Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Journal de l'Apiculteur_22 Repérage

14 avril 1918
chemin des vidollets 57, 1214, Vernier
Emile Champendal
Claire Bärtschi-Flohr

J'ai retrouvé un cahier de notes qui a appartenu à mon grand-père, Emile Champendal (16.1.1884-2.2.1938) dans lequel il notait ses remarques concernant ses ruches.
De l'année 1918 à l'année 1936.


**Le cahier a été construit de toute pièce par lui, en assemblant des feuilles de récupération et en y mettant du papier collant. (Voir photos). Dans le temps, on ne gaspillait pas.

pages écrites à l'encre :**

1918

Visite du 14 avril 1918 :

Ruche no 1 :9 cadres, 4 couvains, beaucoup de bourdons, quelques uns déjà éclos.

Ruche no 2 : 8 cadres, 3 couvains, pas de mâles.

Ruche no 3 : 9 cadres, 3 couvains, quelques cellules de mâles.

Ruche no 4 : 7 cadres, 3 couvains, pas de mâles.

26 avril 1918 :

Ruche no 6 : fait essaim artificiel ruche no 6. Pris couvain de la ruche no 1 italienne croisée. Doit éclore à partir du 9 mai. Ruche 6 : reine du 9 mai 1918.

5 mai 1918 :

Mis la hausse à la ruche no 1.

9 mai 1918 :

Mis la hausse aux ruches 2, 3, 4.

16 mai 1918 :

Mis couvain dans ruche no 6. couvain de la ruche no 4.

20 mai 1918 :

Pris quelques œufs dans la ruche no 6. Mis dans la ruche no 5 pour cellules royales. Doit éclore à partir du 31 mai. (pas réussi).

26 juin

Ruche no 5 : fait essaim avec couvain de la ruche 6. Mère doit éclore à partir du 7 juillet dans ruche no 5. (réussi). Mère de juillet.

Ruche no 7 : fait essaim avec couvain de la ruche no 1 italienne croisée le 11 juillet. La mère doit éclore du 23 au 26 juillet. Pas réussi. Transvasé la ruchette dans no 4.

35 kilos de miel sur 4 ruches, soit 7 colonies à 6.50 le K. = Francs 227.50

Grande sécheresse, point de regain, point de miel d'automne.

Mise en hivernage le 30 septembre. Donné 22 kilos à 1.30 = 28.60 francs.

1919

Observation générale :

Essaims de la ruche no 7 et no 5 morts de faim pendant l'hiver. A la visite du printemps, la ruche no 4 était orpheline. A été réunie à la ruche no 6 - 5. Acheté 36 kilos de sucre à Fr. 1.65 soit 59.60 francs. Mis les hausses le 11 mai : Pour hiver : 50 l. de sucre à 1.71.

59.60 +° 69.40 = Fr. 129.-

Ruche no 5 : essaim sorti de la ruche le 14 juillet.

Ruche no 7 : fait essaim avec abeilles de la ruche no 3 : reine de 1919.

Sucre : ruche no 1, 7.5 kg, ruche no 2 : 7.75 kg., ruche no 3 : 7.5 kg, ruche no 5, 7 kilos 45, ruche no 6, 4.5 kg, ruche no 7 : 9.5 kg.

Visite générale du 22 septembre : beaucoup de couvain dans toutes les ruches. Mis en hivernage le 28 septembre

Récolté 22 kilos de miel à 7.- = Francs 154.- Dépenses sucre : 129.- Recettes : 154.-, Bénéfice : 25.-

1920

Janvier a été beau et pas froid. Le mois de février a été très beau et favorable aux abeilles. Toutes mes abeilles sortaient en février. Rien constaté d'anormal. Pas de changement brusque de température pendant ce mois.

Visite du printemps : 5 mars :

Ruche no 1 : Sur 9 cadres, trois couvains de tout âge, vu la mère, beaucoup de provisions. La colonie se présente bien.

Ruche no 2 : Sur six cadres deux couvains, tout âge, vue la mère, peu de provision. Donné 1 kg de sirop le 5 mars.

Ruche no 3 : sur 8 cadres, 3 couvain tout âge, vu la mère, beaucoup de provision, bonne colonie.

Ruche no 5 : Sur 6 cadres, 1 ½ de couvain, tout âge, vu la mère, peu de provision, donné 1 kg de sirop le 5 mars.

