Histoire du FC Porrentruy -  1ème partie Repérage

1904
1904
Jean-Paul Meneghelli

1904

Fondation du FC Porrentruy, Le 28 mai 1904

Les temps héroïques du Football-Club Porrentruy

A fin 1903, M. Louis Dietlin. Maître-serrurier, rapportait de Berne, où il avait accompli un stage professionnel, le ballon qui fut à l'origine de la fondation du FC Porrentruy. Rapidement conquis par ce sport nouveau qu'ils pratiquaient sur un terrain de la rue du Banné, quelques jeunes Bruntrutains décidèrent de fonder un club. Une assemblée eu lieu le 23 mai 1904 au Café du Raisin au cours de laquelle naquit le F.C. Porrentruy, premier club organisé du Jura.

C’est le 2 octobre 1904 que le FC Porrentruy affronta son premier adversaire sur le terrain de la Société hippique au Banné. Les Bruntrutains l'emportèrent par 4 à 0. On se rendra compte comment le football et ses règles étaient compris à l'époque à la lecture du communiqué suivant qui parut dans la presse locale :

Dimanche, premier match de football au Banné sur l'emplacement des courses entre le club de Belfort et celui de notre ville. Quatre goals ont été joués. Dans les trois premiers l'avantage est resté au club de notre ville. Le quatrième n'a pas donné de résultats.

L'équipe bruntrutaine ne s'endormit pas sur ses premiers lauriers et jusqu'à fin 1905, dans toutes les rencontres qu'elle disputa tant à Porrentruy qu'à Belfort-ou à Montbéliard, elle ne connut pas la défaite.

Lors de ses débuts, le FC Porrentruy a affronté exclusivement des clubs de la France voisine. Et, au regard des victoires qui se sont succédé jusqu'à fin 1905, force est de reconnaître que le club local a donné la leçon aux équipes frontalières de Belfort et de Montbéliard ! Relevons encore qu'en cette même année 1905, le FC Porrentruy remporte sa première coupe à Montbéliard en battant L'équipe locale sur le score de 4 à 2.

C'est en juin 1905 que Porrentruy combattit contre une équipe suisse qui n'était autre que le FC Tavannes. Après douze victoires consécutives depuis la fondation du club, la treizième rencontre fut fatale aux Bruntrutains qui furent battus par Delémont cet adversaire de toujours.

En 1906, le FC Porrentruy eut encore le vent en poupe et ne démentit pas ses brillants débuts en se défaisant de tous ses adversaires parfois par des scores lourds.

Si elles furent marquées par de brillants succès, ces premières années d'existence ne furent cependant pas sans difficultés. Les soucis financiers étaient déjà les cauchemars des comités surtout qu'à l'époque on était moins riche que maintenant. Les membres étaient astreints à une cotisation mensuelle de 50 centimes et le livre de caisse consistait en un petit cahier bleu dont M. Canonica, premier caissier, avait divisé les pages en petits carrés qu'il noircissait au fur et à mesure du paiement des cotisations, ce qui n'allait pas sans inconvénient car nombreux étaient les membres qui payaient leur dû par acomptes de 10 centimes... Les déplacements étaient la plupart du temps : à la charge des joueurs et il n'était pas rare qu'on se rende à Belfort ou Montbéliard à bicyclette, voire en tandem. Malgré ces difficultés, les joueurs bruntrutains avaient un plaisir tout particulier à se rendre en France et à Belfort notamment où les réceptions étaient sensationnelles. Les matches donnaient lieu à de véritables fêtes champêtres et la coutume voulait qu'à leur issue, tonnelet de bière, pain et cervelas soient à la disposition des joueurs qui une fois restaurés, faisaient cortège en ville.

La belle époque que celle-là !

Le 5 février 1907 se fondait l'Association jurassienne bernoise de football et d'athlétisme qui décida incontinent d'organiser un championnat jurassien. Le FC Porrentruy y inscrivit deux équipes. Malheureusement, la première rencontre disputée à Porrentruy contre le FC Tramelan fut émaillée d'incidents. L'arbitre, qu'un compte rendu d'alors appelle «l'homme au sifflet d'acier» et qui n'était autre que le président de L'A.J.B.F., M. Paul Jacot de Tavannes, fut taxé de partialité si bien «qu'une protestation en bonne et due forme fut envoyée à une commission d'arbitres...»

