Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Memento Moris – Ancien cadran solaire à Monthey

Memento Moris – Ancien cadran solaire à Monthey

Ce vieux cadran solaire de 1804 sur une maison de Monthey, nous rappelle par sa devise que la vie est caduque : Memento moris ! Une thématique assez fréquente sur les cadrans anciens.

Données sur le cadran:
Emplacement: Monthey, Rue du Bourg-aux-Favre 18, Maison Atelier Soleil Céramique
Type: cadran vertical déclinant
Orientation: SSE
Matériel: Peinture sur crépi
Affichage de l’heure: heure solaire locale
Heures affichées : 4– 16 (en chiffres romaines VI - IV )
Heures entières (rayons) et demi-heures (lignes courtes). Trace de lignes horaires gravées
Style: polaire (parallèle à l’axe terrestre), appuyé
Epoque: 1804
Décoration: Croissant de lune dans le soleil dont les rayons forment les lignes horaires
Inscription: 1804
Devise: Memento Moris
Arcs diurnes et lignes astronomiques: absents

Prise de vue: 6. Avril 2018 à 15h47 heure d’été – Heure locale: 14h13, le cadran est donc assez précis.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Pierre Jeannerat

    Mon père m'avait appris cette citation en latin : vulnerant omnes, ultima necat, toutes blessent, la dernière tue. Pas très optimiste... L'avez-vous vue sur un cadran solaire ?

    • Claudio Abächerli

      La devise « vulnerat omnes, ultima necat” Toutes (sous-entendu : les heures ) blessent, la dernière tue on la trouve en variations différentes sur un grand nombre de cadrans solaires. Parfois on ne trouve que « …ultima necat »
      A Vetroz “ Omnes laedent Ultima Necat “ Sur l’église de Witterswil (SO) : « Omnes Vulnerat ultima necat ! » (Photo en bas) Dans la cour intérieure du couvent de Mariastein (SO) « Omnes vulnerat ultima necat ! » A Beromünster (Pfrundhaus) « Omnis Vulnerat ultima necat ! » Sur l’église catholique de Triengen (LU) « Omnis hora vulnerat. / Ultima autem necat. / Ein jeder Schlag ist Lebendswunde. / Der letzte bringt die Todesstunde.» Sur l’église de Oberwil (ZG) : Omnis hora vulnerat ultima autem necat A Bedigliora (TI) : Omnes ferant unica Ne(cat) Et il y en a bien sûr aussi en français. A Grône (VS) on avait «Toutes les heures blessent, la dernière tue», mais on l'a changée en « Toutes les heures / sont du bonheur » ce qui est plus positif quand-même, lors de la dernière restauration. Mais il y a bien sûr toute une série de devises sur le même thème (le temps qui passe vite, l’inéluctabilité de la mort…) comme : Breves sunt dies hominis Ecce venit hora Fugit interea, fugit irreparabile tempus Fugit irrevocabile Hora ruit ultima latet Mors certa hora incerta Non timet ultimam probus Omnes time propter unam Sic vita fugit Sicut umbra fugit vita Tempus fugit bona manent Una ex his tibi ultima Velut umbra fugit hominum vita Vide umbram meam et dinumera horam tuam Celle-ci est pour beaucoup l'heure suprême, c'est peut-être la tienne. Entre toutes tu sais qu'il y en a une, mais tu ne sais pas laquelle. Je luis pour tout le monde, mon ombre passe avec vitesse, et ta fin approche avec rapidité, o mortel. L'heure expire, songe à toi. La mort n'a point d'heure fixe. La mort tire à toutes heures. Le jour du jugement dernier approche et je compte les heures. Le temps passé n’est plus, l’éternité commence, pensez-y donc mortels, pensez-y d’avance. Mortel, sais-tu à quoi je sers ? A marquer les heures que tu perds. Ô voyageur voici l'heure, pense à ta dernière demeure. Peut-être à l'heure que tu comptes, il faudra mourir et rendre compte. Redoute la dernière. Toi qui regarde quelle heure il est, donne toi garde la tienne y est. Une de plus – une de moins: l’éternité dépend d’une…

      Et après cette tristesse mieux vaut de citer Ronsard: « Donc si vous me croyez, mignonne Tandis que votr’âge fleuronne Cueillez, cueillez votre jeunesse…. »

      notrehistoire.imgix.net/photos...

    • Pierre Jeannerat

      Merci pour votre réponse très intéressante.

Claudio Abächerli
387 contributions
17 avril 2022
27 vues
2 likes
0 favori
3 commentaires
3 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,635
6,677
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.