Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le sheikh qui aimait les Valaisans

Le sheikh qui aimait les Valaisans

11 mars 2021
Charly Arbellay
Charly Arbellay

Le 21 février 2021 le Sheikh Hamed Zaki Yamani (en arabe : الشيخ أحمد زكي يماني) décédait à Londres à l’âge de 90 ans. Quatorze jours plus tard, le 7 mars 2021, son contemporain et ami Gaston Barras, président du Golf-Club de Crans-Montana le suivait dans la tombe.

Grandes lignes biographiques

Le sheikh Yamani avait suivi des études de droit à Harward. Il avait été nommé ministre d’état saoudien du pétrole et des ressources minérales dès 1962. Par la suite, le roi Fahd le démissionne de son poste en octobre 1986. Il a été également un ancien ministre de l’OPEP pendant 25 ans. En 1955, il a épousé Leila à Brooklyn puis 1975 il s'est remarié avec Tammam al-Anbar. Il avait huit enfants.

Le Sheikh à Crans-Montana

A Crans-Montana, le sheikh avait pris ses quartiers d’hiver 1985 au complexe hôtelier Les Hauts de Crans. Très courtisé, l’ancien ministre participait régulièrement aux soirées caritatives la Nuit des Neiges. C'est à cette occasion qu'il a côtoyé à maintes reprises le roi Siméon II et son épouse Margarita de Bulgarie, la Grande duchesse héritière du Luxembourg et bien d’autres têtes couronnées. En 1989, le Golf-Club de Crans sur Sierre le fait membre d’honneur.

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • A la nomination de membre d’honneur du Golf-Club.
    De gauche à droite : Vital Renggli, directeur de l’OT Gaston Barras, président du Golf-Club, le sheikh Zaki Yamani, son épouse Tamman al Anbar et Maurice Couve de Murville, diplomate français.
    Photo Charly Arbellay.

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • Sous les géraniums, le comité et les membres d’honneur du Golf-Club entourent le nouveau nominé Zaki Yamani.
    Photo Charly Arbellay

Lors du 10e Forum de Crans-Montana de 2000, le sheikh fait partie des grands invités de cette plateforme internationale. Discret, il fréquente en toute décontraction le Haut-Plateau et les environs, entouré d’un service de sécurité efficace depuis sa prise en otage à Vienne en 1975 par le terroriste Carlos. En 2018, il est nommé bourgeois d’honneur de Chermignon, un titre équivalent à citoyen d’honneur. Généreux, le sheikh Yamani attribuait chaque année des bourses aux étudiants de Chermignon.

Témoignage

J’ai rencontré Zaki Yamani à deux reprises à Crans-Montana: le 20 février 1988 et le 12 août 1989 à l’issue de sa nomination de membre d’honneur du Golf-club. Il m’affirmait qu’il avait beaucoup d’empathie pour les Valaisans qu’il considérait avec tendresse comme les « Bédouins des Alpes ». Il me disait : « En Arabie saoudite, les gens sont nomades, vivent d’élevage de chèvres et de moutons. Ils parlent un dialecte qu’eux seuls connaissent ». Notre discussion s’est poursuivie sur les ovins. Il me demande si les moutons qu’il a vu en très grand nombre dans le Haut-Valais, appartenaient à tout le monde ou uniquement à des privés ? Il me dit encore : "Lors d’un combat de vaches (reines) auquel j’ai assisté dans la région, deux éleveurs s’exprimaient dans leur langue et j’ai reconnu quelques mots arabes, notamment salam et môya."

Qui a dit que les Sarrasins avaient colonisé les hautes Alpes valaisannes ?

Légende des photos

Photo principale

  • En 1988, au gala de la Nuit des neiges, de gauche à droite : Gaston Barras, le sheikh Zaki Yamani et sa deuxième épouse Tammam al Anbar.
    Photo Charly Arbellay

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • Portrait de Zaki Yamani.
    Photo Charly Arbellay

Bibliographie

  • La Vie à Crans-Montana no 8/1985, no 14/1988 et no 15/1989, no 37/1999. Gaston Barras : Un destin à Crans-Montana et dans le monde. Sylvie Doriot Galofaro – Edition Slatkyne 2019.
  • Nouvelliste du 7 mars 2021.
  • Les Sarrasins à travers les Alpes, Jean-Pierre Sandoz, Winterthur, imprimé à Stäfa 1993.
  • Nouvelliste du 21 février 1988 et du14 /15 août 1988, du 2 novembre 1988. La Vie à Crans sur Sierre no 15 – Hiver 1988-1989.
  • Journal de Sierre du 23 février 1988.
Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Pierre-Marie Epiney
2,003 contributions
11 mars 2021
97 vues
2 likes
2 favoris
0 commentaire
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,517
6,463
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.