Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Alpage du Petit Caudon, Blonay

Alpage du Petit Caudon, Blonay

21 juin 2021
Robert Tornare
Michel Guex

Lundi matin 21 juin, l'amodiataire de l'alpage me téléphone pour me signaler ces dégâts. L'"ouragan" qui semble n'avoir touché qu'une bande étroite du vallon, a également cassé un sapin sous lequel s'étaient abritées une dizaine de génisses qui n'ont dû leur salut qu'à leur départ précipité. De plus, une coulée de terre due à la pluie torrentielle a obstrué le chemin à une centaine de mètres du départ

La photo m'a été fournie afin que je puisse faire intervenir l'assurance pour les frais de remise en état.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Michel Guex, personnellement j'ai un peu de peine à tout bien comprendre cet arrachage..

    • Michel Guex

      On peut évidemment se poser la question, d'autant pus que le toit avait parfaitement résisté à l'ouragan Lothar de fin 1999, Toutefois, la topographie de nos montagnes "façonne" les vents à l'échelle locale de manière parfois surprenante. L'amodiataire, qui travaillait dans le pâturage à ce moment-là (il était 15 h. 30), me disait que "ça faisait des rouleaux". On peut donc imaginer un mouvement ascendant de l'air ; d'autre part, l'air peut passer entre la tôle et les tavillon - le lattage permettant l'aération des tavillons- ; enfin, les vis du lattage doivent traverser la couche de tavillons pour s'ancrer dans les chevrons - on voit une de ces vis à gauche - était-elle fixée dans une partie saine du chevron ? Mais on peut voir que l'arrachage s'est produit à partir de la droite, où les lattes sont restées en place. La photo du chalet dans son environnement que je posterai bientôt permet de situer la scène.

    • Renata Roveretto

      Cher monsieur Michel Guex, oui très intéressant et c'est bien sûr plausible. Merci beaucoup pour l'avoir si bien expliqué. Aussi il est évident que l'on ne peut pas faire de comparaison avec Lothar puisque chaque ouragan déploie ses forces et mécanismes différemment. Avec mes salutations les meilleures en attendant la suite, Renata

Michel Guex
29 contributions
21 juillet 2021
33 vues
1 like
0 favori
3 commentaires
4 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,086
6,525
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.