Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Lausanne - Chantier de l'ancien Kursaal

10 septembre 2016
Rue Mauborget 12, 1003 Lausanne
Sylvie Bazzanella

Sélectionné dans le cadre des Journées européennes du patrimoine 2016, le chantier de l'ancien Kursaal a attiré de nombreux curieux.

"Au cours de l'année 1900, l'architecte lausannois Jacques Regamey édifie, à l'angle de la rue des Terreaux et celle de Mauborget, un théâtre dont l'architecture tarabiscotée évoque une bonbonnière inspirée de l'Art nouveau, prépondérant en Europe. Dévolu au music-hall, aux opérettes, aux attractions acrobatiques et à des comédies «légères», il prend le nom, dès son ouverture le 4 octobre 1901, de Kursaal-Théâtre des variétés de Bel-Air".

Cliquer sur l'image :

Le Kursaal est devenu en 1933 le Théâtre Bel-Air. Transformé en 1934 en cinéma, il prend en 1935 le nom de Studio 10 qui ne passait que des films en VO. Prend ensuite le nom de cinéma Bel-Air, et en 1992 devient le ciné qua non. Modifié depuis lors à plusieurs reprises, l'ancien théâtre de variétés sera transformé pour accueillir un commerce. Le chantier en cours permettra de remettre en liaison les surfaces commerciales avec la place Bel-Air. Le Balcon, la scène et les escaliers seront conservés.

Le balcon démoli en 1934 est reconstruit, avec son front de forme sinusoïdale. Les décors saillants sont arrachés, les fenêtres sont bouchées et un nouveau plafond est posé. Le Kursaal donnait aussi des spectacles la journée, d'où le puits de lumière zénithal, bouché plus tard pour la transformation en cinéma.

Scène et abside abritant des escaliers.

A titre de comparaison, vue sur la salle de spectacle d'origine, les escaliers qui montent au balcon et la scène :

© Musée historique de Lausanne

Sur la scène, une partie de la machinerie et des rails de suspension est encore présente.

La plupart des vestiges datent de 1934, année où la salle fut modifiée pour devenir un cinéma, et non de 1901.

Au premier décor ont succédé des peintures plus «Art Déco» dont subsistent aujourd'hui des fragments dans les absides qui abritaient les escaliers d'accès à la galerie.

Deux colombes survolant un champ parsemé de fleurs aux teintes chaudes.

Tous les décors, en particulier les stucs, disparaissent et sont remplacés au niveau inférieur par un décor orangé.

Au début du siècle, des ornements art nouveau garnissaient le théâtre de variétés. Tous ces détails ont disparu au gré des transformations.

Vue sur le parterre, balcon et zénith de la salle débouchant sur le lanterneau.

Vue sur le chantier d'agrandissement et de transformation de l'intérieur en 1934, date où la salle fut modifiée pour devenir un cinéma. On se trouve au niveau de l'ancien balcon, au-dessus de l'entrée, côté opposé à la scène. On voit la niche centrale et, à droite, une arcade comblée

© Musée historique de Lausanne

Le lanterneau couvert d'une structure métallique demeure visible à l'extérieur dans son intégralité. En bas, les arcs des baies bouchés postérieurement à la construction.

La coupole sera rénovée et la structure métallique sera en partie remplacée par du verre pour rendre la luminosité à la salle.

Sources : Monuments vaudois 5-2014

24 Heures, 28 septembre 2016

L'article en italique est extrait du journal 24 Heures, 5-6 décembre 2015.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
98,744
5,666
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.