Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Genève, l'ancien port

Genève, l'ancien port

Editions C. Burchard, Berne
Albin Salamin

Le lac qui s'enfonce vers la ville de Genève se termine par un port protégé par l'une des deux digues contre les agitations du lac.

L'aménagement de l'entrée de la Rade de Genève en 1857, les travaux se composent de deux jetées dans lesquels sont réservées deux ouvertures de 16 pieds, formant une rade destinée à offrir toute sécurité à la navigation à vapeur et à voile. Ils consisteront également à la construction de pierrés sur les deux rives pour faciliter le chargement et déchargement des matériaux et des marchandises.

Les deux jetées actuelles sont celle des Pâquis (375 m) et celle des Eaux-Vives (275 m) et elles laissent entre elles un goulet de 230 mètres. L'extrémité de la première porte un phare tournant et celle de la seconde un phare fixe. Le phare des Pâquis sera renouvelé le 21 avril 1894.

Voir aussi:

Albin Salamin
1,870 contributions

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Albin Salamin
1,870 contributions
22 novembre 2017
627 vues
0 like
0 commentaire
6 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,225
4,672
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.