Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le Séquoia du Parc Gallet

Le Séquoia du Parc Gallet

9 novembre 2020
Claire Bärtschi-Flohr

Il vit à mille mètres d'altitude. Il a probablement été planté il y a longtemps, quand le domaine était encore une propriété privée. Le parc Gallet, a été acheté par la commune en 1925 à une vieille famille, dont plusieurs membres illustrèrent l'histoire chaux-de-fonnière. La circonférence de son tronc est impressionnante.

Les arbres, les plantes sont des êtres vivants. Ils sont vivants de leur cime, ou de leur corolle, jusqu’au profondeurs de leurs racines, qui forment un réseau très intéressant à étudier et qui comporte des analogies avec le réseau internet. Les végétaux se meuvent, se déplacent, ils respirent, ils communiquent entre eux et avec le monde qui les entoure. Les dernières recherches montrent que les racines contiennent une sorte de « cerveau ».

Sur ce sujet, j’ai vu récemment sur « TedTalk » un excellent podcast, une conférence donnée en juillet 2010 par un savant italien, Stefano Mancuso, neurobiologiste : Les racines de l’intelligence végétale.

Ce professeur attire notre attention sur le fait que le végétal n’a jamais été considéré comme du vivant pendant de nombreux siècles. Il en donne pour preuve la Genèse : seuls les animaux et les humains sont considérés comme vivants. Lors de la création du monde, Dieu ne crée pas une seule plante ! Et l’histoire de l’Arche de Noé ne fait que confirmer cette manière de penser : Noé emmène sur son arche un couple d’humains et un couple de chaque animal. Il n’emmène pas la moindre plante. Une vision du monde dont nous sommes les héritiers et qui a énormément influencé notre manière de comprendre la nature jusqu’à ce que la science, grâce à des moyens technologiques de plus en plus sophistiqués, nous dévoile des faits : les manifestations et les comportements étonnants des végétaux. Bien difficiles à observer sans ces nouveaux moyens d’investigation.

Nous admirons les animaux, surtout les gros animaux, comme les baleines. Mais selon ce professeur italien qui étudie les plantes, une baleine est un nain comparée à un sequoia.

Je vous conseille l’écoute de cette conférence, faite en anglais. Mais vous pouvez l’écouter avec des sous-titres en français et/ou obtenir le texte écrit dans notre langue.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Claire Bärtschi-Flohr
936 contributions
11 novembre 2020
53 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,496
6,464
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.