Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Ernest Ansermet et Jean-Pierre Brönimann, 1951 - À propos des Trois cloches de Gilles

Ernest Ansermet et Jean-Pierre Brönimann, 1951 - À propos des Trois cloches de Gilles

1951
Jean-Pierre Brönimann resp. sources indiquées dans le texte
Jean-Pierre Brönimann resp. sources indiquées dans le texte

Ernest ANSERMET lisant un cahier de la revue «Je vois tout», qui venait de publier une très courte présentation du film «Les trois cloches» - que Raymond Barrat réalisa sur la chanson de Jean Villars Gilles - dans son cahier du 19 septembre 1951, No 38; à son côté Jean-Pierre BRÖNIMANN, un des fils de Charles Brönimann, fondateur de Cinéac.

Le générique de ce film peut être visualisé sur la page https://www.rts.ch/archives/tv/culture/cine-actualites/9154870-les-trois-cloches.html des archives de la RTS.

Raymond Bech-Barrat et Adrien Porchet au travail lors des prises de vue à Évolène et dans les environs, une photo de Jean-Pierre Brönimann.

Une vue d'Évolène avec la Chapelle de Lannaz dans le coin inférieur gauche, photo de Jean-Pierre Brönimann.

Chapelle de Lannaz à Evolène, une photo de Jean-Pierre Brönimann.

La courte présentation publiée dans ce cahier de la revue «Je vois tout» (signée Sch.):

"[...] Sans grand «tapage» — mais avec un sens très réel des possibilités (et des limites) de la production cinématographique suisse, la Société Cinéac de Lausanne a mis à profit les rares beaux jours de cet été pour tourner en Valais un film appelé à un grand succès, et qui fait actuellement ses débuts dans les «salles obscures».

Ce film a, entre autres mérites, celui de porter à l’écran Les Trois Cloches, cette chanson de notre compatriote Jean Villars Gilles que tout le monde dans le... monde entier fredonne, ou peu s’en faut!

Les interprètes ? lls sont les meilleurs qu’on pouvait souhaiter en l’occurrence, puisqu’ils sont tous d’authentiques Valaisans, point du tout acteurs professionnels, mais vignerons, paysans, pâtres, agriculteurs, tous exactement à l’image des personnages évoqués dans Les Trois Cloches. La musique? Les arrangements musicaux sont de Carlo Hemmerling, ce compositeur bien de chez nous dont l'éloge n’est plus à faire et qui connaît à fond le Valais pour y séjourner fréquemment, tandis que la chanson elle-méme — thème de tout le film — prend un relief singulier grâce à la voix magnifique de Paul Sandoz, accompagné par l’Orchestre de la Suisse romande sous la direction d’Ernest Ansermet.

Quand nous aurons ajouté que le scénario et la mise en images sont de Raymond Bech, que les prises de vues ont été confiées à Adrien Porchet et Claude Budry — assistés de JeanPierre Brönimann auquel nous devons les splendides photos reproduites ci-contre — nous aurons dit l’essentiel au sujet de ce film, promis à une belle carrière non seulement en Suisse, mais à l’étranger, où il fera connaitre sous leurs aspects les plus caractéristiques la terre valaisanne et ses gens. [...]"

Une splendide photo de Jean-Pierre Brönimann publiée en couverture de ce cahier de la revue «Je vois tout».

Deux autres prises de vue du film:

Pour un court entretien sur ce film avec Raymond Barrat, voir la page https://notrehistoire.ch/entries/Gq8RNdD28Oe de Notre Histoire.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Roger Monnard

    Vraiment Merci, Merci pour les liens, cette version de la chanson m'avait marqués à l'époque.

  • Roger Monnard

    Après avoir visionné cette version, je me rend compte que ce n'est pas tout à fait la même que celle de la cinémathèque qui a été présentée à l'occasion de l'anniversaire des 80 ans de Gilles, (version que j'avais empruntée pour une séance privée) ou là le commentaire avait été supprimé et le son restant grandement amélioré.

    • René Gagnaux

      Merci pour vos commentaires!

      Est-ce-que vous avez quelques détails sur la version présentée par la cinémathèque?

    • Roger Monnard

      Bonjour, lors de la commémoration des 80 ans de Gilles à Vidy,la Cinémathèque de Lausanne à présenté un montage comprenant ces 11 minutes de film et divers courts-métrages illustrant des chansons de Gilles et Julien.

      Ce montage doit encore exister puisque j'ai pus l'emprunter même si c'était il y a plus de 30 ans.

      A voir avec le centre de stockage des films à Penthaz ??

      Je vous souhaite une bonne journée avec mes plus cordiales salutations.

René Gagnaux
1,588 contributions
29 novembre 2020
52 vues
4 likes
2 favoris
4 commentaires
2 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,317
6,481
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.