Frank MARTIN, Les quatre éléments, Orchestre du Festival de Lucerne, Ernest ANSERMET, 1965

25 août 1965
Lucerne
SRG / SSR pour l'audio, René Gagnaux pour le texte
SRG / SSR pour l'audio, René Gagnaux pour le texte

Les „Quatre éléments“ furent composés par Frank MARTIN à l'occasion du quatre-vingtième anniversaire d'Ernest ANSERMET et dédiés à celui-ci. L'oeuvre n'a pas de „programme narratif“ proprement dit, chaque mouvement développe une forme propre et claire à partir de la juxtaposition de matériaux thématiques. Frank Martin expliqua les motivations sous-tendant la pièce d’une manière clairement destinée à assister l’auditeur au cours de sa première rencontre avec l’oeuvre:

"[...] Ce que j’ai tenté d’exprimer dans cette musique, c’est l’impression que me causait la vue de certains paysages. Pour la Terre, j’avais à l’esprit les amoncellements de rochers nus que j’avais vus aux environs du Cap Nord ou les plaines infinies du centre de l’Islande. Pour l’Eau, j’ai revu, toujours en Islande, les paisibles rivières au bleu indéfinissable, les immenses cataractes et les grands lacs où tout s’apaise. Pour l’Air, je n’ai pensé qu’à la légèreté en elle-même ou, plus rarement, au souffle du vent dans les arbres. Le Feu a été pour moi la vision du brasier rougeoyant et des flammes claires qui s’en échappent. Ce sont donc des visions, telles qu’elles étaient en moi gravées, qui ont orienté et dirigé mes recherches musicales. [...]"

En guise de courte présentation, lire le récit publié sur cette page de Notre Histoire.

Frank Martin, Les quatre éléments, Études symphoniques (1963/1964), Orchestre du Festival de Lucerne, Ernest Ansermet, 25 août 1965

  • Applaudissements -> 00:22
  • 1. La terre: Molto lento -> 05:55
  • 2. L’eau: Allegro moderato -> 11:07
  • 3. L’air: Allegretto leggiero -> 15:05
  • 4. Le feu: Allegro agitato -> 21:31
  • Applaudissements -> 23:47

C'est grâce à la générosité de la SRG / SSR que nous pouvons - par l'intermédiaire de l'excellent site neo.mx3.ch - écouter ce remarquable document. Pour des raisons techniques, je ne peux toutefois pas l'insérer ici en iframe embarqué afin de pouvoir l'écouter sans devoir quitter cette page. Pour ceci cliquer sur ce lien permettant d'accéder à la page correspondante du site neo.mx3.ch de la SRG / SSR - sur cette page cliquer sur la flèche au milieu du gros pictogramme.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Valérie Clerc

    Le thème des éléments traité ici avec maestria par Frank Martin m'a rappelé l'univers de la danse. A ce propos, le compositeur français Jean-Féry Rebel (1666-1747) a écrit les "Les Élémens, simphonie nouvelle" en 1737-1738. Ce ballet sans parole a connu un oubli de près de deux siècles avant d'être représenté en 1950 sur une chorégraphie de Serge Lifar par un orchestre dirigé par Roger Désormière. En prenant connaissance de votre publication sur les "Quatre Éléments", je demande si Frank Martin a eu connaissance de ce ballet et de sa réapparition à l'horizon musical de sa génération, car il y a peut-être des liens à faire entre les deux oeuvres.

    • René Gagnaux

      Merci pour votre commentaire très intéressant.

      Je n'avais pas pensé à faire ce rapprochement, bien que "Les Élémens" de Jean-Féry Rebel soit l'une de mes oeuvres préférées. Ces jours prochains, je vais examiner ce rapprochement plus en détail.

      "Les élémens" de Rebel est toutefois une oeuvre décrivant la création du monde, comme l'oratorio "Die Schöpfung" - La Création" - de Joseph Haydn. Dans ses "Quatres Éléments" Frank Martin décrit par contre les impressions que les 4 éléments lui ont laissés. Mais un lien est fort possible.

      Cordialement

      René

  • Pierre-Marie Epiney

    Merci René de nous partager cette œuvre magnifique. J'admire Frank Martin, en particulier l'oratorio "et in terra pax".

René Gagnaux
1,742 contributions
3 décembre 2023
25 vues
4 likes
1 favori
6 commentaires
2 galeries