Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Photographes vaudois

L'icône choisie pour illustrer le groupe est un document partagé par Peter Rothenbuehler.

Portrait d'Alphonse Deriaz (1827-1889) photographe à Baulmes, Bière et Morges.

Le Pays de Vaud a une longue histoire avec la photographie qui a passé par toutes les révolutions techniques avec héroïsme dans les débuts car le collodion humide exigeait un matériel et un doigté considérables. Peu à peu des photographes s'installèrent dans leur profession : vers 1880, ils sont déjà une trentaine.

A Lausanne, l'envol de la photographie est donné par un trio extraordinaire : Marc Secrétan, physicien qui va publier à Paris l'un des premiers traités de la photographie ; Martens, peintre-graveur en liaison avec les ateliers français qui tirent ses estampes et les vendent au Bazar Vaudois ; Heer-Tschudi, enfin, ferblantier tellement absorbé par le procédé révolutionnaire qu'il ira se former à Paris avant d'ouvrir son propre studio.

D'autres pionniers suivront tel Adrien Constant de Rebecque, alias Constant Delessert, cousin de Benjamin Constant. Il créa un tissu de relations extrêment fructueux entre Paris et le canton de Vaud, Constant faisait partie de la Société héliographique de France ainsi que de la Société française de photographie de France.

De grands ateliers fleurirent dans les diverses régions du canton. Deux grandes familles ont durablement marqué la photographie vaudoise, dans des genres fort différents : les Dériaz de Baulmes et les de Jongh, de Vevey et Lausanne.

Les premiers reporters se nommaient : Auguste Reymond (1825-1913), ainsi que Jules Jacot-Guillarmod, qui photographia les expéditions suisses à l'Himalaya, en 1902 et 1905.

Dans le cadre de l'Exposition nationale de 1896, des médailles d'argent sont décernées à R. de Greck et O. Welti, de Lausanne, des médailles de bronze à MM. Hotz, de Bex, et O. Nicollier, de Vevey.

La photo vaudoise : un riche patrimoine !

**Ce groupe est consacré uniquement aux photographes professionnels et éditeurs de cartes postales établis, et/**ou exerçant leur activité : passés-présents, dans le canton de Vaud.

Sources : Gazette de Lausanne, 24 décembre 1981

Elisabeth Bréguet :

100 ANS DE PHOTOGRAPHIE CHEZ LES VAUDOIS (1839-1939) Payot

Une galerie animée par Sylvie Bazzanella Sylvie Bazzanella

Voir sur la carte

0
Repérage
Revêtue comme une jeune mariée, cette demoiselle prend très au sérieux ce rite de passage...
1
0
6
A quoi peut bien penser cette fillette en visite chez le photographe... https://notrehist...
2
0
6
Mon grand-père Albert Brüllisauer (avec la moustache!), à sa gauche son fils Albert, à sa...
0
1
2
Dans l'historique du site de Sagrave SA, des images prises par Pierre Izard du chaland le...
1
0
2
Repérage
Cette classe de fillettes de 1945 frappe par l'importance de l'effectif : 37 élèves. Sans...
0
2
6
La Section des archives musicales de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausann...
0
0
6
Repérage
Photographie originale d'Emile Gos (1888-1969). Date estimée. Penchée sur son rouet, la v...
3
2
16
Repérage
Sans doute un grand jour, la venue du photographe, pour cette famille Ormonanche.
0
0
6
Le dos de cette image précise : "Noël 1931, Richard 6 ans et demi". Il serait donc né en 1...
0
1
10
Cette photographie sur carton a été sans doute faite au début du XXème siècle. Voici le d...
0
0
10
Robert-Maximilien de Greck-Olsommer (1849-1935) est né à Cologne. Après avoir succédé à H...
0
0
5
Le premier coup de pioche entre Martigny et Salvan fut donné le 24 novembre 1902 et la lig...
0
0
4
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,173
4,661
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.