Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Une amphore comme piédestal

Une amphore comme piédestal

1 janvier 1951
inconnu
Pierrette Frochaux-Chevrot

Couturière, Albertine mettait un soin particulier à sa toilette. Pour elle l'élégance était une priorité non pas juste pour l'apparence mais comme une forme de politesse que l'on devait aux autres lorsqu'on avait franchit le seuil de sa demeure. Bien coiffée, le rouge et le sourire aux lèvres, toujours impeccable mais sans ostentation, une citadine genevoise, élégante et sobre.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
11 février 2013
519 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,538
6,696
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.