Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Effondrement de la Tour de Boson

Effondrement de la Tour de Boson

25 janvier 1946
inconnu, collection Charly Arbellay
Pierre-Marie Epiney

La tour des nobles de « Chalesi » construite au XIIIe siècle a été habitée jusqu’au XVIe siècle. Cette tour de proportion massive juchée sur un tertre conique n’a pas résisté au tremblement de terre du 25 janvier 1946. Alors fissurée dans sa partie est, sa chute est due au défoncement inconsidéré d’une vigne qui a eu raison des fondations de l’antique demeure. Les photos sont explicites.

notrehistoire.imgix.net/photos...

(Collection Charly Arbellay)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Paul-André Florey

    Ce document m'a fort impressionné! Vives félicitations et remerciements à Pierre-Marie et Charly

  • Nicolas Perruchoud

    Dans son ouvrage "Châteaux du Valais", Blondel signale que la structure quadrangulaire de la Tour de Chalais est typique des constructions du XIIIe siècle dans le Valais épiscopal. A l'origine, la Tour - le donjon - faisait partie d'un complexe de bâtiments qui ont tous disparu. Blondel signale aussi qu'en 1856, les gens de Chalais avaient tenté de l'utiliser comme carrière pour fournir en pierres la construction de la nouvelle église. C'est le sort subi par le château de Granges. En 1936 déjà, la moitié de la Tour, suspendue dans le vide, s'est écroulée. Pour se dédouaner, les Chalaisards ont imputé la cause du désastre aux vibrations causées par les véhicules sur la route récemment ouverte au pied de l'édifice. Dans les années 1960, la commune décréta le haro sur la tour. Elle mandata une entreprise pour raser le monument. Il fallait en finir avec cette vieillerie dangereuse comme il fallait en finir avec la chapelle au centre de Réchy et l'ancienne nef de l'église de Vercorin. Mais les ouvriers éprouvèrent de telles difficultés à desceller les pierres qu'il fallut renoncer. Au lieu de la démolir, on entreprit des travaux de consolidation. Ce qui reste de la tour n'est pas dû à la volonté de conserver un témoin du passé, mais à son incroyable résistance ! Merci à Pierre-Marie et à Charly Arbellay de nous donner l'occasion d'honorer cet édifice aujourd'hui cher au cœur des habitants de la commune !

  • Charly-G. Arbellay

    Nicolas Perruchoud a parfaitement résumé et documenté l'historique de cette tour qui est la seule du Valais à être plantée sur un tertre conique en plaine, " à la manière des plus anciens château sur motte", souligne Stuart Morgan dans son ouvrage "Eglises romanes et châteaux forts en Suisse romande", (Editions Bonvent SA, Genève 1972). Ce dernier, passionné d'aviation, a pris une vue aérienne à la verticale de la tour de Boson, à la manière des drones d'aujourd'hui.

Pierre-Marie Epiney
1,832 contributions
8 septembre 2020
37 vues
3 likes
1 favori
3 commentaires
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,828
6,154
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.