Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
La conquête mécanisée de la montagne, ligne Glion-Naye

La conquête mécanisée de la montagne, ligne Glion-Naye

1938
Les photographies en noir et blanc (ici issues de scans d'un film Zeiss ikon 24x36), sont certainement dues à un des deux frères Grand, Montreux, chemin de Muraz 1
Markus Schweizer

4 Images de la période de l´électrification et de la construction de nouvelles infrastructures de la ligne à crémaillères Glion - Naye en 1938

La conquête mécanisée de la montagne

Des Hommes confrontés à la montagne, afin de nous la rendre plus accessible

  • Galerie du Merdasson en construction

- La galerie pare-neige du Merdasson longue de 53 mètres (mesure relatée en 1938) ici en cours de construction, à l' arrière plan on voit la galerie Rhin-Rhône longue de 70 mètres, située juste avant la halte de Jaman.

- Simultanément à l´électrification de la ligne en 1938 des galeries de protection facilitant le service hivernal sont construites aux points les plus exposés où la neige peut y atteindre jusqu´à 11 mètres de hauteur.

- La locomotive à vapeur de cette image est une H2-3 n°7 ou n°8 (source MOB) de 1892 produite par la fabrique Suisse de locomotives Selem Winterthur.

- Les H2-3 n°7 (GN4 de 1892 ), n°8 (GN6 1892) et n°9 (GN1 de 1891) de la ligne Glion - Naye ont été après l´électrification, vendues à la société Ferrovia Monte Generoso SA ou elles y ont été exploitée, par la suite eux-mêmes ont en 1962, vendu la H2-3 n°7 à la Brienz-Rothorn-Bahn.

  • Vue à l'intérieur de la galerie du Merdasson

- Le train à vapeur passe sous la galerie, pendant que deux ouvriers travaillent juchés au dessus des voies, sous la couverture de la galerie.

Wagon ouvert et voiture type BC 12 de 1892 fabriquée par SIGG Neuhausen

  • La halte de Jaman

- La gare de Jaman située à 1740 mètres d'altitude (mesure relatée en1938), ici construite en maçonnerie, était à l´origine d´un gabarit presque identique mais en bois. Halte pouvant faire office selon de gare, de buvette - restaurant ou aussi de dortoir.

- Le terminus de la ligne GN aux Rochers-de-Naye situé à 1973 mètres d'altitude, fut en 1892, construit en dix-sept semaines. Comme il n'y avait pas d'autres voies d'accès que cette ligne de train non encore terminée, c'est à dos de mulet que le matériel de construction de cette halte fut alors acheminé.

  • Les lignes reliant Territet et Montreux aux Rochers-de-Naye :

- Le 19 août 1883 le funiculaire Territet-Glion (TG) à contrepoids d´eau est mis en service.

Long de 630 mètres avec un dénivelé de 298 mètres il est à ce moment le premier chemin de fer au monde avec une déclivité record de 57%

- Vu son succès, de l´engouement des touristes pour la montage, de l´utilité sociale pour les habitants, les agriculteurs et les exploitants de cette région de montagne mais aussi pour les patients amenés en cure à Glion et Caux, un accès annuel jusqu´aux Rochers-de-Naye au moyen du transport mécanique est envisagé.

(À ce moment il n'existe en Suisse que quatre chemins de fer à crémaillère. Celui du Pilate, du Generoso, de Rorschach-Heiden et du Righi, à noter que entre 1888 et 1914 ce seront quand même quarante funiculaires et treize trains à crémaillère qui furent construits).

- Construite en deux ans elle est mise en exploitation avec une première section de Glion à Caux le 02 juillet 1892, ensuite de Caux à Naye-Fontaine le 28 juillet et de Naye-Fontaine aux Rochers-de-Naye le 16 septembre de cette même année.

La nouvelle ligne Glion - Les-Rochers-de-Naye (GN) longue de env. 7,7 kilomètres avec un écartement de voie de 800mm est munie d'une crémaillère à deux lamelles de type Abt.

  • Voie GN. Crémaillère à deux lamelles de type Abt, gare de Glion 2018

D'un dénivelé de presque 1300 mètres et une déclivité maximum de 22%, prévue pour fonctionner toute l'année, elle culmine à l'altitude de 1973 mètres aux Rochers-de-Naye et elle est ainsi la ligne ferroviaire la plus haute du Canton de Vaud.

- Le 7 avril 1909, en suite à la pression des Hôteliers de Montreux, afin d´assurer une correspondance avec la GN directement depuis Montreux, la ligne électrifiée à crémaillères Montreux-Glion (MGl), longue de env. 2,8 kilomètres est ouverte.

Ayant les mêmes spécificités de voies que la Ligne Glion - Rochers-de-Naye, le même matériel roulant peut circuler depuis Montreux jusqu´aux Rochers-de-Naye.

(Néanmoins jusqu'à l'électrification en 1938 de la GN, il faudra échanger à Glion, les locomotives électriques de la ligne électrifiée MGl contre celles à vapeur de la GN).

Ainsi la ligne de Montreux à Naye totalise 10,36 kilomètres avec un dénivelé de quelque 1600 mètres.

Extrait de texte du bulletin technique de la Suisse Romande:

"Le T.-G., le G.-N. et le M.-G. ont fait l'admiration non seulement des techniciens, mais aussi des profanes. Grâce à ces lignes, Montreux a été doté d'un nouvel attrait et de la possibilité d'une merveilleuse excursion. Ces entreprises ont énormément contribué à attirer du monde à Montreux et à faire connaître les beautés de cette région dans les milieux touristiques des cinq continents".