Ce n'est donc pas d'aujourd'hui qu'un arbitre a des démêlés à Porrentruy ! Ce fut Tavannes qui enleva le premier championnat jurassien, mais Porrentruy se vengea en 1908 en battant à Tavannes l'équipe locale et remporta une nouvelle fois le trophée en 1909.

26 mai 1908

Malgré la neige et la pluie, qui sont venues bien mal à propos nous visiter dimanche dernier, 24 crt., le FC Porrentruy désireux de posséder enfin la coupe série A, de l'Association jurassienne bernoise de football si ardemment convoitée, s'embarquait gaiement pour Tavannes dans l'intention de jouer le dernier Match. Les 3 matchs qui étaient à jouer pour l'obtention de la coupe ont été gagnés par la première équipe du Club de notre ville, qui terminait par 16 buts à 2, c'est à dire 8 points au total. Les débats terminés, la coupe fut solennellement remise par le président central de l'Association jurassienne bernoise de football M. E. A. Châtelain du FC Sharp Boys, de Tramelan, à l'équipe victorieuse.

Nos deux Clubs, qui tout à l'heure s'acharnaient l'un contre l'autre, se réunirent alors en bons amis, et, oubliant leurs haines sportives échangèrent de joyeux toast jusqu'au moment du départ de l'équipe championne, laquelle, fière de sa victoire, regagnait gaiement ses pénates. Un cortège fut organisé de la gare au local du Club, où la fête se continua.

Honneur soit rendu à nos braves amis du ballon. Espérons que la saison prochaine nous les fera retrouver aussi vaillants et souhaitons-le, plus nombreux encore.

C’est en 1910 que le Club loua à la Municipalité le terrain de l'Avenue Cuenin qui occasionna de nombreux soucis aux dirigeants du club, Pour clôturer le terrain, il fallut acheter 235 mètres de toile et des poteaux pour la somme de 273 Fr. 40. Malheureusement la caisse ne disposait pas de cet argent et c'est à cette époque qu'on commença à signer des «billets», ce qui devint une habitude par la suite car les situations financières précaires furent des spécialités du club bruntrutain durant les deux tiers de son existence. Cependant, il serait ingrat de ne pas relever le mérite des joueurs de l'époque et de ceux des années suivantes qui effectuaient tous les déplacements à leurs frais.

La bonne entente entre joueurs n'était pas toujours parfaite, ainsi que le relèvent certains procès-verbaux des années 1909 et 1910, mais enfin les différends ne devaient jamais être très graves car, lorsque M. Ernest Faivet selon une habitude qui lui était chère, proposait l'organisation d'une « Kneippe » suivie de soirée-choucroute, tous les membres faisaient, parait-il, preuve d'une touchante amitié...

En 1911, le FC Porrentruy organisait sa première fête sportive pour laquelle la Municipalité de Porrentruy avait eu la «gracieuse munificence» de donner un prix de 50 Fr. Ce geste inspirait au chroniqueur du Jura la vibrante conclusion suivante :

Porrentruy n'est plus la ville du Moyen-Age. Le progrès l'a touché. Elle a évolué...

Pour mémoire, rappelons que cette première fêle sportive comportait un tournoi de «six des courses de 100 m et de 110 m haies, des concours de shoots en longueur et de shoots de précision, enfin un tournoi de football... à bicyclette.

En 1912, l'équipe rouge et noire continua à accumuler les succès. Elle remporta le titre de champion jurassien, battit le champion et le vice-champion de Franche-Comté. Mais le jour de gloire des Bruntrutains fut cette année-là ,le 12 mai où dans Valentigney pavoisée, ils participaient à un tournoi international. Laissons le Jura du 14 mai 1912 raconter cette journée mémorable :

Le FC Porrentruy sortit vainqueur après avoir essuyé de terribles charges de ses compétiteurs et s'assura ainsi le succès de la journée pour le premier et troisième prix. La valeur bruntrutaine fut l'objet d'une longue ovation. L'admiration était à son comble. Jamais le goallkeeper n'avait arrêté dans ses mains encore chaudes du feu de la bataille... tant de marques d'effusion. Les larmes lui venaient aux yeux. Voilà de nouveau pour notre ville un honneur. La valeur ajoulote semblait dormir. Elle s'est réveillée en France. Il valait mieux que ce soit là qu'ailleurs. Les footballeurs de notre ville ont fait ainsi par cette victoire leur premier pacte avec un avenir tout beau. Honneur à ces vaillants champions.

