Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Chanoine Charles-Aloyse Fontaine (1754-1834)

Chanoine Charles-Aloyse Fontaine (1754-1834)

1 janvier 1791
Gottfried Locher, auteur du portrait. Photo d'Alain Germond (1984)
Laurent de Weck

Ce chanoine de Fribourg portant, tel que l'a peint Gottfried Locher, rochet et aumusse, la main gauche posée sur un "Novum Testamentum", mérite que l'on se souvienne de lui avec reconnaissance. Libéral, il a accueilli la République helvétique en 1798 comme une chance, parce qu'elle lui permettait de fonder à Fribourg une école dans l'esprit de Pestalozzi, accueillant pauvres et riches, forts et faibles, dans un système d'enseignement mutuel. Les plus grands devaient s'occuper des petits, les plus doués des plus lents. Son cousin Cordelier, le Père Girard, le secondera dans cette entreprise. Désavoué par l'autorité ecclésiastique de la Restauration, singulièrement par Mgr Yenni, le chanoine Fontaine mourra attristé.

En 1822, sa petite-nièce, Pauline Fontaine, épouse François de Weck. Le couple aura onze enfants, dont mon arrière-grand-père Louis de Weck-Reynold, qui fut conseiller d'Etat à Fribourg, de 1861 à 1880.

Le portrait du chanoine, longtemps au château des Bonnes-Fontaines, devint la propriété de mon grand-père Maurice de Weck, cadet des onze enfants de Weck-Reynold. Il se transmet depuis de cadet en cadet. J'en suis l'actuel dépositaire et mon plus jeune fils en héritera à mon décès. LdW

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
96,759
5,401
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.