Repérage
Dernières feuilles d'automne

Dernières feuilles d'automne

1910
Gaston Zufferey, phot-édit., Sierre
Pierre-Marie Epiney

Cette très belle carte éditée par le photographe sierrois Gaston Zufferey n'a malheureusement pas voyagé.

Elle n'a pas voyagé mais sa date est estimée en fonction des autres cartes de Gaston Zufferey publiée sur ce site [cliquez sur l'image pour plus d'informations] :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Albin Salamin

    Pourquoi ces dames ramassent-elles les feuilles mortes? Est-ce pour de la litière pour le bétail ? Le coin me semble sauvage donc sans grand intérêt à être nettoyé!

  • Michel Savioz

    Probablement ou alors elles avaient tout simplement l’idée de rendre ce terrain cultivable ?

  • Alain Zuber

    Selon Georges Amoudruz qui a beaucoup séjourné à Vercorin avant 1950 , lorsque l’on faisait la "feuillée" c’était surtout pour les moutons et les chèvres, peu pour les vaches. On ramassait :

    • Le tilleul, très bon.
    • L’orme, très bon.
    • La motone, bon. (?)
    • Le timeit, le sorbier des oiseaux, bon.
    • La chailli, l’alizier, (le sorbier) bon.
    • La coudre, le noisetier, il a le défaut d’essuyer le lait. On peut le donner en bouillie
    • La vernaz, le verne (l'aulne) est mauvais pour les bêtes qui ne le mangent pas, il est amer. On le donne bouilli ce qui enlève l’amertume.

    On ramasse encore en les fauchant, les ortilles, (orties) qui séchées son données à manger aux cochons en hiver, dans de l’eau chaude.

    Le fruit du timeit, le lizié a servi en temps de guerre et aux époques dures. Moulu, il était mélangé avec la farine pour faire le pain. Le nom de qq arbres est donné d'abord en patois !

Pierre-Marie Epiney
2,391 contributions
14 janvier 2020
127 vues
5 likes
0 favori
6 commentaires
2 galeries