Une croix dans la montagne

19 novembre 1951
Charly Arbellay
Charly Arbellay

Drame en montagne

Au-dessus du tunnel du Grand-St-Bernard, à 4 km du col, existe un petit vallon totalement sauvage où seules quelques vaches estivent à la belle saison. Ce vallon s’intitule la Combe de Barasson. Elle marque la frontière entre le val d’Aoste (I) et le val d’Entremont (CH). On peut la franchir par deux cols : Barasson est et Barasson ouest. Elle s’étage entre 2276 mètres et 2681 mètres.

Cette introduction pour expliquer la présence d’une croix du souvenir plantée au pied des deux cols [photo d'illustration, Charly Arbellay]. Elle rappelle la mort, à 29 ans, du chanoine Lucien Droz, originaire d’Orsières. Retour en arrière.

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • Le chanoine Lucien Droz, guide CAS. photo : Charly Arbellay

Lundi 19 novembre 1951, des saisonniers italiens en raquettes à neige se présentent à l’hospice du Grand-Saint-Bernard. Ils souhaitent se rendre à Saint-Oyen par le chemin le plus court, soit par le col de Barasson est. Le temps est mauvais et il a neigé pendant la nuit. C’est alors que le chanoine Lucien Droz, guide et membre du Club alpin suisse, s’offre de les y conduire. Il part à ski en reconnaissance. Hélas, le moine est emporté par une avalanche de neige fraîche. Il est découvert sans vie cinq heures plus tard. L’émotion est grande à l’hospice !

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • Marche forcée dans la neige. Jullien frères Genève

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • Découverte de la victime d’avalanche. Société graphique Neuchâtel

Le chanoine Droz, né en 1922, avait été ordonné prêtre en 1949. La même année, il était parti pour le Tibet en compagnie du chanoine Petoud et du frère Duc. Stoppé à Saïgon et constatant l’impossibilité de pénétrer au Tibet, les trois religieux avaient rebroussé chemin et décidé de rentrer en Suisse.

« Le chanoine Droz vivait dans l’espoir de repartir en Asie dès que possible ; âme ardente, il avait à plusieurs reprises fait part à ses proches et à ses amis de son désir de poursuivre en terres lointaines l’œuvre d’évangélisation fécondée par le sang du chanoine Tornay », relève le Nouvelliste valaisan dans son édition du 20 novembre 1951.

Pour NH nous avons refait l’itinéraire du chanoine Droz, mais en été, pour apporter une explication à cette croix insolite dressée dans cette contrée montagnarde isolée du monde.

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • Les lieux du drame. Photo : Charly Arbellay

Autres drames en montagne:

inedit.notrehistoire.ch/la-mon...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Pierre-Marie Epiney
2,391 contributions
4 août 2022
111 vues
3 likes
0 favori
0 commentaire
2 galeries