Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:15:11

Robert SCHUMANN, Fantaisie pour violon et orchestre, op. 131, Georges TESSIER, OSR, Edmond APPIA, 1952

26 septembre 1952
RSR resp. RTS
René Gagnaux

Cette Fantaisie pour violon et orchestre, op. 131, - ainsi que le Concerto pour violon en ré mineur WoO1 - furent inspirés à Schumann par le jeu de Joseph Joachim, dont il avait fait la connaissance au printemps 1853 à Düsseldorf, dans le Concerto de Beethoven. Les deux oeuvres furent composées cette même année, elles appartiennent aux dernières années créatrices de Robert Schumann.

Robert Schumann*, gravure sur bois de* Félix Vallotton , 1893, Source: Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, Droits: domaine public, Identifiant: ark:/12148/btv1b69516864, Notice du catalogue.

Le manuscrit autographe de la partition conservé à la Bibliothèque Nationale de France est daté et signé «Düsseldorf d. 7ten September 1853». L'oeuvre est dédiée à Joseph Joachim, qui la joua en première audition le 27 octobre 1853 à Düsseldorf sous la direction du compositeur, puis à Leipzig au début de janvier 1854: elle remporta un vif succès, mais - comme bien des oeuvres de la période tardive du compositeur - tomba pendant presque un siècle dans l' oubli.

Dans l' enregistrement proposé ici, l'Orchestre de la Suisse Romande est dirigé par Edmond APPIA , avec Georges TESSIER en soliste. D'après l'annonce faite lors d'une rediffusion, il s'agit d'une prise de son effectuée en studio le 26 septembre 1952. Je n'ai pas encore pu trouver plus d'infos: si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent!

Georges TESSIER (*) était un violoniste français bien connu, que l'on retrouve dans de nombreux enregistrements et disques renommés des années 1950-1970 - voir par exemple l'enregistrement des Brandebourgeois sous la direction d'Hermann SCHERCHEN - , mais sur lequel il est aujourd'hui bien difficile de trouver des données biographiques concrètes.

(*) à ne pas confondre avec deux autres Georges Tessier, homme politique resp. historien! Bien des catalogues font une allègre confusion entre ces divers Georges Tessier...

Georges Tessier fut premier second violon de l'Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire de Paris jusqu'à sa dissolution et reformation comme Orchestre de Paris (1965-1967): pendant trois saisons il en fut le «general manager» (d'après l'ouvrage «The Société Des Concerts Du Conservatoire, 1828-1967» de D. Kern Holoman, page 41).

Il a aussi été chambriste, entre autres avec son Quatuor Tessier (Georges Tessier, Jacques Dejean, 1er resp. 2e violon, Jacques Balout, violoncelle, Robert Cordier, alto), ainsi qu'avec le Quatuor de Paris (1er Violon: Georges Tessier; 2e Violon: Maurice Hugon; Alto: Jacques Balout; Violoncelle: Robert Cordier)

Dès 1947 Georges Tessier joua de temps en temps en récital en Suisse romande, ainsi qu'avec l'Orchestre de la Suisse Romande.

L' enregistrement que vous écoutez...

Robert Schumann, Fantaisie pour violon et orchestre en ut majeur, op. 131, Georges Tessier, Orchestre de la Suisse Romande, Edmond Appia, 26 septembre 1952

Im mässigen Tempo - Das Tempo beschleunigend

bis zum Lebhaft - Cadenz 15:10

Provenance: Radiodiffusion, Archives RSR resp. RTS

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Zung Pham

    Merci infiniment Monsieur René Gagnaux d'avoir ressorti cet enregistrement inédit de la Fantasie de Schumann pour violon et orchestre si rarement jouée et de quelle manière par le grand violoniste Georges Tessier avec l'Orchestre de la Suisse Romande sous la baguette généreuse et musicale d'Edmond Appia.Cette version de la Fantasie est la plus fidèle à Schumann car il en existe une jouée comme "morceau de bravoure"et donnée dans les concours,qui ne respecte pas du tout le texte original...Ce document est absolument unique en son genre car il respecte l'esprit et l'orchestration voulue par Schumann ,dont le leïtmotiv obscessionnel traduit bien la fougue et la joie du compositeur malgré la présence d'un doute perpétuel sous-jacent.Merci encore !

  • René Gagnaux

    Cher Monsieur, Merci pour votre très intéressant commentaire! Je lis dans votre profil que vous avez travaillé avec Georges Tessier: est-ce-que vous savez où je peux trouver plus d'informations sur lui? Il est hélas tellement difficile d'en trouver, et j'aimerais pouvoir compléter le peu d'informations que j'ai. Georges Tessier est aujourd'hui tellement oublié, malgré ses nombreux enregistrements. Vous pouvez télécharger ses enregistrements des Brandebourgeois avec Hermann Scherchen sur mon site, voir à partir de la page http://www.rene-gagnaux.ch/scherchen_hermann/bach_bwv_1046.html. Merci d'avance pour toutes informations!

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,776
4,722
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.