Ruche no 6 : Sur 9 cadres, 3 couvain tout âge, vu la mère, assez de provision, bonne colonie. Partitions à changer.

Ruche no 7 : sur 4 cadres, 1 couvain tout âge, vu la mère, assez de provision, essaim se développe bien.

13 mai 1920

Récolté essaim sorti de la ruche no 6, mis dans la ruche no 4 le dimanche 9 mai. Soit 2 essaims artificiels. Ruche 8, mère issue de la 2, et ruche 9 mère issue de la 6 dont j'ai fait les cellules royales, après l'essaimage. La 9 n'ayant pas réussi, je l'ai réunie à la 8.

Récolté 50 kilos de miel à fr. 7.50 = 375.-

Mis en hivernage le 9 octobre.

Donné 25 kg de sucre pour hivernage = Fr. 50.-

Donné 25 kg de stimulant printemps = Fr. 50.-

Bénéfice de l'année : Fr. 275.-

Le 25 décembre, jour de Noël, soleil radieux, pas de neige, 13 au soleil, les abeilles ont fait une sortie magnifique.

1921

Le 1er janvier : soleil magnifique. +14 au soleil. Pas de neige. Toutes mes ruches sortaient. Rien remarqué d'anormal.

Visite du printemps : 3 avril :

Ruche no 1 : 8 cadres, 3 couvain tout âge, beaucoup d'œufs, assez de nourriture, pas vu la mère, belle colonie.

Ruche no 2 : 4 cadres, 3 couvain tout âge, pas de nourriture, œufs, pas vu la mère, colonie faible.

Ruche no 3 : 8 cadres, 4 couvain tout âge, œufs, un peu de nourriture, pas vu la mère, colonie magnifique.

Ruche no 4 : 6 cadres, 2 couvain tout âge, œufs, assez de nourriture, vu la mère, colonie moyenne.

Ruche no 5 : 9 cadres, 3 couvain tout âge, œufs, assez nourriture, vu la mère, belle colonie.

Ruche no 6 : 7 cadres, 3 couvain tout âge, œufs, assez nourriture, vu la mère, belle colonie.

Ruche no 7 : 6 cadres, 4 couvain tout âge, œufs, assez de nourriture, pas vu la mère, belle colonie.

Ruche no 8 : essaim artificiel de l'année passée. Se développe bien, 4 cadres, 3 couvain tout âge, œufs, pas de nourriture, pas vu la mère.

Le 11 mai, mis les hausses aux ruches 1, 3, 4, 5, 6, 7.

La ruche no 3 étant devenue orpheline, et ayant perdu beaucoup d'abeilles, elle a été réunie aux autres colonies.

L'année n'a pas été bonne. Gelée au printemps et ensuite sécheresse.

Récolte : 7 colonies, 35 kilos de miel à 7.- = Fr. 245.-

Mise en hivernage le 25 septembre. Toutes les colonies sont en état et ont du couvain.

1922

Première visite du printemps le 15 avril. Les pluies persistantes ont empêché de visiter les colonies plus tôt.

Remarques :

Ruche no 1 : 3 cadres, couvain tout âge, et œufs, pas de nourriture, colonie normale.

Ruche no 2 : 3 cadres, couvain tout âge et œufs, pas de nourriture, colonie normale.

Ruche no 4 : 3 cadres, couvain tout âge et œufs, encore de la nourriture. Belle colonie, avancée.

L'année a été bonne : récolte 120 kilos de miel vendu 6 francs le kg, soit aux recettes : 600 francs.

A la visite d'automne, changé la reine de la 1 qui était trop âgée. Acheté une Carniole à Orbe au prix de 8frrancs.

Fait essaim avec reine de 1922 de l'essaim Décosterd, placée dans la ruche 3 sur 5 cadres.

Mis en hivernage les 8 colonies le 8 octobre. La reine Carniole de la ruche 1 a bien été acceptée, aperçu des œufs à la dernière visite.

(l'abeille carniolienne provient semble-t-il de Slovénie)

1923

Le 1er janvier, le soleil est radieux et chaud. Il fait +15 au soleil. Les mouches sortent.

1ère visite du printemps le 22 avril.

