Val Anniviers, les projets oubliés

Val Anniviers, les projets oubliés

1899
Montage photographique
Yannik Plomb

Le Valais a vu surgir ces derniers temps de fort intéressants projets.

Parmi ceux-là il faut citer celui d'un chemin de fer à voie étroite et à traction électrique, de Sierre à Zinal , par Vissoie, c'est-à-dire une voie ferrée qui remonterait le val Anniviers jusqu'au pied du glacier Durand.

La haute vallée Anniviers, qui s'ouvre au sud de Sierre, est presque aussi élevée que sa voisine la vallée de la Viège qui lui est parallèle. Longue de 38 km., étroite, boisée , ouverte au nord et parcourue par l'impétueuse Navizance, elle renferme , avec Zermatt, ce que le Valais possède de plus beau et de plus grandiose en fait de montagnes.

Elle offre partout une riche alternance de paysages doux, gracieux avec la pâture alpestre la plus suave et la plus imposante, principalement dans sa partie supérieure, la vallée de Zinal. Plus resserré, aux pentes en général plus abruptes, le val Anniviers présente tout autant d'effets pittoresques et de contrastes saisissants que la vallée de Zermatt.

Les habitants, hospitaliers, bons, sobres, passent pour les plus laborieux et les plus aisés du Valais. Ils ont conservé leurs mœurs originales, des habitudes et des usages particuliers.

La vallée de Zinal, spécialement, est un centre sans pareil d'excursions intéressantes et de belles ascensions. Le flot des touristes qui s'y porte depuis assez longtemps déjà va grossissant chaque année et l'on conçoit que l'idée soit venue de leur faciliter l'accès de cette belle vallée en reliant par une voie ferrée Sierre à Zinal.

Cette idée a ceci de particulier quelle est née dans le pays même, que le comité d'initiative qui en poursuit la réalisation et qui demande la concession de la voie ferrée est composée en grande majorité de Valaisans. Il est formé de M . A . Gay, architecte à Montreux, de MM . J . Martin, H . Florey, A . Tabin, député à Vissoi . Ce comité a obtenu la concession, pour 99 ans , des forces motrices de la Navizance , évaluée à 2000 chevaux au minimum et, en même temps qu'il se propose de doter la vallée d'un chemin de fer, il veut aussi l'éclairer à l'électricité. Mais restons-en au projet de chemin de fer .

La ligne partirait de la gare de Sierre, traverserait le Rhône, atteindrait Chippis et de là, en remontant la vallée, Vissoie, Mission, Ayer et, enfin, Zinal. Sa longueur totale serait de 24 km., 000 m. Elle serait à l' écartement d'un mètre, avec des pentes maximales de 7 , 5 % et des rayons de 30 m. La traction serait électrique, l'énergie serait fournie, dans une usine construite à St-Jean, par les eaux de la Navizance. La concession a été accordée le 17 janvier dernier par le Conseil d'Etat. L'énergie serait distribuée par une ligne aérienne communiquant par un trolley avec la voiture automotrice. Le retour se ferait par les rails. La vitesse serait de 25 kilomètres à l'heure .

Le matériel comprendrait 6 voitures automotrices pour voyageurs, 4 wagons à marchandises. Le parc, les ateliers et dépendances seraient à Sierre. Il y aurait cinq trains par jour dans chaque sens, en été , et trois en hive . Il y aurait huit stations ou haltes : Sierre , Chippis , Crougeat, ( Vercorin ), Fang , ( Chandolin ) Vissoie, Quimet, ( St-Jean ), Mission , Ayer, Zinal ,( Barma ) .

Les travaux commenceraient immédiatement et seraient achevés en 1900. Un funiculaire long de 900 m. avec une pente de 47,7 km . relierait à Vissoie la ligne à l'important village de St-Luc , avec plusieurs hôtels. Et le coût ? me direz-vous J'y songeais . Il est devisé à 2'200'000 fr. La ligne Sierre-Zinal se justifie amplement par le mouvement considérable d'étrangers , par l'importance du trafic dans la vallée.

Ajoutons enfin que le projet prévoit la construction de la ligne à flanc de coteau et sur les hauteurs , ce qui lui donnera plus de pittoresque, lui permettra de desservir un plus grand nombre de localités et de tenir compte de la plus grande diversité d'intérêts . Ce sera l'une des plus remarquables lignes de touristes , en même temps qu'une utile voie commerciale .

Nous ne pouvons que faire des vœux pour sa prompte réalisation . Oeuvre de Valaisans , nous souhaitons qu'elle trouve auprès de nos concitoyens et de nos autorités tout l'appui désirable .

Le confédéré, 26 avril 1899

doc.rero.ch/record/6633/files/...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Yannik Plomb
1,874 contributions
25 avril 2024
26 vues
2 likes
0 favori
0 commentaire
1 galerie
Déjà 3,637 documents associés à Avant 1900

Galeries: