"Espérons que bientôt nous pourrons parler, au passé, des mauvais jours"

"Espérons que bientôt nous pourrons parler, au passé, des mauvais jours"

26 février 1917
Pierre-Marie Epiney

Cette carte a été écrite de Montana-Vermala par un interné militaire français. Il écrit à une connaissance qui lui a envoyé des dattes depuis la France. En période de guerre, c'est assez surprenant que ce type de marchandise ait pu transiter par la poste !

Autre sujet d'étonnement : la carte est affranchie avec un timbre de 10 centimes alors que ce genre de courrier était d'ordinaire offert aux internés (voir les autres cartes de cette collection).

Le visa de censure "Ouvert par l'autorité militaire, 405" est apposé au dos de la carte.

Voici :

Montana, 26 février 1917

Ma chère Léonce,

Reçu hier tes dattes en très bon état et très bonnes, délicieuses. Merci mille fois, tu m'as fait grand plaisir.

Espérons que l'heure du retour est proche et que bientôt nous pourrons parler, au passé, des mauvais jours.

Mes meilleurs baisers à toi et à Louis.

Raymond

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Pierre-Marie Epiney
2,388 contributions
28 juin 2023
40 vues
5 likes
0 favori
0 commentaire
5 galeries