Ruche no 1 : colonie sur 11 cadres, normale, œufs et couvain. Passablement de mâles. Colonie à surveiller pendant la période de l'essaimage.

Ruche no 2 : sur 11 cadres, normale,, œufs et couvain.

Ruche no 3 : essaim de l'année dernière se développe bien, sur 7 cadres, cadres à rajouter, oeufs et couvain.

Ruche no 4 : Cette colonie a été pillée par la 5 par un trou de communication que les abeilles ont fait dans le plateau. La reine a été tuée et la colonie anéantie.

Ruche no 5 : Sur 10 cadres, belle colonie, beaucoup de couvain, vu la reine, œufs et couvain.

Ruche no 6 : 10 cadres, belle colonie, beau couvain mais abeilles plus méchantes que jamais, une douzaine de piqûres comme remerciement de ma visite.

Ruche no 7 : Sur 10 cadres, belle colonie, œufs et couvain.

Ruche no 8 : Sur 10 cadres, belle colonie, œufs, couvain.

A l'arrière saison, la colonie 3 a perdu sa reine dans des circonstances imprévues et la colonie a fortement diminué. Acheté une reine Carniole à Orbe et introduite en septembre. Attendre la visite du printemps pour voir le résultat.

Egalement la colonie no 7 a totalement disparu et la ruche complètement vidée. Le printemps prochain, ruche à repeupler par un essaim.

L'année 1923 est une mauvaise année, vilain printemps, froid et pluie. Les mouches ne sortaient pas. Le 13 mai, il a gelé fortement. La plupart des vignes ont souffert. Ma récolte est d'environ 100 kg sur 10 ruches. Le miel se vend 4.50 frs le kg.

Vendu kgs de miel soit une recette de Fr………

Fait 2 essaims pour peupler les ruches 9 et 10. Les 2 ont bien réussi.

1924

BLEUES

1ère visite le 22 avril.

Printemps froid jusqu'à fin mai.

Les premiers jours de juin relativement beaux, puis retour de froid.

Les abeilles consomment ce qu'elles avaient déposé dans les hausses.

La plus mauvaise année que j'ai vue depuis que je suis apiculteur. Pas un kilo de miel à prélever. Le dicton est une fois de plus très vrai : « année de froid, année de rien ».

L'hivernage de mes 7 colonies s'est bien passé.

Dans bien des ruchers, énormément de colonies mortes de faim.

1925

ROUGES

1ère visite de printemps courant d'avril.

Hivernage bon, assez de nourriture jusqu'au nourrissement.

Fait 3 essais artificiels pour peupler mes 3 ruches vides, soit 8, 9, 10.

2 de ces essaims ont bien réussi, mais la 9 a été pillée.

Année moyenne pour le miel, sur 7 colonies, j'ai retiré 60 kg de miel.

Vendu 50 kg à 5 frs le kg = Francs 250.-

Acheté 50 kg de sucre à 60 centimes = 30.-

Bénéfice de l'année = 220.-

J'ai commencé à peindre mes reines. Celles de l'année dernière_ 1924_ en bleu

Reines de cette année (rouges)

1926

VERTES

Le 1er janvier, soleil magnifique, +11 à l'ombre, toutes les mouches sortaient.

Sucre pour nourrissement printemps 30 kg à 0.48 = Francs 14.40

Sucre pour nourrissement hivernage 60 kg = Francs 30.-

Total Francs 44.40

Nombre de kg de miel vendus : 10 kg à 5.- = 50 francs

Gardé pour la maison 15 kg, soit récolte totale 25 kg.

Année de misère pour les apiculteurs. Printemps pluvieux et froid. Il a fallu nourrir jusqu'en mai et les colonies ont beaucoup souffert.

Mise en hivernage au mois d'octobre.

Hiver froid, peu de neige dans la plaine, réclusion des mouches assez longue.

Bénéfice de l'année : 5.60 francs

1927

JAUNES

Le 1er janvier, -4 degrés, brouillard épais.

1ère sortie des mouches 14 janvier, beau soleil, toutes les colonies sortaient.

Sucre pour nourrissement printemps 50 kg à 0.60 = Francs 30.-

Surcre pour nourrissement hivernage 50 kg à 0.55 = Francs 27.50

Première visite le dimanche 8 mai.

