Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Au juge de la paroisse de Vissoie

Au juge de la paroisse de Vissoie

5 octobre 1888
Ad. Bagnoud Ch.
Jean-Pierre Genoud

Le respect de la hiérarchie et de la transparence n'étaient pas en vigueur, même à l'évêché...

Texte :

Monsieur le juge

Hier à mon insu la chancellerie épiscopale a envoyé à votre zélé vicaire, sa nomination de curé de Chandolin. Sans ancun doute, les mérites de monsieur Salamin le désignent à cet avancement mais sa perte ne sera que plus regrettable pour Vissoie.

Toutefois si son départ ne peut être empéché, il a un digne successeur dans le candidat que Monseigneur vous offre : Monsieur Praz est en effet le sujet le plus distingué du séminaire de Sion.

Agréez, Mr le juge, l'assurance de mon affectueux dévouement.

Ad. Bagnoud Ch.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Jean-Pierre Genoud
487 contributions
29 avril 2012
1,042 vues
0 like
0 favori
4 commentaires
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,415
6,246
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.