Concours photo "La rue, témoin de nos passions": publiez-vous images jusqu'au 25 mars ! Toutes les infos
Suzanne_70

Suzanne_70

1 janvier 1885
O. Welti Phot. Lausanne
Claire Bärtschi-Flohr

Il s'agit probablement de Jeanne Suzanne Garagnon, qui, selon des renseignements obtenus aux Archives Cantonales Vaudoises, est née à Morges le 1er novembre 1849. Je ne connais pas sa date de décès.
Tante de Charlotte Champendal-Glayre (1882-1968), ma grand-mère, dont la maman s'appelait Louise Antoinette Garagnon avant son mariage, et qui était née à Morges le 27 juillet 1851 et décédée à Vernier le 9 mars 1909.

Elle est donc mon arrière grande-tante.

voir aussi :

http://www.notrehistoire.ch/photo/view/21855/http://www.notrehistoire.ch/photo/view/21854/ Date obtenue par déduction

Concernant le photographe, O. Welti, de Lausanne, je viens de lire sur internet in "The American Annual of Photography /vol 6/ 1892" : "Société de photographie de Lausanne, président O. Welti, Lausanne". (17 avril 2015)

Et voici la copie du commentaire de Sylvie Bazzanella, en date du 20 avril 2015 :

Ateliers de 1860 à 1899; à Saint-François 20 de 1860 à 1875; à la rue du Midi 6, de 1875 à 1890; au Grand-Chêne 12 de 1890 à 1899.

Oswald Welti a fait son apprentissage de commerce et de daguerréotypie chez Samuel Heer-Tschudi, son oncle.
Friedrich von Martens l'introduit à la pratique de différentes techniques photographiques puis l'incite à se rendre à Paris, où il se perfectionne. A son retour, il reprend sa place auprès de son oncle, qui l'associe à son commerce. Dès le début, utilise les techniques les plus modernes. En 1875, il quitte la rue Saint-François 20 et s'installe dans un immeuble qu'il a fait bâtir rue du Midi 6. Il y ouvre une imprimerie, puis décide de se consacrer entièrement au portrait photographique et au paysage. En 1890, installe son atelier de photo au Grand-Chêne 12. En 1894, participe à la création de la Société lausannoise de photographie, dont il devient président en 1899. La même année, remet son atelier à son fils Albert qui exploite déjà les "Ateliers d'arts graphiques" à la rue Pré-du-Marché 9, et se retire de la vie professionnelle.

Source : Musée historique de Lausanne

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Sylvie Bazzanella

    Je ne sais si c'est une illusion d'optique, mais bien souvent sur les photos anciennes, les femmes arborent une opulente chevelure.

  • Claire Bärtschi-Flohr

    Je ne crois pas que ce soit une illusion d'optique. La chevelure d'une femme était un élément très important de sa beauté. Les cheveux n'étaient pas portés répandus sur les épaules sauf dans l'intimité mais on pouvait réaliser avec des cheveux longs des chignons remarquables. Sur cette photo, je me demande si elle ne porte pas un postiche sur le dessus de la tête car la coiffure est vraiment très sophistiquée. Il faudrait l'avis d'un coiffeur.

  • Claire Bärtschi-Flohr

    Concernant le photographe, O. Welti, de Lausanne, je viens de lire sur internet in "The American Annual of Photography /vol 6/ 1892" : "Société de photographie de Lausanne, président O. Welti, Lausanne".