Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Eglise de St-Pierre de Clages après 1948

Eglise de St-Pierre de Clages après 1948

25 mai 1958
Pierre Auguste Chappuis
Philippe Chappuis

Pierre Auguste Chappuis fut régisseur de vignes à Fully et à Champmarais à Conthey et a passé et repassé par ce pays qu'il affectionnait. Il s'est attardé à 2 reprises à St Pierre de Clages, dans les années 1930 puis en mai 1958 et a pris quelques images significatives de l'Eglise romane du prieuré de St Pierre de Clages. Albin Salamin a pris soin de décrire l'historique de ce lieu. Le travail de Pierre Bouffard , "St -Pierre de Clages et les églises des Alpes à trois absides" est intéressant et illustré. En 1948, grâce à " L'Ecu d'Or" l'église a bénéficié d'une importante restauration dont certains changements extérieurs apparaissent sur ses photographies.

Sur la photographie de Pierre Auguste Chappuis de 1958, la porte de l'église a été remplacée. Le porte murée de la façade Nord a été en partie dégagée, la statue de St-Pierre n'est plus dans la tour octogonale mais a été placée à l'intérieur de l'église. Une fontaine a été mise en place, au bord du cimetière.

A la Médiathèque du Valais, des vues de l'Eglise de St Pierre de Clages après restauration de 1948, signées Max-Francis Chiffelle (datée 1953-1962) A la Médiathèque du Valais, des vues de l'Eglise de St Pierre de Clages après restauration de 1948, signées Max-Francis Chiffelle (datée 1953-1962)

Une nouvelle restauration sera entreprise entre 1963 et 1969 qui choisira de changer encore une fois la porte d'entrée, en bronze, et d'ouvrir sur la façade Nord une ancienne fenêtre qui recevra un vitrail d'Albert Chavaz (voir image et commentaire d'Albin Salamin).

Albin Salamin
1,863 contributions

Pierre Bouffard ( « Saint-Pierre de Clages et les églises des Alpes à trois absides. Etude archéologique et comparative », dans Vallesia, t. 3 (1948), p. 59-79) nous livre une conclusion très ouverte au terme de son article, qui permet de mieux saisir une vue d'ensemble de ce magnifique monument:## " L'église d'apparence si modeste de St-Pierre de Clages pose donc plus d'un problème, non seulement d'archéologie locale, mais également d'archéologie générale. Placée au centre des Alpes, sur la plus grande route qui relia de tout temps le Nord et le Sud de l'Europe occidentale, elle résume en quelque sorte les influences architecturales prépondérantes du début du second millénaire. Fondation du grand prieuré de St-Martin d'Ainay à Lyon, mais située au débouché du GrandSt-Bernard, elle a réuni en elle les éléments à la fois lombards et bourguignons."

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,184
4,663
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.