Repérage
Vissoie chez le maréchal ferrant

Vissoie chez le maréchal ferrant

août, 1922
Zingeller Rudolf photographe
Yannik Plomb

Vissoie constituait le centre artisanal de la vallée, car c’est surtout ici qu’étaient établies les personnes exerçant les métiers de menuisier, de charpentier, de maréchal-ferrant, de forgeron, de charron et autres.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Michel Savioz

    Un excellent maréchal-forgeron Germain Crettaz nous a quittés!

    VISSOIE . - Le val d'Anniviers possédait un très habile maréchal-forgeron - le dernier de l'époque des grandes transhumances . M . Germain Crettaz nous a quittés à l'âge de 86 ans . Avec lui s'en sont allés des milliers d'astuces de ce métier très particulier . Dans sa forge de Vissoie , Germain Crettaz travaillait avec un savoir faire peu coutumier . Sa porte était entrouverte et durant la période touristique , des dizaines de jeunes et d'hôtes venaient y admirer les manières de façonner le fer . Germain Crettaz nous avait accueilli , à maintes reprises , pour nous parler de ses inventions , de ses projets . La forge de Vissoie fut , dans la première moitié de ce siècle , le rendez-vous de tous les propriétaires de mulets ou de chevaux . Germain avait l'œil . Il trouvait toujours le fer qui convenait . Il cerclait aussi les roues des chars et petits chars , ce que plus personne ne savait faire .

    Mais Germain Crettaz voyait loin . Au début des années 60 , alors que les premiers téléskis commençaient à fonctionner , Germain Crettaz avait observé que les skieurs remontant les pentes laissaient deux vilains sillons qui durcissaient durant la nuit et rendaient l'accès difficile . Il mit au point , dans son atelier de Vissoie , une raboteuse à neige qui était tractée par l'archet . Cet engin qui fonctionna sur les remonte-pentes de Sorebois fut inventé par le forgeron de Vissoie qui déposa ensuite un brevet . L'ingéniosité de cet artisan lui valut une immense popularité à travers tout le val d'Anniviers . Tous problèmes mécaniques artistiques ou seulement pratiques trouvaient leur solution chez Germain Crettaz . Cet artisan plein de bon sens et de savoir-faire aura eu une existence bien remplie . Il y a quelque temps , Germain Crettaz nous confiait son plaisir de voir l'un de ses fils , M . Amédée Crettaz , reprendre le marteau et l'enclume pour travailler le fer comme lui . Avec la disparition de cet homme au cœur généreux , c'est l'artisanat du val d'Anniviers qui s'éteint un peu . Il restera partout la patine bien particulière de Germain Crettaz , sur les chalets brunis , où ses lettres de fer forgé laissent sourire des noms , des rêves , des brins de poésie . Le regard de Germain Crettaz s'est éteint comme s'est éteinte sa forge de Vissoie . Puisse-t-il vivre encore longtemps à travers ses milliers de pièces , objets , machines ou simplement fers à cheval qu'il donnaient aux visiteurs - pour que leur vie leur porte bonheur ! Charly .-G . Arbellay. Nouvelliste du 7 mars 1985.

    Germain Crettaz . Il avait inventé un appareil pour calculer la circonférence des roues à char qu'il devait cercler .

  • Michel Savioz

    Celui qui tient le pied du mulet est Germain Crettaz, celui qui ferre le sabot est Gustave Crettaz, et celui qui tient la corde est Henri Crettaz , tous frères! Propriétaire de ce mulet récalcitrant, inconnu. Informations Marie-Françoise Crettaz-Melly, qui habite au-dessus de la forge !

  • Jean-Jacques Joris

    La forge du forgeron et maréchal-ferrant de mon village d'Entremont se trouvait sur le chemin de l'école. Que de souvenirs: le matin on s'y attardait pour le regarder et au retour de l'école on s'y attardait à nouveau: raison d'une arrivée tardive tant en classe qu'au repas de midi.

Yannik Plomb
1,839 contributions
22 février 2024
194 vues
8 likes
0 favori
7 commentaires
5 galeries