Les sons à Réchy

1950
Pierre-Marie Epiney

Danièle Caloz (*1942) est une historienne enthousiaste. Née à Réchy près de Sierre, titulaire d'un brevet d'enseignement, elle a exercé au Nigéria puis au Canada. Puis ses études universitaires lui ouvriront les portes de la TVOntario avant de fonder sa propre compagnie, Médiatique inc. en 1994. Dès lors, elle se consacrera à la production télévisuelle à Toronto, principalement en langue française, jusqu’en 2019. Elle cofondera aussi la Société d’histoire de Toronto.

Mais Danièle n’oublie jamais ses racines valaisannes. Dans cette capsule, elle évoque les sons de Réchy, le village de son enfance, en 1950.

Quelques citations

  • Il ne faut pas oublier le tintement particulier des cloches de la chapelle de Réchy.
  • Je me souviens qu'en 1954 on est allé la famille commander un bébé à Longeborgne. On est allé en basco. Et l'expérience, il y avait le bruit du moteur, le klakson, l'odeur d'essence : c'était à nulle autre pareille !
  • La place du village était quelque chose de vivant : on se rencontrait,... Sur les bancs qui entouraient la vieille chapelle, il y avait les vieux qui parlaient, qui fumaient, qui crachaient. On pouvait compter sur eux pour dire quand la police était au village.
  • Les bavardages allaient bon train parce que tout finissait par se savoir.

En cas de difficulté de lecture

une copie se trouve sur Youtube à cette adresse.

Musique de

Thierry Epiney : Oasis hypnotique extrait de "Contre vents et marées". Voir son site à cette page.

Voir aussi

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Yannik Plomb

    Très belle tranche de vie, que de belles sonorités de la vie d'un village,merci pour ce partage

  • Augustin Genoud
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Pierre-Marie Epiney,

    Une fois de plus je vous remercie pour un très beau partage avec madame Danièle Caloz. C'est un témoignage qui me touche profondément et me plonge dans mes plus beaux souvenirs d'enfance, incluant et me faisant surgir aussi tous ces moments merveilleux qui ont été à moi, à ma soeur et mon frère littéralement volés par les nombreux interdits de fréquenter nos ami(e)s et animaux du village en temps pourtant libre. J'admire chère Danièle l'éducation et la grande liberté que vos parents vous ont à vous entendre généreusement offert. Aussi je voudrais encore juste faire remarquer qu' il y avait dans ces villages pas seulement le bruit des gens et de nos animaux à entendre. Mais encore pendant des moments de silence on pouvait bien écouter les insectes de tout genre

    rts.ch/play/tv/ya-pas-ecole/vi...

    Amitiés Renata

  • Christian Freudiger

    Quelle énergie, et quel magnifique pouvoir d'évocation. Pendant 6 minutes, j'étais en 1950. Metci pour le partage !

    • Renée Danielle Caloz

      Merci de votre commentaire. Comme j'étais première de famille dans une maison un peu isolée, j'étais très attentive à ce qui m'entourait, et je n'avais pas souvent quelqu'un pour me dire quoi voir, sentir, entendre, etc.

  • René Gagnaux

    Merci Pierre-Marie pour cette splendide réalisation et ce partage. Madame Danièle Caloz raconte tellement bien cette tranche de sa vie, les images et sons sont splendides, vont tellement bien avec ses souvenirs. Certes, la fin est un peu triste, mais ces merveilleux souvenirs sont grâce à toi conservés.

  • Jean-Jacques Joris

    Merci et bravo Mme Caloz: quels que soient les thèmes, ils sont tous magnifiquement racontés. On se se lasse pas de vous écouter.

  • Nicolas Perruchoud

    Danièle Caloz convoque les sons pour ressusciter les activités et les ambiances de son village dans les années 1950. Avec une verve qui rappelle Pagnol, elle fait revivre Réchy, un "village animé et bruyant". Quelle émotion pour l'auditeur du lieu d'entendre le beau carillon de l'église paroissiale se superposer à la voix chantante de Danièle ! Deux voix au service de la mémoire du passé villageois. Merci !

Pierre-Marie Epiney
2,388 contributions
26 mars 2024
75 vues
12 likes
0 favori
14 commentaires
5 galeries
00:06:05