Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Catéchisme du diocèse de Sion

Catéchisme du diocèse de Sion

1914
Dépôt des livres scolaires Sion,1914 ; collection Pm Epiney
Dépôt des livres scolaires Sion,1914

Page de couverture du catéchisme publié sur ordre de Mgr Jules-Maurice Abbet, évêque de Sion, en 1914 et en usage dans les classes du canton du Valais jusqu'à l'édition de 1941 publiée par Mgr Victor Biéler.

Voici ce que Bernard Crettaz dit du catéchisme dans son essai : "Le curé, le promoteur, la vache, la femme et le président" paru en 2008 aux Editions Porte-plumes :

Les exigences de base de la vie religieuse, nous les avons apprises au catéchisme. Ce mot désigne à la fois les cours de religion et le petit livre Catéchisme à l’usage du diocèse de Sion. C’est un ouvrage fait de questions et de réponses que nous devons apprendre par cœur en famille, à l’école, à l’église… Car nous passons une épreuve décisive : l’examen du catéchisme correspondant à un plan doctrinal complet : les vérités à croire ; les commandements de Dieu et de l’Eglise à pratiquer ; les sacrements à recevoir ; les prières à réciter. Bien qu’il existe à côté de cet ouvrage une petite bible, faite elle aussi de questions et de réponses, le Catéchisme est le véritable instrument de notre « catholicisation » intégrale, et plusieurs d’entre nous le connaissent par cœur.

Page de couverture de l'édition dont parle Bernard Crettaz :

notrehistoire.imgix.net/photos...

L'enfer : définition tirée des deux catéchismes :

notrehistoire.imgix.net/photos...

Complément apporté par Charly Arbellay :

Le feu aux fesses

Depuis toujours, l’Eglise a utilisé des mots forts pour convaincre les fidèles ignorants. Avec l’évolution de la société, elle a édulcoré son vocabulaire. Autrefois, pour convaincre les croyants analphabètes, l’Eglise a eu recours à des peintures bien suggestives et… déshabillées comme cette fresque du jugement dernier figurant dans l’église de Rarogne ou ce tableau de ce même jugement dernier accroché dans la chapelle du hameau de Bächerhäusern près de Grengiols. Le diable y est toujours présent !

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • Fresque de Rarogne: le Jugement dernier (photo Arbellay)

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • Fresque de Bächerhäusern : le Jugement dernier (photo Arbellay)

Voir aussi ce document vidéo :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Pierre-Marie Epiney
1,888 contributions
28 janvier 2021
20 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,756
6,288
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.