Acte notarié d’acquisition d’une vigne à Clarens (2)

Acte notarié d’acquisition d’une vigne à Clarens (2)

28 mars 1751
Dufour
Stéphane Thurnherr

Acte notarié d’acquisition d’une vigne à Clarens, dont voici le texte :

« L’an mille sept cent cinquante et un; Et le vingt et cinquième jour du mois de mars ; s’est constitué honn. ée Susanne, ffeu honn. Jean Pierre Perret de Clarens, femme d’honn. Jean Philippe Mayor dudit lieu personnellement assistée et autorisée par les honn. Jean Daniel et Jaques Perret ses frères et sous ses promesses de faire avouer audit Mayor son mary, laquelle sachante et bien avisée de son pur gré; a vendu purement et simplement au meilleur mode possible à perpétuité; À honn. David ffeu honn. Jean Cochard de Chernex , ledit David demeurant au Bochet dudit Chernex; présent et acceptant aussi pour lui et les siens; Assavoir un morcel de vigne, contenant environ un demi fossorier, toutes fois tél qu’il se contient, qui se limite la vigne du Sr David Vuichoud de Pertit, et celle de Jean Dupertuis dessus, la vigne des enfants d’Adam ffeu Abraham Dufour de la présente divise de bizes et de Vaudeires et la vigne de Jean Dubochet de Pertit dessous avec fonds, fleurs, fruits et générales appartenances et dépendances; Pour le prix de vingt et six écus petis de capital, un fromage gras de vingt et trois livres, de vins honoraires , outre les vins bus; le tout par ledit acquéreur bien payé et satisfait au contentement dedite venditrice qui l’en tient quitte à toujours; Suivant quoi les dévestitures investitures et promesses de maintenances en tel fait requises, sont intervenus jusques aux droits seigneuriaux qui seront d’ores en avant, tant seulement payables et supportables par ledit acquéreur et les siens en faveur de qui de droit, le tout sous due obligation de biens et à peine de dams. Fait et passé à Sales , sous toutes les clauses et renonciations requises en présence de Mons. le Châtelain De la Rottaz et du Sr ancien syndic Jean Jaques Genevey, témoins requis le prédit jour 25 mars 1751. Approbation le vingt huitième jour du mois de mars de l’an mille sept cent cinquante et un, le susnommé Jean Philippe Mayor, ayant entendu lecture de la vendition sus écrite; il l’a approuvée et ratifiée en tout son contenu sans vouloir y contrevenir, sous l’obligation de ses biens. Fait et passé aux Planches en présence du Sr Justicier Jean David Borcard de Sales et d’honn. Abraham Besson de Tavel témoins requis ledit jour; 28. mars 1751. Dufour»

Voir aussi:

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Valérie Clerc

    Remarquable témoignage, par contre qui peut m'aider à comprendre le sens de "contenant environ un demi fossorier"?

    • Stéphane Thurnherr

      Un fossorier correspond à 4 1/2 ares dans le Pays de Vaud, selon le « Dictionnaire du parler neuchâtelois » de William Pierrehumbert.

    • Valérie Clerc

      Amusant de voir que c'est dans le « Dictionnaire du parler neuchâtelois » que l'on apprend ça!

    • Stéphane Thurnherr

      Le titre exact de l’ouvrage de Pierrehumbert est : « Dictionnaire historique du parler neuchâtelois et suisse romand » Ceci expliquant peut-être cette bizarrerie. Mais une définition existe aussi sur le wiktionnaire.

Stéphane Thurnherr
778 contributions
15 mai 2023
19 vues
1 like
0 favori
4 commentaires
3 galeries