Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Morges en 1919

Morges en 1919

1919
Walter Mittelholzer
ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv/Stiftung Luftbild Schweiz

Dans la collection de l'ETH cette intéressante vue aérienne de Morges prise en 1919 centrée sur la Place Dufour (8). Elle complète la vue aérienne de 1950 prise dans l'axe de la Grand Rue

(11) Hôtel du Mont Blanc (Hôtel des Alpes jusqu'en 1882) bien placée pour accueillir le flot des voyageurs qui débarquaient encore au débarcadère de 1855 attenant au port. Le Quai du Mont Blanc entre le Château et l'Hôtel est contemporain de la construction du débarcadère devant faciliter le transbordement des voyageurs et des marchandises du terminus ferroviaire du port au bateau.

(10) Ici on retrouve , à la Rue du Parc 8 le bâtiment où se trouvait à la fin du XIXe s. l'atelier de réparation de vélocipède d'Emile Déglon que Robert Horvay a placé sur NH

(9) Les Halles de 1560, bâtiment reconstruit et rehaussé en 1785 et qui prend le nom de "La Douane" mais qui ne deviendra Préfecture qu'en 1952.

(2) La belle demeure patricienne au 92 de la Rue Louis de Savoie, maison dite "près du Château" en 1350, qui jouxtait le 1er mur d'enceinte du Château fut acquise par le maçon, encore un piémontais, Dominique Trabuchier qui fut l'un des principaux constructeurs du Château de Vufflens qui fut reconstruit au XVe s alors que la famille de Henri de Colombier en était propriétaire.

(8 et4) Les 4 demeures patriciennes bordant au sud la Place Dufour sont la réalisation du projet de construction au début du XIXe s. d'un faubourg à l'entrée ouest, la dernière au n° 9 de la Place Dufour se distingue des autres et présente un intérêt. Elle détonne avec son toit à la Mansard. Alors que les autres sont l'oeuvre d'Henri Perregaux (entre 1837-1839), elle fut construite par l'architecte Jules Renevier en 1836, dans un style différent "sobre et soigné jusque dans ses moindres détails, affichant sa fonction associative semi-publique par un portique dorique (Paul Bisseger)", elle est cédée au Cercle du Commerce ou Cercle du Parc. Voilà ce qu'en dit P.A. Bovard dans Histoire animée des Morgiens: créé en 1829 par une vingtaine de messieurs distingués qui vont occuper le 1er étage, au-dessus du Café du Parc. Ce dernier qu'un chroniqueur anonyme dépeint comme "le rendez-vous des gens riches, banquiers, anciens notaires et des jeunes oisifs, on y lit le Journal de Genève , les pieds sur les chenets et on y parle bourse..."

(3) Place Dufour 1, un autre angle de vue pour la Maison bourgeoise occupée en 1917 par la Société de Banque Suisse, bâtie entre 1839 et 1843 selon des plans de Henri Perregaux.

(5) Au 8 de l'Avenue Ignace Paderewski, le toit à croupe et lucarnes de la maison Berlin, nommée aussi Le Petit Manoir, qui fut une auberge reconnue en ville de Morges, maison construite en 1764 par Marc-Antoine Perret. La maison Berlin sur une carte postale de Claire Bärtschi-Flohr

(8) Le nord de la Place Dufour est arborisée. C'est là que s'étaient construits, en 1500, le couvent et l'Eglise Notre-Dame des Frères mineurs de l'Observance (Abbaye des Cordeliers). Le couvent est mis à sac en 1531 par les Confédérés puis les moines furent chassés par les Bernois en 1536. Ces derniers cèdent le couvent à la Ville de Morges en échange d'une cure pour le pasteur.En 1542, les constructions sont démolies et les matériaux réutilisés (dalles funéraires dans les murs du château !). Le terrain se mue en "carrière" mais une partie devient, en 1545, le cimetière de l'Abbaye. Il est abandonné en 1843, pour être déplacé à St Roch près de la gare. En 1903, il sera finalement à l'emplacement actuel à la sortie Ouest au lieu-dit Au Molliau entre le lac et la route de Genève. Au XIXe s., au nord de la Place Dufour se trouvait l'ancien manège. Ce fut donc un édifice destiné à l'enseignement de l'équitation, établi probablement avant 1655. En 1776, il devint un lieu de culte provisoire lors de la construction du nouveau Temple. Puis il sert de dépôt, de caserne, de logement des forçats....; il est loué à un artisan, David Glardon, qui y installe un poids public, avant de devenir l'infirmerie des ouvriers ! Cette image de 1880 mise sur NH par Rémy Glardon.

De 1830 à 1876, l'ancien manège abrite donc dans une chambre du premier étage, l'établissement de secours fondée en 1830 par des patrons morgiens réunis en syndicat qu'ils ont créé pour leurs ouvriers malades. Le délabrement de l'immeuble pousse la société à renoncer à ce logement pour confier les ouvriers malades à l'Infirmerie de la rue des Pâquis, desservie par les diaconesses de St Loup. L'ancien manège sera livré au pic des démolisseurs vers 1880. En 1883 la société prendra le nom de "Société de secours mutuels des ouvriers de Morges".

(6) Ancienne maison de Maître de la période de LL.EE., résidence d'été du Bailli, cédé à un particulier en 1706.Bâtisse de plan carré flanquée à l'est d'une annexe et au nord d'une dépendance rurale. Vaste habitation à 2 niveaux, au toit à croupes, percé de lucarnes. Elle sera démolie en 1961. C'est dans cette belle maison que F.A. Forel rédigera son ouvrage sur le Léman, monographie qu’il consacre au lac Léman dès 1892 marquant l’acte de naissance officiel de la limnologie, discipline principalement dédiée à l’étude des lacs et des eaux superficielles.

(8) La place Dufour subira en 1938 une transformation radicale de sa partie nord: construction par l'architecte Ch. Pellegrino du Square Place Dufour, large construction entre le n° 1 de la Rue de la Gare et la Place, devant contenir le Cinéma Odéon (il y avait déjà une salle de Cinéma au Casino). Cette image de Yves Brudet montrant probablement le début des travaux de construction du square

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Philippe Chappuis
1,436 contributions
4 décembre 2019
56 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
1 galerie
Déjà 3,778 documents associés à 1910 - 1919

Galeries:

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,386
5,908
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.