Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Flâneries lausannoises avec Pierre Corajoud

Flâneries lausannoises avec Pierre Corajoud

28 juin 2013
Patrimoine audio des archives de la Ville de Lausanne
Martine Desarzens

Film :

http://www.dartfish.tv/Presenter.aspx?CR=p33203c27287m1135533#!Durée : 14:13
Année : 2000

Dans ce film, Pierre Corajoud nous emmène dans une belle balade où vous aurez le loisir de découvrir des pierres mystérieuses, des jardins, des parcs pour enfants et le pécheur d'Ouchy.

Tous les lausannois connaissent Pierre Corajoud. Au risque de doubler un anglicisme d'un néologisme, on dira que plus qu'un globe-trotter Pierre Corajoud est un city-trotter. Il aura fallu que ce natif de Lyon (en 1969) débarque avec ses parents à Lausanne à l'âge de 5 ans pour que les Lausannois découvrent avec plaisir les arcanes de leur cité toute de verdure, de vallons, de collines et d'escaliers.

A bientôt 40 ans, Pierre Corajoud s'est taillé une solide réputation d'«aventurier du proche». Et comme ce butineur de lieux a consigné ses explorations pédestres en onze petits ouvrages de poche, on n'hésitera pas à rebaptiser la collection «Les rêveries d'un promeneur salutaire». Ses pas et ses mots lui ont valu d'être le lauréat du Prix de l'Eveil 2008, doté de 20'000 francs, attribué en octobre par la Fondation vaudoise pour la culture.

«Je suggère à tout un chacun d'oublier le côté fonctionnel de l'existence et de se dire: je sors de chez moi pour 5 minutes, une heure, la journée. Cela ne coûte rien, c'est accessible à tout le monde en toute saison.»

  • Extrait site de Lausanne

Tout a commencé au début des années 90, lorsque Pierre Corajoud commence à jouer au touriste dans sa propre ville. Sa méthode est simple: «Je l'appelle la méthode du «P'tit bonheur la chance», explique-t-il en souriant. Je pars au hasard des envies… En habitant en bas de la ville, je connaissais mon quartier, les grands axes, mais c'était tout. Et, lors de ces flâneries, j'ai commencé à découvrir des endroits insolites, je me suis par exemple retrouvé face à une vigne en plein centre!» Ces marches ont été un déclic pour le jeune homme. «J'ai réalisé qu'il n'y avait pas besoin d'aller loin pour se dépayser, et on a vraiment l'impression de voyager!», lance Pierre Corajoud.

Au fur et à mesure de ses découvertes, le marcheur décide d'en parler à des Lausannois pur sucre et réalise qu'eux-mêmes ne connaissent pas la ville. «De là m'est venue l'idée de faire connaître et de partager ces moments sympathiques que j'avais pu vivre.» Il décide alors de sortir un petit livre qui relierait tous ces endroits singuliers. Malheureusement pour Pierre Corajoud, l'idée n'est pas très bien accueillie.

«Ce n'était pas quelque chose de tendance à l'époque. Les autorités n'étaient pas intéressées. Les éditeurs ne m'ont pas pris pour un fou, mais presque!» L'idée est alors mise dans un tiroir… Le Lausannois qui avait arrêté ses études de chimie, décide de retourner aux études, cette fois-ci en Lettres.

Il croit en son idée

Ses papiers en poche, le jeune homme décide finalement de sortir son bouquin, sans l'aide de personne. Edité à compte d'auteur, ses parents ayant la gentillesse de lui prêter 10'000 francs, Pierre Corajoud sort «L'autre Lausanne» en 1997. Et là, il se retrouve face à un succès incroyable! Les 3000 exemplaires partent en quelques mois! «Je vendais le livre dans la rue, comme les marchands asiatiques! Je faisais ça pour faire connaître mon guide, mais aussi pour prendre la température. Je recevais énormément de retours positifs. Ça m'a donné envie de continuer!»

Il explore alors la Riviera, Neuchâtel, la campagne, mais décide aussi de partir à la découverte des rivières, des jardins potagers, des «spaces invaders» et bien d'autres thèmes… Au final, «l'aventurier du proche», comme il aime à se présenter, sort une quinzaine de guides pour découvrir la région d'une autre manière.

Flâner ensemble

Et pour ceux qui n'auraient pas l'envie ou le temps de se plonger dans ces petits livres, Pierre Corajoud a mis en place une alternative: les balades accompagnées. «J'avais lancé cette idée dès le départ, en même temps que la sortie de mon premier livre et cela avait été tout de suite pris d'assaut! Maintenant, je dois en faire environ 120 par année. Parallèlement, je travaille aussi avec des institutions comme Lausanne Estivale ou La ligue de la santé.» Avec un poste à mi-temps au sein du Groupe d'Intérêt Jeunesse, ses mandats - il a, entre autres, écrit le dépliant de l'Office du tourisme de Lausanne destiné aux gens de passage - et toutes ces balades, autant dire que Pierre Corajoud est un homme qui ne s'arrête jamais! Néanmoins, pour lui, les livres, c'est terminé. «Je pense que j'ai fait tout ce que je voulais dans la région. Il faut dire que les lieux, je les ai tous arpentés… J'édite des bouquins de temps en temps, mais le gros du travail est fini…» Désormais, le marcheur profite de se balader en famille. «Là, je ne découvre plus, je vais justement où je connais! Et ça fait plaisir de voir qu'il y a des endroits que mes enfants apprécient particulièrement.»

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Nicolas Ogay

    Encore un merveilleux document, et si bien présenté, merci Martine!

  • Martine Desarzens

    Merci Nicolas, je suis ravie de votre commentaire sur ce film que j'ai découvert avec un grand plaisir, j'aime beaucoup Pierre Corajoud qui a commencé à vendre ses brochures à la Place de la Paluds, assis sur les escaliers de la fontaine ! J'aime ses petites brochures qui se glissent facilement dans la poche et qui proposent des balades insolites......il a même réalisé des balades destinées aux écoliers lausannois Ce film lui rend bien hommage !

  • Nicolas Ogay

    Oui, non-seulement le documentaire est bien, mais vous, vous le présentez de manière formidable aux amis de NH.CH! Je ne connaissais pas ces brochures, dommage! Mais cette balade filmée m'a ravi! J'ai eu la chance de connaitre, grâce à mon métier de policier, Lausanne (presque) dans tous ses recoins, mais sans les explications pertinentes de Pierre Corajoud! Formidable! Merci encore Martine de le mettre comme ça bien en lumière! Amitiés.

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,517
6,463
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.