La deuxième fête sportive du FC Porrentruy eut lieu le 28 juillet 1912 avec la participation de 16 sections de Suisse, de France et d'Allemagne (Alsace). La société Voltaire de Paris était représentée par ses meilleurs coureurs et était présent le champion allemand du disque (43 mètres). La Fanfare municipale de Courgenay et celle d'Altkirch avaient été chargées d'assurer la partie récréative.

Pour cette circonstance, le FC Porrentruy avait fait les frais d'acheter une baraque à la Société de tir pour la somme de... 15 Fr. et de plus s'était payé le luxe de revernir les montants de ses buts, travail dont voulu bien se charger un membre, M. Jules Hofer, sur les pressantes instances du Comité.

Année faste encore que celle de 1913 où Porrentruy remporta les tournois de Montbéliard, Valentigney et Neuchâtel.

L'année 1914 débuta fort bien sur le plan sportif. Le 30 juin en effet au tournoi international de Bâle auquel participaient 40 équipes, après avoir défait tous ses adversaires, Porrentruy tomba en finale contre Bâle et obtint la victoire. Le « six » vainqueur était formé comme suit Jolidon, Dietlin, Cattin, Faivet, Katz, Kieffer.

Première Guerre mondiale

Durant les années de guerre, l'activité du club fut extrêmement réduite. En 1915, on voit apparaître cependant une équipé de juniors où l'on relève les noms de Jules Piller et Ernest Kauffmann, qui de- vinrent par la suite des piliers du F.C. Porrentruy, Ebranlé par la guerre et la mobilisation, ayant perdu pas mal de ses membres, le grand club bruntrutain avait besoin dès la fin du conflit d'une sérieuse reprise en mains. Cette nécessité se fit surtout sentir en 1919 où l'activité du club fut paralysée par l'absence d'un terrain convenable d'une commission de jeu (les formations changeaient pour chaque rencontre)., et d'autre part par une situation financière assez précaire (50 Fr. de recettes pour un match contre Delémont, 13 Fr. 55 pour un match contre Tramelan).

Cette situation peu brillante exigeait une direction énergique et entreprenante. C'est la raison pour laquelle en 1920, les membres du club appelèrent à la présidence M, René Brientini sous l'égide duquel commença une période d'activité intense, marquée surtout par deux, événements : l'entrée dans I'A.S.F.A. et l'achat du terrain du Tirage.

Un terrain tout neuf

C'est une merveille qui a été réalisée au Stade du Tirage. Les équipes du FC Porrentruy pourront désormais bénéficier d'une place de jeu et d'installations qui, toutes proportions gardées, sont sans doute parmi les plus belles de Suisse. Mais que de gros travaux pour obtenir un tel résultat ! La moitié de la surface de l'ancien terrain a dû être creusée jusqu'à environ 2 mètres de profondeur. 4000 mètres cubes de matériaux ainsi récupérés ont dû être transportés sur la partie inférieure du terrain afin d'obtenir une surface parfaitement plane. Les clôtures extérieures et intérieures ont été conçus selon des procédés modernes et une nouvelle cantine avec installations sanitaires a été construite. Ce magnifique ensemble est harmonieusement complété par la tribune construite il y a quelques années. Avec les deux halles de gymnastique qui sont actuellement en construction à proximité du stade du Tirage, avec les terrains de sports qui sont également prévus à cet endroit. Porrentruy pourra bénéficier d'un centre sportif extrêmement intéressant.

fin de la première partie.

Vers la 2ème parte du récit: cliquez ici

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Valérie Clerc

    Magnifique, voilà un récit qui fait plaisir. Dans ces premières années, il est intéressant de voir que la passion du foot à Porrentruy donne souvent du fil à retordre aux clubs français ! Voilà un beau récit transfrontalier .

  • Musée de l'Hôtel-Dieu

    Bravo et merci pour ce récit historique plein d'anecdotes savoureuses. Et les photos sont magnifiques ! A présenter pourquoi pas dans une prochaine exposition ?

Jean-Paul Meneghelli
145 contributions
5 décembre 2023
189 vues
4 likes
0 favori
3 commentaires
0 galerie
Déjà 4,881 documents associés à 1900 - 1909