Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

"La boîte à gifle" détruite par les flammes Repérage

14 février 2010
Claude Zurcher
Radio Télévision Suisse

Le 4 août 1964, un important incendie se déclare dans le Bâtiment électoral, à Genève, et le détruit entièrement. Situé sur la plaine de Plainpalais, à l'actuel emplacement de l'annexe Uni II de l'Université de Genève, le Bâtiment électoral, appelé familièrement "La boîte à gifle" par les Genevois, abritait notamment une salle de 730 places aménagée en 1949. L'Economat de l'Etat y était installé, ainsi que plusieurs sociétés, dont deux corps de musique militaire, la Landwher et l'Elite, ainsi que l'association des sous-officiers de Genève.

Les causes de l'incendie sont accidentels et on ne compta aucun blessé grave, malgré l'ampleur du sinistre. Les dégâts se sont élevés à près de 6,5 millions de francs.

La salle du Conseil général

Albin Salamin
2,052 contributions

Photo A. Salamin

Ce bâtiment avait remplacé, dès 1915, l'ancienne Salle du conseil général qui datait de 1855. Ce premier bâtiment fut intimement lié à l'histoire politique de Genève sous la période de James Fazy. Tour à tour utilisé comme local de vote, salle de danse, d'hôpital de fortune, d'arène de cirque, de halle de banquet, il était très populaire à Genève. Mais l'immeuble était dans un état déplorable et le Conseil d'État décida de le reconstruire et d'en faire un monument commémoratif pour le centenaire de l'entrée de Genève dans la Confédération, en 1914. Le crédit fut voté en 1911 par le Grand Conseil mais (déjà !), ce crédit fut attaqué par référendum et refusé par le peuple l'année suivante. L'État décida alors d'une construction plus raisonnable et le nouveau crédit fut accepté.

Source autorisée "**BGE, Centre d'iconographie genevoise"*

Le nouveau Bâtiment électoral fut construit en 1915 par les architectes Garcin et Bizot. Dès son ouverture, de nombreuses voix s'élevèrent contre ce bâtiment jugé trop grand et peu élégant. Ayant abrité des expositions, des congrès, l'Institut national genevois, l'Agence des prisonniers de guerre, le Bâtiment électoral n'a jamais répondu à sa véritable destination. Entre 1929 et 1937, l'assemblée de la Société des Nations se tient au Bâtiment électoral, dans l'attente de la construction du Palais des Nations.

L'incendie:

Au moment de l'incendie de 1964, le corps principal de l'immeuble est inoccupé la plupart du temps. "Dépourvu de toute nécessité, ce bâtiment sans âme et sans caractère sera peu regretté et vite oublié", relate un article du Journal de Genève, au lendemain de l'incendie.

Que va devenir ce bâtiment?

Des voix s'élèvent, dont le Journal de Genève, pour demander l'édification d'un nouveau bâtiment. Rapidement les autorités genevoises proposent la construction d'une annexe de l'Université, appelée Uni II. Dès 1965, le déblaiement des gravats et la démolition des quatre pans de murs noircis débuta.

Tout le monde souhaite une bâtisse fonctionnelle, économique et durable. Le cahier des charges établi et le concours d'architectes est lancé le 19 mai 1965 et le 3 décembre, le jury décerne le premier prix au projet AGORA des architectes Vicari et Paux. C'est en décembre 1974 que le bâtiment fut mis à la disposition de l'Université de Genève.

Albin Salamin
2,052 contributions

Sources: Journal de Genève du 5 août 1964, 8 décembre 1965, 27 janvier 1965, 24 octobre 1972, 19 octobre 1974

Le site des

archives numérisées du Temps

* Différentes lithographies de ce Bâtiment peuvent être consultées sur la base de données Kora de la

BGE, Centre d'iconographie genevoise

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Radio Télévision Suisse
16,343 contributions
14 février 2011
1,877 vues
1 like
1 favori
0 commentaire
2 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
100,710
5,840
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.