Concours photo "La rue, témoin de nos passions": publiez-vous images jusqu'au 25 mars ! Toutes les infos

Un cours de religion particulier

1950
Pierre-Marie Epiney

Dans une langue savoureuse, Louis Epiney (*1936) conte ici un souvenir de fin d'école. Avec 5 de ses camarades, il est "finissant" de l'école obligatoire en vue de l'obtention du certificat d'émancipation. Ils sont sous la férule d'un enseignant âgé de 70 ans, dur de la feuille.

Dans cette épisode, Louis raconte le désarroi du jeune vicaire qui n'a plus jamais voulu mettre les pieds dans cette classe...

Estimation de la date : 1950

Cette capsule se trouve sur Youtube à cette page.

Voir aussi :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Paul-André Florey

    J'ai très bien connu ce vicaire de Vissoie. C'était un saint homme mais peu ouvert aux réalités de la vie. Il avait créé à Vissoie le "club des bons types" qui avait, entre autres, pour but d'éloigner les écoliers des écolières?! ... Gare au péché d'impureté!!!! Il a été vicaire à Vissoie de 1948 à 1960. Tout à son honneur, en fin de vie il fut chanoine du chapitre de Sion. Un homme adorable et vertueux que tout le monde aimait de grand coeur et respectait.

  • Paul-André Florey

    On appelait chez nous à Vissoie "les cours complémentaires". Tous les jeunes gens de 16 à 18 ans y étaient astreints, cela durait 120 heures. Initialement c'était une préparation pour les examens du recrutement. Mon papa se souvient dans les années 1920 étant de la commission scolaire lors de l'inspection avoir entendu une réponse d'un élève interrogé par l'inspecteur qui était un prêtre: parlez nous d'Esaü et Jacob! Réponse: ah je ne me souviens plus ce que ces deux apôtres ont fait!