service, mais aussi de coûts. «L'argent demande un entretien constant, pour éviter qu'il ne noircisse. Le Lausanne Palace avait ainsi à l'époque un argentier, qui ne faisait que ça toute la journée», explique Jean-Claude Rey-Mermet. La société s'adapte donc, et se tourne toujours plus vers les palaces du Moyen-Orient et de l'Asie, friands de luxe. Mais les arrière-petits-fils du fondateur, Jean-Noël et Michel, arrivés aux manettes en 1986, décident à la fin des années 1990 de vendre la société. C'est le géant italien Sambonet Paderno qui s'en porte acquéreur en 2000, et, dès l'année suivante, rapatrie la production vers son site de la région milanaise.

Jusqu'en 2000, la maison Béard SA, reste indépendante sous la Direction des membres de la famille, Ils vendent en 2000 leur capital en actions au groupe italien Paderno Sambonet. Groupe spécialisé dans la fabrication des couverts de table, articles de service et de cuisine servant hôtels, restaurants, collectivités etc. Le nom de Béard SA change en Sambonet Béard SA.

Au début de l'année 2007 Berndorf a repris l'activité commerciale de Sambonet Béard en Suisse et devient distributeur exclusif des marques Béard et Sambonet pour la Suisse. En conséquence Berndorf a établi une succursale propre pour la Suisse romande au domicile de l'ancienne société Béard SA à Clarens.

Avec la transformation du bâtiment en EMS, qui devrait s'achever à l'automne 2011, une page importante de l'histoire économique montreusienne sera définitivement tournée.

Source : MARC ISMAIL 24H

http://archives.24heures.ch/VQ/LAUSANNE/-/article-2010-01-1432/beard-ces-cinq-lettres-gravees-au-dos-de-couverts-en-argent-auront-ete-synonymes-de-luxe-dans-les

http://archives.24heures.ch/VQ/LAUSANNE/-/article-2010-01-1433/1888-fondation-de-la-societe-par-noel-beard

http://www.berndorf.ch/Sur-nous.10+M52087573ab0.0.html

Document PDF de cet article

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
94,123
4,809
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.