"La vache a marché sur mon pied".

1936
Pierre-Marie Epiney

Odile Antille-Crettol (*1932) conte ici un cuisant souvenir d'enfance. Agée de 4 ans, elle avait pour mission de garder une vache pendant que ses parents s'activaient aux travaux des champs bien plus loin.

C'est alors que l'accident est arrivé : la vache qui paissait tranquillement lui a marché sur le pied. Elle avait beau hurler, le ruminant n'a ôté son sabot que lorsque la grand-mère alertée par les cris de la petite l'a chassé.

Après un premier soin à l'eau-de-vie mais sans aucun contrôle par le médecin, Odile a gardé toute sa vie des séquelles de cet accident. Aujourd'hui encore, elle porte un bas de contention pour faire face à la thrombose qui, selon elle, serait née de cet incident.

En cas de difficulté de visionnement, cliquez sur ce lien.

Voir aussi ce document :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Pierre-Marie Epiney, cette histoire de petite fille laissée toute seule avec une grosse vache au caractère flegmatique et imperturbable me touche. Autant de plus que j'avais étant enfant vu le pied de mon tout doux Parrain, un jour après qu'il venait de se le faire écraser par une de ses bien aimées vaches. J'ai encore le souvenir des couleurs très sombres du pied très gonflé, mais aussi celui du visage de mon parrain qui me souriait tendrement

    Merci pour votre partage chère madame Odile Antille-Crettol et cher monsieur Pierre Marie Epiney

    Amicalement Renata

Pierre-Marie Epiney
2,389 contributions
21 avril 2022
87 vues
3 likes
1 favori
2 commentaires
5 galeries
00:03:23