Colonies prêtes pour la récolte, dont les hausses ont été mises le 8 mai (1) (2) (4) /6) (8)

Colonie (7) peu d'abeilles, ruche bourdonneuse, mis un cadre de couvain pris à la 4

Colonie (9) a dû essaimer, 2 cellules royales, bel essaim (vu la reine à la deuxième visite)

Colonie (10) essaim se développe bien, pris un cadre de couvain pour la 5, qui est bourdonneuse.

Colonie (5), bourdonneuse, mis 1 cadre de couvain de la 10.

Mauvaise année. Pas de récolte. Vendu 10 kg de miel à 5 frs = 50 frs aux recettes

Aux dépenses frs 57.50

Déficit Francs. 7.50

1928

ROUGES

Le 1er janvier, beau soleil mais les mouches ne sortent pas. Quelques belles journées en février : sorties avec apport de pollen. Rien constaté d'anormal, toutes les colonies sortent.

3ème année décourageante : récolté 10 kg de miel sur 10 colonies.

Le printemps a été froid et pluvieux, suivi d'un été sec avec une température sénégalienne.

Le 20 mai, il a neigé sur les montagnes.

3ème année sans récolte.

Pas de bénéfice, la vente des 8 kg de miel n'a pas payé le sucre donné en stimulant et provisions pour l'hiver.

Acheté 72 kg de sucre à 0.50 cts = Francs 36.-

Vendu 8 kg de miel à 5 francs = Francs 40.-

1929

BLEUES

Hiver très rigoureux et froid. Mi-février, le thermomètre accusait -19 degrés C, longue réclusion des abeilles.

Le 1er janvier, bise, pas chaud.

Année normale, récolté 60 kg de miel à 5 francs.

Mise en hivernage en septembre.

En novembre, plusieurs belles journées, les abeilles sortaient.

Acheté pour nourrissement de printemps et d'automne 60 kg de sucre à 0,50 cts.

Rien dans le cahier pour les années 1930, 1931, 1932……

Ces années correspondent à la maladie et au décès de Loulette…. Mais je ne pense pas que cela ait joué un rôle. Pourtant les feuillets ne semblent pas avoir été arrachés car l'année 1929 et l'année 1933 sont au recto et au verso de la même feuille. Mystère…..

1933

VERTES

11 avril, première visite de printemps.

Ruche no 7 : beaucoup de provisions, couvain sur 6 cadres.

Ruche no 8 : provisions normales, couvain sur 5 cadres, beaucoup de cellules de mâles.

Le 4 mai, essaim de la ruche 1 placé dans la ruche 11, fait 2 essais artificiels, peuplé les ruches 5 et 10. Ces deux essaims se développent normalement.

Vendu 10 kg de miel à Fr. 4.50 = 45 francs.

Année médiocre, gelées de mai, les mouches ne sortaient plus en mai, il faisait trop froid.

1934

Les reines n'ont pas été peintes cette année.

1ère visite de printemps 15 avril.

Toutes les colonies ont bien hiverné. Pas d'orpheline, toutes les reines en état. Trouvé du couvain compact dans chaque ruche.

Rien d'anormal dans les ruches, encore des provisions.

Ruches : 1, 3, 4, 5, 6, 8, 12

Peuplé les ruches 7, 10, 12 avec cellules royales prises à la souche 5, rendue orpheline.

Acheté un essaim d'abeilles noires pour peupler la ruche no 9 au prix de 5 francs.

Total des colonies en automne : 11, soit ruche 1, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12

Belle année, récolte normale. Vendu 50 kg de miel à Frs 3.80 soit aux recettes 190 francs

Mise en hivernage le 22 octobre.

Toutes les colonies apportent du pollen à cette date et ont l'apparence normale.

Il y a cependant peu de ponte en août. Cela provient probablement de la sécheresse. Gardé 6 kg. Total de la récolte 56 kg.

Belle année. Pas de gelée printanière. Peu ou pas de pluie. Année sèche.

1935

1er janvier, temps couvert, +5, libre de neige.

2 février, fort redoux, +9, toutes les colonies sortent, pas constaté de diarrhée.

17 février, belle journée, +16, ler apport de pollen.

28 mars, commencé le nourrissement.

1ère visite 19 avril.

Ruche no 8 : bourdonneuse, pris couvain à la 5 (pas élevé).

