Le Covid ne vaincra pas

Le Covid ne vaincra pas

C'est Océane Reymond qui remet à sa façon un panier de subsistance chez Véronique et Georges Gara. En ces temps de pandémie et d'isolement, la jeunesse du lieu proposait d'apporter à qui voulait des produits de première nécessité.

Pour cette période troublée, j'avais fait un article sur l'Omnibus traitant des entreprises des jeunesses campagnardes. Le voici pour ceux et celles que ça intéresse :

JEUNESSES ET CORONAVIRUS

Tout le monde sait maintenant que le cliché de jeunesses attablées autour d’une caisse de bières a pris du plomb dans l’aile, bien que nos jeunes aiment toujours se retrouver autour d’un verre. Mais alors que font-ils dans cette crise ? Mettent-ils le fonctionnement de leur société en veilleuse ?

Une réponse figure dans le site des jeunesses campagnardes où l’on tombe, en première page, sur un communiqué de presse sur le sujet et sur la deuxième la liste des jeunesses actives dans le cadre de cette pandémie. Joint par téléphone, un responsable du comité cantonal souligne que les initiatives d’aide aux personnes confinées sont venues des jeunesses locales, mettant en valeur respect et solidarité.

Contacts ont été alors pris avec quelques jeunesses du Pied du Jura inscrites dans le deuxième document et qui nomme celles engagées dans le projet. Arnex fut le premier contacté : une seule personne intéressée … Signe de solidarité villageoise et familiale ? Bretonnières ensuite : quelques personnes demandent de l’aide pour des courses ou la déchèterie. L’élan spontané, l’envie de faire plaisir sont évidents. Du côté de Croy, une bonne dizaine de personnes sont inscrites et vingt jeunes se partagent les tâches. A Vaulion, suite à des contacts ciblés, sept personnes se sont manifestées et sont approvisionnées deux fois par semaine. Les jeunes aident aussi à la déchèterie pour suppléer l’employé communal. Ballaigues avec vingt-quatre bénéficiaires pour les achats, la poste ou la déchèterie, a eu un départ difficile car la demande a été soudaine et massive. Vallorbe est active aussi, mais est restée inatteignable.

De manière générale, l’enthousiasme est de mise, la communication et les initiatives courantes. Les responsables cantonaux et locaux sont très contents de voir une activité souder les relations avec les villageois qui souvent le leur rendent bien, notamment pour l’organisation de manifestations. Ces jeunes ont le mérite de saisir cette opportunité avec entrain et de se donner ainsi un nouvel atout à insérer dans leur carte de visite.

Serge Goy

Vous pouvez aussi découvrir le concours de tambours que la société a organisé en 2019.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher Serge, une publication très touchante, laquelle me met le sourire au lèvres, bien qu'il n'y a pas de quoi dans le fond de l'histoire. Oui un jolie geste de solidarité, surtout en voyant cette femme avec son mari, les deux encore plein de jeunesse ! Merci

Serge Goy
1,050 contributions
16 juin 2022
54 vues
2 likes
0 favori
1 commentaire
6 galeries