Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Enfants Desarzens

Enfants Desarzens

1 janvier 1950
Victor Desarzens, notre père.
Martine Desarzens

C'est lors d'une visite avec nos parents à l'atelier domicile, rue de Bourg 10, de Lélo Fiaux peintre et amie de mes parents que cette photo a été prise par notre père.

C'était un magnifique immeuble, aujourd'hui restauré. En bas de l'immeuble il y avait le fourreur, propriétaire de l'immeuble. A cette époque dans ces "ateliers appartements", il n'y avait pas de chauffage central mais des lampes à huiles ou des "pétrolettes", les sanitaires se trouvaient sur le palier, il n'y avait pas d'ascenseur, les façades étaient noircies par la suie des vieux poêle de chauffage.....Il y avait un grand magasin de fourrure qui appartenait au propriétaire de l'immeuble, amis des artistes. Cette cour servait de dépôt.

Elles habitaient au 5 ou 6 ème étage sans ascenseur, nous montions les étages et nous penchions sur la rampe d'escaliers pour voir le vide de la cage d'escalier.

Aujourd'hui, le fourreur a toujours son commerce, mais l'immeuble est entièrement refait; on le voit lorsque l'on entre dans la galerie marchande avec un délicieux restaurant bio, les montres Swatch....

Tout en haut de la rue de Bourg il y avait une grande libraire juste à coté du cinéma et café du Bourg. Jouets Weber......la rue de Bourg était magnifique avec des commerces "grande classe et grand luxe" , en décembre cette rue était tellement bien décorée et illuminée.

De gauche à droite;
Isabelle, Jean-Marie et Martine.
Il manque ma soeur aînée, Marie-Christine

Lélo Fiaux artiste peintre voir ;

http://www.notrehistoire.ch/article/view/1059/Rue de Bourg 10:

http://www.notrehistoire.ch/photo/view/53284/

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Anne-Marie Martin-Zürcher

    Bonsoir Martine, Vous parlez si bien de vos souvenirs d'enfance et je vous en remercie. Ne serait-ce pas Benjamin fourrures dont vous parliez. Car ma maman y a travaillé durant quelques années. Tout en haut de la rue de Bourg, la librairie dont vous faites allusion, c'était certainement la librairie "St. Pierre". C'est là que je suis allée acheter une partie de mes livres pour l'Ecole de Commerce". Souvenirs - souvenirs......... Bien amicalement. Anne-Marie

  • Martine Desarzens

    Chère Anne-marie, je vous remercie de votre compliment...OUI vous avez tout avait raison il s'agissante bien Benjamin fourrure et de la librairie St. Pierre....oui oui souvenirs souvenirs....à cette époque la rue de Bourg était un véritable royaume de boutiques, de décorations, de gentillesse des commerçant...la droguerie du Lion d'or, portait bien son nom....des parfums magnifiques et rares, Chanel, Gerlain, etc... avec son étage articles beaux arts où j'aimais tant me rendre avec ma soeur qui étudiait aux Beaux Arts de Lausanne à la Place de la Riponne, j'aimais cet étage crayons, peinture, pinceaux.....tous les artistes lausannois venaient acheter leur matériel de peintre etc...le marchand de tabac incroyable connaisseur des tabacs et des pipes.....Bonne soirée, amicalement. Martine

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
96,759
5,401
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.