Ruche no 12 : essaim artificiel de 1934, se développe bien, 5 cadres.

Ruche no 11, belle colonie, sur 11 cadres.

Ruche no 10 : belle colonie sur 8 cadres constructions en dehors de partitions.

Ruche no 9 : essaim de noires acheté à « Eshnch » ( ?), sur 11 cadres.

Ruche no 7, belle colonie, sur 12 cadres.

Ruche no 6, essaim se développe normalement, sur 6 cadres.

Ruche no 5, bel essaim, sur 5 cadres.

Ruche no 4, colonie magnifique, sur 12 cadres.

Ruche no 3, bel essaim, constructions en dehors de la partition.

2 mai, coupé la colonie no 6, pour peupler la ruche no 2.

6 mai, essaim naturel sorti de la souche no 1, peuplé la ruche no13

11 mai, essaim naturel sorti de la souche 11, peuplé la 14.

22 mai, essai secondaire sorti de la souche no 11, peuplé la ruche en paille.

24 septembre, dernière visite avant l'hivernage.

Constatations :

Ruche no 14 : essaim naturel se développe bien.

Ruche no 13 : pas de couvain, paraît cependant en ordre.

Ruche no 12 : colonie fait du bruit, un peu faible, peut-être orpheline.

Ruche no 11 : couvain operculé.

Ruche no 10 : couvain operculé.

Ruche no 9 : beaucoup de couvain operculé.

Ruche no 8 : vide.

Ruche no 7 : couvain operculé.

Ruche no 6 : couvain de tout âge.

Ruche no 5 : couvain operculé.

Ruche no 4 : couvain operculé.

Ruche no 3 : couvain operculé.

Ruche no 2 : pas de couvain, mais paraît normale.

Ruche no 1 : couvain operculé.

Année médiocre, 27 kg de miel à Francs 3.80 le kg.

Certaines colonies n'ont rien récolté. L'année était pourtant normale, mais pas de nectar dans les fleurs, gelée printanière.

L'hivernage paraît normal jusqu'à fin décembre.

1936

1er janvier, forte pluie, pas froid, +5.

13 janvier, journée magnifique, beau soleil, +15, toutes les colonies sortent, quelque apport de pollen provenant probablement des noisetiers, chose assez rare à cette date.

Pas de diarrhée, à l'exception de la colonie 13, qui tache quelque peu la planche de vol. Rien constaté d'anormal autrement.

Le journal s'interrompt là….. Pour quelle raison ? mystère. Emile est-il déjà malade ?

Il décèdera prématurément deux ans plus tard, le 2 février 1938, d'un cancer.

1ère page : écrite au crayon :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Chère Claire, comme cet article est émouvant! Ces hommes ou femmes qui tenaient leur journal que ce soit pour la vie familiale, l'agriculture, le vignoble, la météo ou l'apiculture comme votre grand-père Emile Champendal, sont des "trésors " de mémoire scientifiques enfin reconnus par les professionnels de ces domaines permettant de "prendre" la mesure des temps passés...........Quel beau témoignage, quelles belles photos, votre grand-père est si beau devant sa ruche avec sa pipe! MERCI chère Claire, une fois de plus vos documents retracent l'histoire de votre famille que j'aime tant!

  • Sylvie Bazzanella

    Document si riche d'enseignement. Merci Claire pour ce partage. Un sujet brûlant d'actualité...

  • Claire Bärtschi-Flohr

    Merci Martine, merci Sylvie pour vos commentaires. Oui, ces pauvres abeilles, pourtant si utiles.... elles sont bien malmenées de nos jours !

  • Nicolas Ogay

    Superbe et très intéressant à plus d'un point, merci! J'aime bien ces photos, le grand-père fier de ses ruches, posant pipe au bec. Ca posait son homme, ça, la moustache et la pipe!

  • Claire Bärtschi-Flohr

    Merci Nicolas pour votre message. La moustache me rappelle une expression que j'ai entendue plusieurs fois : quand une chose n'est pas parfaite, certains disent : "c'est comme un baiser sans moustache" !!!!!! Sans commentaire !

  • Nicolas Ogay

    Oui, mon grand-père le disait aussi: "une soupe sans sel c'est comme un baiser sans moustache!" Sympa!

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,596
6,434
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.