Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
00:00:00
00:10:27

F. Schubert, D 965, B. Retchitzka, J. Lancelot, J.-J. Barbier

Disque Les discophiles français 525117
René Gagnaux

Franz SCHUBERT, Der Hirt auf dem Felsen (Le pâtre sur le rocher), D 965, Basia RETCHITZKA, soprano, Jacques LANCELOT, clarinette, Jean-Joel BARBIER, piano, 25cm LES DISCOPHILES FRANÇAIS 525117 (P)1959

Réf. pour la splendide photo illustrant ce fichier: DR. photo publiée avec l'aimable autorisation de Nicolas Reichel, son fils. Reproduction interdite.

L'enregistrement que je vous propose ici est paru en 1959 sur le disque 25cm Les Discophiles français 525117. Un détail très intéressant - et expliquant la remarquable qualité de l'enregistrement pour cette fin des années 1950: la prise de son a été faite par un grand expert de la prise de son, André Charlin (ref: http://www.svalander.se/charlin/rec11alleng.htm, au bas de la page).

J'ai fait le report disque -> bande magnétique il y a bien longtemps, la bande magnétique est toutefois encore en bon état, mais devenue très fragile, c'était le dernier moment pour récupérer l'enregistrement...

Qu'écrire de plus sur cet enregistrement? Tout simplement que Basia RETCHITZKA est absolument splendide, que son interprétation est magnifique! Et un excellent accompagnement par Jacques LANCELOT et Jean-Joel BARBIER: un enregistrement de référence méritant d'être remis en mémoire! (Pour une biographie de Jacques Lancelot voir par exemple la page suivante: http://jeanpaulodiau.unblog.fr/. Pour une courte biographie de Jean-Joel Barbier voir par exemple la page suivante de Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Joel_Barbier.

L'enregistrement que vous écoutez...

Franz Schubert, Der Hirt auf dem Felsen (Le pâtre sur le rocher), D 965, Basia Retchitzka, soprano, Jacques Lancelot, clarinette, Jean-Joel Barbier, piano, 25cm Les Discophiles français 525117 (P)1959

Les Discophiles français 525117 -> enregistreur bande Philips -> WAV -> léger DeClick avec ClickRepair, quelques retouches manuelles -> MP3 256 kbps, le tout effectué par moi-même: l'enregistrement est donc de ce fait libre de droits d'autres personnes ou sociétés.

L'enregistrement peut être aussi téléchargé sur la page correspondante de mon site, en format FLAC (donc comprimé sans pertes):

http://www.renegagnaux.ch/497933/497975.html

À noter que Basia Retchitzka a fait plus tard un 2e enregistrement de ce Lied avec Georges Richina à la clarinette et Liselotte Born au piano, paru chez Gallo, disque 30-186 (selon le catalogue de la Phonotèque Suisse, No d'archive LP2826).

Quelques détails sur l'oeuvre:

Franz Schubert compose cette courte oeuvre en octobre/novembre 1828 sur deux poèmes de Wilhelm Müller et un poème de Karl August Varnhagen von Ense. Elle est caractérisée par un accompagnement de clarinette (qui - dans la première version de l'oeuvre - peut être aussi joué par un violoncelle), un dialogue splendide avec la soprano.

La première partie - "Wenn auf dem höchsten Fels ich steh" (Lorsque je suis sur les plus hauts rochers) - est composée sur le poème "Der Berghirt" der Wilhelm Mueller, la seconde - "In tiefem Gram verzehr' ich mich" (Dans ce chagrin profond je me consume) - sur un poème de Karl August Varnhagen von Ense - "Romanze" ou "Nächtlicher Schall" - et la troisième - "Der Frühling will kommen" (Le printemps va arriver) - à nouveau sur un poème de Wilhelm Mueller, "Liebesgedanken".

La partition peut être téléchargée sur la page suivante de l'IMSLP: http://imslp.org/wiki/Der_Hirt_Auf_Dem_Felsen,_D.965_(Schubert,_Franz

Le texte avec des traductions en français peut être lu sur la page suivante du site recmusic.org: http://www.recmusic.org/lieder/get_multi_text_setting.html?SettingId=20463

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Basia Retchitzka était une très grande artiste soprano. Mon père Victor Desarzens a beaucoup travaillé avec elle; il aimait tellement sa splendide voix de soprano. L’enregistrement du Vin Herbé, de Frank Martin en présence du compositeur a été une grande joie pour tous les musiciens de l’OCL, les chœurs, les solistes dont Basia Retchitzka et bien sur mon père Victor Desarzens. Vin Herbé voir aussi ; http://www.notrehistoire.ch/photo/view/34093/J’ai assisté à toutes les répétitions ; l’enregistrement s’est fait à Radio-Lausanne dans le studio qui a été quelques années « Studio Victor Desarzens ». J’adorais cette interprétation du « Pâtre de Schubert » je devais avoir 15 ans lorsque mes parents me l’ont offert, je l’écoutais chaque jour avec passion. J'ai fais aimer Schubert à tous mes amis..... Il y a quelques années j’ai « perdu », ce disque. J’ai acheté de nombreux CD avec de grandes interprètes soprano ; jamais, jamais… je n’ai retrouvé cette voix sublime et cette interprétation que je chéri avec Jean-Joel Barbier au piano et Jacques Lancelot à la clarinette. Et voilà que René Gagnaux fait ce miracle…MERCI….c’est une telle chance pour les mélomanes de NH de pouvoir écouter ce lieder de Schubert interprété par Basia. Enfant j’adorais Basia, elle m’a donné des cours de chants à Lausanne. Aux pieds de son immeuble il y avait une confiserie de grand renom; après les cours Basia m’emmenait manger des pâtisseries. Pour mes 15 ans Basia, m’a offert une robe longue jaune en satin cousue et brodée par sa mère, il y avait des petites perles sur le bustier; c’était pour ma première sortie officielle. Plus tard j’ai offert cette robe à ma filleule et nièce qui habitait à Paris ; elle l’a mise pour sa première sortie de bal des étudiants.

  • Sylvie Bazzanella

    Tout simplement, merveilleux.

  • René Gagnaux

    Chère Martine Je vous remercie pour vos passionants - et précieux - commentaires. C'est ce qui rend les groupes de NH extrêmement intéressant, passionant: les témoignages de témoins de l'Histoire, qui autrement risqueraient d'être perdus à jamais!

  • Martine Desarzens
  • Martine Desarzens
  • Mario D'angelo

    Magnifique restitution sonore. Et musicalement tout est beau dans cet enregistrement.

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
94,090
4,812
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.