Expo.02 / ONOMA: Montfaucon (JU)

Team Onoma / C. Abächerli
Expo.02

Les oiseaux sauvages ont donné leur nom à de nombreuses localités, dont Montfaucon, village des Franches-Montagnes situé à quelques kilomètres au nord-est de Signelégier. A Montfaucon, les faucons ont disparu, à l'exception de ceux, brodés, d'une petite entreprise artisanale locale présentée ici. (Cette entreprise existe toujours).

Montfaucon apparaît au chapitre 105 sur les noms dérivés des oiseaux sauvages. Dans le même chapitre, nous trouvons Gruyères (FR), Corbières (FR) et Habsburg (AG).

Contexte :

ONOMA Expo.02 Arteplage d’Yverdon-les-bains: Un voyage filmé à travers les communes suisses dont des scientifiques ont tenté de retracer la provenance du nom. Onoma proposait des portraits filmés de communes suisses dont l’origine des noms présente une parenté.
Des balades insolites, autant de clins d’œil aux racines historiques de la diversité des communes helvétiques. Sur les colonnes média, films, interviews, parentés et explications de noms sur les communes suisses.

Pour une explication plus détaillée de ce projet, et une image du pavillon voir :

Pour le clip introductif de ONOMA voir :

Pour mieux comprendre ces séquences filmées, voici quelques-unes des consignes (données par le directeur artistique Christoph Schaub) aux équipes qui ont réalisé les prises de vue et les interviews dans les différentes communes :

OBJECTIF : Il s'agit de créer des miniatures cinématographiques qui éveillent l'attention et la curiosité par leur brièveté, mais aussi par leur densité narrative.
Les portraits des communes ont été traités spécifiquement en fonction du contenu des racines des mots ou des thèmes de voyage. L'image de chaque commune est représentée de manière différente dans le film. Les interventions spontanées des habitants des communes constituent une part importante de ces portraits de communes.

CONDITIONS DE CONTENU ET DE FORME :
Chaque commune présentée est saisie visuellement de manière à ce qu'une image de la surface architecturale et topographique soit également racontée. Une icône de village ou de ville doit être présente : l'église, les anciennes fortifications, le couvent, un pont, la fontaine du village, le cimetière, la grande usine...
L'un des objectifs déclarés du projet est que le spectateur, en plus de profiter d'un voyage linguistique à travers la Suisse multilingue, ait fait, en passant et sans s'en rendre compte, une "promenade architecturale" à travers la Suisse. Pour que les films soient très vivants, il faut trouver un rapport aussi personnel et émotionnel que possible avec les interlocutrices.
Les transitions au sein d'un film, d'une commune à l'autre, doivent être clairement visibles d'un point de vue narratif. Au début du portrait, le nom de la commune et l'appartenance au canton doivent apparaître en écriture dans l'image.

Un grand merci au Professeur Andres Kristol (Université de Neuchâtel) qui a coordonné ce projet et s'est chargé en premier de l'aspect toponomastique. C'est lui - qui doit donc être considéré comme le détenteur du "droit moral" de cet œuvre- qui nous a donné le feu vert pour la publication de ces extraits dans NH.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Claudio Abächerli
480 contributions
11 janvier 2024
26 vues
2 likes
0 favori
0 commentaire
4 galeries
00:01:31