Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:15:34

F. Couperin, 1ère Leçon Ténèbres, P. Alarie

1 janvier 1954
Disque Ducretet-Thomson London DTL-93077
René Gagnaux

François COUPERIN, Première leçon à une voix des Trois Leçons de Ténèbres, Pierrette ALARIE (soprano 1), Antoine GEOFFROY-DECHAUME, orgue, Manuel RECASSENS, violoncelle, Ducretet-Thomson London DTL-93077

Des neuf Leçons que François Couperin aurait composé (en se basant sur ses écrits, entre autres la 2e page de la 1ère édition de la partition), seules les trois premières nous sont aujourd'hui connues: on ne sait pas exactement si les six autres ont vraiment été composées, ou si elles ont été perdues.

Les deux premières Leçons font appel à une voix seule, la troisième à deux voix. François Couperin les compose pour les liturgies de la semaine sainte de 1714 à l'abbaye de Longchamp. Au début de chaque verset en latin est chantée la lettre hébraïque qui le commençait dans le texte hébreu. Pour une traduction latin-français voir au bas de cette page.

L'enregistrement que je vous propose ici est paru sur le disque Ducretet-Thomson London DTL-93077.
Il s'agit du tout premier disque commercial sur lequel Basia RETCHITZKA apparaît en soliste, comme deuxième soprano au côté de Pierrette ALARIE dans la troisième Leçon. Pierrette Alarie chante seule dans les première et deuxième Leçons: elle est d'une année plus jeune que Basia Retchitzka, mais à cette époque déjà plus connue, ayant notamment enregistré en duo avec Léopold Simoneau (dont elle avait fait tôt la connaissance et qui l'a épousée déjà en 1946).

Sur la page du site www.thecanadianencyclopedia.com dédiée à Pierrette Alarie cet enregistrement est daté de 1954. Cette indication est certainement exacte, étant donné que ce disque Ducretet-Thomson London DTL-93077 apparait pour la première fois dans le 3e supplément du WERM (couvrant la période de publication 1953-1955).

Pierrette Alarie et Basia Retchitzka sont accompagnées par Antoine GEOFFROY-DECHAUME (un musicologue, claveciniste, organiste et compositeur français), orgue et Manuel RECASSENS (ou RECASENS), violoncelle (dès 1944 membre du Quatuor Calvet, jusqu'à sa dissolution en 1950, puis violoncelliste de l'Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, ainsi que dès 1963 secrétaire général de la Société des Concerts).

Mon disque a quelques petits dommages - heureusement très courts - que je n'ai pas pu corriger totalement, mais qui - à mon avis - ne gênent pas trop l'écoute.

François Couperin, Première leçon à une voix (soprano, continuo) des Trois Leçons de Ténèbres, Pierrette Alarie, Antoine Geoffroy-Dechaume, orgue, Manuel Recassens, violoncelle, 15:33

Ducretet-Thomson London DTL-93077 -> WAV -> léger à moyen DeClick avec ClicRepair, des réparations manuelles -> MP3 256 kbps, le tout effectué par moi-même: l'enregistrement est donc de ce fait libre de droits d'autres personnes ou sociétés, le disque étant paru il y a plus de 50 ans.

Cet enregistrement peut aussi être téléchargé sur la page suivante de mon site, en format FLAC, donc comprimé sans pertes:

--- va être complété sous peu ---

Le texte de la PREMIÈRE LEÇON et sa traduction:

Icipit lamentaio Jeremiae prophetae
Ici commence la lamentation du prophète Jérémie

1:1 ALEPH:
Quomodo sedet sola civitas plena populo:
facta est quasi vidua domina gentium: princeps
provinciarum facta est subtributo.

Quoi donc ! elle est assise solitaire, cette
ville si peuplée. Elle est devenue comme une veuve.
Princesse sur les provinces, elle est soumise à la corvée.

1:2 BETH:
Plorans ploravit in nocte, et lacrimae ejus
in maxillias ejus: non est qui consoletur eam ex
omnibus caris ejus: omnes amici ejus spreverunt
eam, et facti sunt ei inimici.

Elle pleure dans la nuit. Ses larmes sur les joues.
De tous ceux qui l'aimaient nul ne la
console; tous ses amis l'ont trahi,
ils sont devenus ses ennemies.

1:3 GHIMEL:
Migravit Judas propter afflictionem, et
multitu udinem servitutis: habitavit inter Gentes,
nec invenit requiem: omnes persecutores ejus
apprehenderunt eam inter augustias.

Judas est déportée, victime d'une humiliation
et d'une grande servitude; elle est assise au
milieu des nations et n'y trouve pas de repos; tous
ses persécuteurs l'atteignent au milieu des détresses.

1:4 DALETH:
Viae Sion lugent eo quod non sint qui
veniant ad solemnitatem: omnes portae ejus
destructae: sacerdotes ejus gementes: virgines ejus
squalidae, et ipsa oppressa est amaritudine.

Les chemins de Sion sont dans le deuil,
car on ne vient plus aux solennes. Toutes ses portes
sont en ruine, ses sacrificateurs gémissent, ses
vierges sont affligées, et elle-même est dans l'amertume.

1:5 HE:
Facti sunt hostes ejus in capite, inimici ejus
locupletati sunt: quia Dominus locutus est super
eam in multitudinem iniquitatum ejus: parvuli ejus
ducti sunt in captivitatem, ante faciem tribulantis.

Ses adversaires ont pris le dessus, ses ennemis
sont tranquilles, car l'Eternel l'a affligée à cause de
la multitude de ses crimes; ses enfants sont partis en
captivité devant l'adversaire.

Jerusalem, convertere ad Dominum Deum tuum.
Jérusalem, conversez avec Dieu, votre Seigneur.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
René Gagnaux
1,521 contributions
3 juillet 2012
844 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
00:15:34
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,473
6,080
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.