Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:02:48

Albert Roussel, «Réponse d'une épouse sage», Op. 35 No 2, Flore Wend, Christiane Verzieux

1958
Decca
Decca

«Deux Poèmes chinois», Op. 35, sur des paroles d’Henri-Pierre Roché

Albert Roussel composa ces deux poèmes à Varengeville, le 25 juin 1927 pour le premier, probablement en mai 1927 pour le second. Henri-Pierre Roché a rédigé les paroles françaises d’après la traduction anglaise de Herbert Allen Giles du poème chinois de Li-Ho, IXe siècle et de Chang-Chi, VIIIe et IXe siècles. Ils sont dédicacés à Pierre Bernac et Marcelle Gérar, et furent donnés en première audition par les dédicataires à Fontainebleau, Conservatoire américain, le 5 juillet 1928 et à Paris, salle des Agriculteurs, le 23 mai 1927, avec Maurice Ravel au piano.

Les paroles:

Connaissant, seigneur, mon état d’épouse,
Tu m’as envoyé deux perles précieuses,
Et moi, comprenant ton amour,
Je les posai froidement sur la soie de ma robe.
Car ma maison est de haut lignage,
Mon époux capitaine de la garde du Roi,
Et un homme comme toi devrait dire:
«Les liens de l’épouse ne se défont pas.»
Avec les deux perles, je te renvoie deux larmes,
Deux larmes, pour ne pas t’avoir connu plus tôt.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
René Gagnaux
1,334 contributions
21 juillet 2019
15 vues
0 like
0 commentaire
1 galerie
00:02:48
Déjà 5,072 documents associés à 1950 - 1959

Galeries:

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,926
4,823
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.