Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Accueil des internés à Sierre

Accueil des internés à Sierre

6 février 1916
collection Stéphane Bettler
Pierre-Marie Epiney

Les Gérondins (musiciens de la Gérondine, harmonie municipale de Sierre) couverts de leurs canotiers lors de l'accueil des internés à Sierre. En ce 6 février 1916, les Sierrois réservent un accueil triomphal aux "prisonniers de guerre français".

Voici ce qu'en dit le Nouvelliste valaisan du 8 février 1916 :

L'arrivée des prisonniers français en Valais

Réception triomphale

Nous les avons vus aussi les rescapés de la grande Tourmente, nous les avons de nos yeux vus, nous leur avons tendu les mains, nous leur avons parlé, ils nous ont répondu. Nous les avons acclamés eux et leur patrie : la France ; nous les avons surchargés de fleurs et de fruits du Valais, nous leur avons glissé mille petites et douces choses. Avec le reste de voix et de force que leur ont laissé quinze mois de captivité — et quelle captivité ! — ils ont dit : « Vive la Suisse ! Merci, vous êtes trop bons ! » Et tous ils nous souriaient dans leur résignation , car ce sont des malades.

Puis le journal présente dans le détail les 4 arrêts de ce premier train d'internés militaires, d'abord à St-Maurice, puis à Martigny, à Sion et enfin à Sierre dont voici l'extrait :

notrehistoire.imgix.net/photos...

voir aussi ces documents :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Pierre-Marie Epiney
2,003 contributions
16 juillet 2020
54 vues
5 likes
0 favori
0 commentaire
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,520
6,464
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.