Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
L'usine d'aluminium de Chippis (1908 - 2018)

L'usine d'aluminium de Chippis (1908 - 2018)

Editions Jullien Frères, Genève
Albin Salamin

Au début, il n'y avait que des champs avec le pont sur le Rhône de la route entre Sierre et le petit village de Chippis.

Photo de Jean-Pierre Genoud

Puis le 13 juillet 1908, c'est l'allumage des premiers fours à aluminium à l'usine de Chippis (future Alusuisse); la Société anonyme pour l'industrie de l'aluminium (AIAG), à Neuhausen, avait déposé les plans de construction le 5 septembre 1905; pour ses besoins en électricité, elle utilisera les eaux de la Navisence et du Rhône.

Très rapidement, l'usine s'agrandit:

Photo Pierre-Marie Epiney

Photo de Sylvie Bazzanella

Une ligne de chemin de fer reliera l'usine à la gare de Sierre grâce à des locomotives à vapeur. Avec le développement de la ligne de chemin de fer du Simplon et l'ouverture du tunnel en 1906, le transport de la bauxite et de la production de l'usine pouvait se faire par chemin de fer. D'ailleurs, dès 1905, la Société AIAG (Aluminium Industrie Aktien Gesellschaft) entreprend des travaux pour relier le site de l'usine à la ligne de chemin de fer à la gare de Sierre. Cette réalisation se fera sous la direction de l'ingénieur Palaz. (Lire l'article)

Photo Grégoire Favre

De 1923 à 1930, l'usine de Chippis connaît une période de forte croissance. Elle emploie deux mille ouvriers et produit 20 000 tonnes d'aluminium par an. Fort de ce succès, l'AIAG décide de construire, sur le territoire de la commune de Sierre, une nouvelle usine de laminage et de filage, inaugurée le 28 mai 1929, à quelques mois du fameux krach boursier. (Article de Grégoire Favre "L'Aluminium en Valais de 1905 à nos jours").

Cependant, bientôt soumises à une forte concurrence de la production mondiale d'aluminium, les usines valaisannes doivent faire face aux aléas de la conjoncture. Ainsi, dès 1986, la fabrication du métal brut est abandonnée à Chippis et l'entreprise cède ses participations dans les sociétés hydroélectriques.

Dès 2015, l'usine de production d'aluminium se situant sur la commune de Chippis sera démolie et assainie jusqu'en 2018.Une cérémonie de fin des travaux s'est tenue sur les lieux, le mardi le 30 janvier 2018, Une archive de la RTS.

Au début des travaux, une vue de la région en septembre 2016:

Photo Grégoire Favre

Photo Jean-Pierre Genoud

Vidéo*: Une relation entre les paysans d'Anniviers et l'usine de Chippis.*

notrehistoire.ch/medias

1908 - 2018, la fin d'une époque industrielle en Valais!

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,783
4,723
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.