- En 1911 La Glion-Naye connaît son meilleur résultat d'avant la guerre, mais ensuite, pendant et après la guerre de 1914 -18, le tourisme est freiné, il s'ensuit aussi la crise financière de 1931-36 et avec des résultats financiers trop faibles la situation de la compagnie devient difficile.

- La traction à vapeur est devenue peu rationnelle, peu économique et d'un confort qui n'exerce plus un attrait suffisant, aussi le maintien d'un service hivernal régulier devenu indispensable avec le fort développement des sports d'hiver pose problème.

Constat est fait que le matériel roulant après 36 ans de services avait fait son temps.

- La décision de l'électrification de la ligne GN est prise et ce sont les Entreprises Electriques Fribourgeoises qui l'alimenteront par leurs postes de transformations de Chernex et de la sous-station à Crêt d'y Bau au Km 3,6 de celle-ci, cette sous-station ayant effectivement une capacité de débit de courant suffisante pour alimenter 6 trains en charge maximum, tous simultanément en sens de montée.

- L'estimation des coûts pour l'électrification et de la construction des nouvelles galeries est estimée à 1'150'000 francs suisse. Le financement est précédé d'une réorganisation, de la conversion des obligations en actions et aussi de la réduction de la valeur nominale des anciennes actions.

- En 1937 Des autorails légers à pantographes sont commandés à la Fabrique Suisse de Locomotives à Winterthur (SLM) et à la S.A. Brown, Boveri et Cie.

De juin à juillet 1938, 5 autorails légers sont livrés à la compagnie GN.

  • Autorail léger Bhe 2/4 203 de 1938, photo gare de Glion 2018

Ces Bhe 2/4 peuvent accueillir un total de 70 passagers dont 46 places assises à sièges rembourrés et 18 debout en 3ème classe ainsi que 6 places assises en 2ème classe et ils sont munis de chauffages électriques.

Avec deux moteurs de 102 chevaux chacun, ces véhicules peuvent atteindre une vitesse maximum de 17,8 Km/h à la montée, ainsi depuis Montreux jusqu'aux Rochers-de-Naye il ne faut plus que 52 minutes (données relatées en 1938) pour un trajet qui en demandait environ 90 auparavant.

- Après l´électrification de 1938, les locomotives à vapeur seront remplacées par ceux-ci et par les locomotives électrique de la ligne MGl

- En 1992 la SLM livre au Montreux-Glion-Rochers-de-Nayes une locomotive à vapeur d´allure belle époque classique à crémaillère en mesure de transporter deux voitures d'un total de 120 places assises. Cette locomotive moderne chauffée au fuel avec une chaudière à vapeur peut être munie d´un système de préchauffage électrique, la remise en service après la nuit ou la chaudière reste sous pression réduite s´effectue en quelques minutes, elle ne nécessite plus que une personne pour la conduite contre deux pour les précédentes.

Cette locomotive style belle époque SLM 5457/1992 circulait sur la ligne Montreux-Glion-Rochers-de-Naye sous le n°H 2/3 1, puis revendue à la compagnie Brienz-Rothorn Bahn elle est renumérotée en n°16 et y circule depuis 2005

- Dès les années 1990 des travaux importants d'un investissement d'environ 50 millions de francs, qui s'étalent sur une quinzaine d'années sont entamés, pour la rénovation de la ligne à voie unique GN et de ses infrastructures qui totalise 12 galeries/tunnels et 3 ponts ( respectivement 18 et 5 comptés depuis Montreux).

Ainsi, ponts, galeries paravalanches et un tunnel sont renouvelés, il faut aussi refaire la voie et poser une nouvelle crémaillère. Ces travaux seront achevés peu avant la commémoration des 125 ans de la ligne en 2017

- Le 21 décembre 2016, 124 ans après sa création, la ligne GN de la MGN, accueille pour la première fois le 100 000ème voyageur annuel amené jusqu'au sommet et en 2017 ce sont environ 275'000 voyageurs qui sont comptabilisés sur l'entier de la ligne MGN

Ma conclusion à la mécanisation de la montagne pour un accès touristique:

De la découverte de la montage émergea un idéal touristique porteur de simplicité et de vertus ainsi que d´une quête, parfois irrationelle, de la hauteur.

Le développement des chemins de fer concourut à un fort accroissement de l´accessibilité de la montagne, créant ainsi aussi de nouvelles destinations.

Cette quête d´un idéal conduit, par l'aménagement et l'urbanisation de ces destinations, à un paradoxe.

M.S.

Le terme autorail est celui utilisé en 1938. Actuellement ce mot sert à désigner des véhicules ferroviaires de conception et d'un usage identique, mais à moteurs thermique exclusivement (automoteur).

Sources: Madame Freléchox, Monsieur Rutz, MOB, Tribune de Genève 30.12.2016, Wikipédia, Wikimédia, Batimag 01.09.2017, 24 Heures 10.12.2014. Implicitement l'assaut du roc de Naye, par Edgar Styger, Robert Widmer et Jean-Charles Kollros, 1985, bulletin technique de la Suisse romande 1938 livre 14 de Zender R./e-periodica EthZ- Bibliothek.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Pierre-Marie Epiney

    très riche documentation ! Félicitations pour le Prix Mémoire de montagne bien mérité.

    • Markus Schweizer

      Monsieur Pierre-Marie Epinay, Merci ! Avoir quelques bons documents opportuns et avec la possibilité que nous offre le site NH, ce serait dommage de ne pas en faire profiter d'autres, (prix, ex-aequo avec Olivier Buchs). Mais je vois vos plus de 1000 documents publiés...vous le savez donc bien aussi, et le prix 2015 c'est unique aussi comme document, donc félicitations et merci à vous aussi. M.S.

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,996
4,889
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.