Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Evolution de la population de Granges

Evolution de la population de Granges

1 janvier 1802
P-M Epiney, sur la base de diverses informations
Classe 8h Granges

Ce document appartient au groupe "Mémoire de Granges". Il est présenté aux élèves dans le cadre des cours d'histoire.
Ce diagramme en bâtons montre l'évolution de la population de Granges de 1802 à 2014.

Question 1:
Qu'est-ce que ce diagramme t'apprend sur ton village ?

  • Ce diagramme montre que la population a presque constamment progressé entre 1802 et 2015.

  • Depuis que nous sommes petits, nous voyons sans arrêt de nouvelles constructions. Mais qu'est-ce qui pousse les gens à venir chez nous ? Ca pourrait être le sujet d'une nouvelle recherche.

  • Si on regarde le diagramme de plus près, on voit qu'il y a parfois une baisse de la population, comme entre 1826 et 1860.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Entre 1826 et 1860, on remarque une baisse du nombre d'habitants. Voici deux hypothèses expliquant cela :

A. Hypothèse de F.F. :
"En 1826, Granges compte 258 habitants, en 1860, il n'y a plus que 219 habitants. Cette régression peut être expliquée par une éventuelle émigration de quelques familles vers le Nouveau Monde."

B.Hypothèse de l'historienne Muriel Borgeat-Théler : "Selon les sources que j'ai consultées, il n'y a qu'un départ outre-mer pour mille habitants dans le district de Sierre entre 1850 et 1880.

Pour expliquer cette chute au niveau de la population, je pencherais plutôt pour une explication liée au Rhône (encore lui). En effet, mon collègue Alexandre Scheurer, dans son article ("Quarante ans de projets, de travaux, de litiges et de catastrophes (1820-1860)" dans Vallesia 2012, note 326, page 64) a relevé que Granges, au XIXe s., est dépassée par la charge d'endiguer ses rives. Dès 1817, la commune doit appliquer un système de cession de ses terrains communaux. Des Valaisans puis des étrangers assument cette tâche. Plusieurs acquéreurs vont se succéder, mais tous abandonnent et, finalement, Granges doit reprendre l'endiguement à sa charge, ce qui s'avère ruineux. En 1850 et 1859, le Grand Conseil évoque la possibilité de démembrer la commune en raison de son incapacité à endiguer ses rives.​ Les impôts devaient donc être très élevés à Granges, ce qui n'incitait probablement pas de nouveaux habitants à s'installer et les jeunes à rester sur le territoire de la commune."

Question 2 :
Résume les hypothèses de ces deux personnes.

  • L'hypothèse de F.F dit que la baisse de population est due à une émigration en Amérique.
  • L'hypothèse de Muriel Borgeat-Théler dit que l'explication de l'émigration n'est pas possible puisqu'il n'y a eu qu'un départ outre-mer entre 1850 et 1880. Par contre, elle pense que certaines personnes sont parties pour échapper à des impôts qui devenaient trop élevés à cause des travaux d'entretien du Rhône.

Question 3: Quelle hypothèse te paraît la plus vraisemblable, historiquement parlant ? Pourquoi ?

C'est la deuxième hypothèse qui paraît la plus vraisemblable puisque :

  • Muriel Borgeat-Théler est une historienne professionnelle
  • Elle s'appuie sur des sources, des documents écrits
Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Classe 8h Granges
37 contributions
9 avril 2015
557 vues
0 like
0 commentaire
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
97,702
5,557
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.