Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

De la Route royale à l’Avenue Général-Guisan

3 mars 2021
Sierre
Charly Arbellay
Charly Arbellay

SIERRE - Une avenue, une histoire

1. De la Route royale à...

Avant d’être une avenue sur laquelle toutes les fanfares du Valais aiment défiler, la route qui traverse la ville de Sierre de part en part s’intitulait au 18e siècle, « la Route royale ».

NB de P-M Epiney :

Selon l’historienne Muriel Borgeat-Théler, la route cantonale était dite "royale" puisqu’elle faisait partie des droits régaliens détenus par l'évêque de Sion, comte et préfet du Valais. On peut s’étonner du qualificatif « royale » mais c’est une survivance du fait que le comté du Valais avait été donné à l’évêque de Sion par le roi de Bourgogne, ancien « propriétaire » du Valais.

Swisstopo montre, dans une carte de 1845, qu’à partie du Bourg de Sierre, l’ouest de l’agglomération n’est que désert :

notrehistoire.imgix.net/photos...

Sierre ne compte que 1868 habitants. De Noës à Glarey, la Route royale est parfaitement rectiligne. La place Beaulieu, qui ne prendra ce nom qu’en 1905, date de la construction de l’institut. Elle ne compte qu’une maison soit l’ancienne Cave de la Channe, démolie dans les années 1990 pour faire place à un immeuble commercial :

notrehistoire.imgix.net/photos...

Il faut attendre le 1er septembre 1868 et l’arrivée du train à Sierre pour que le chemin conduisant à la gare devienne une route à char. Ce minuscule accès de 66 mètres de long sera dès lors relié à la Route royale. Il n’est cadastré qu’en 1875 sous le nom pompeux d’Avenue de la Gare, parfois Place de la Gare.

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • collection : Pm Epiney

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • collection Pm Epiney

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • collection : Pm Epiney

notrehistoire.imgix.net/photos...

Cette appellation est utilisée à la suite de la plantation de quelques platanes. Certaines cartes postales anciennes, dessinées ou photographiées présentent la Route royale comme étant l’avenue de la Gare. C’est un raccourci erroné car la Route royale est sujette à diverses appellations.

Ainsi, l’Ami du Peuple, du 8 et du 15 février 1896 annonce un grand cortège de carnaval composé de 12 chars, 60 chevaux et 200 participants qui partira de Glarey pour se rendre à l’avenue de la Monderèche et ensuite au champ de foire (Rue du Marché).

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • La Rue du Marché, autrefois Champ de Foire, collection : Pm Epiney

2.... à la Grande Avenue

notrehistoire.imgix.net/photos...

collection : Pm Epiney

Le premier plan sectoriel de la ville de Sierre a été mis au point par le bureau de géomètre R. Pellanda pour l’exposition cantonale de 1928 :

notrehistoire.imgix.net/photos...

Toutes les appellations de rues sont clairement définies et approuvées par la commission cantonale de nomenclature dont la décision fait foi. Ainsi, la Route royale devient « La Grande Avenue » et le restera jusqu’en 1960. Une publicité pour la cordonnerie des frères Théodore et Angelin Salamin mentionne en 1928 que le commerce est situé à la Grande Avenue :

notrehistoire.imgix.net/photos...

3.Enfin, l'Avenue Général Guisan qui n'est pas du goût de tout le monde

A la suite du décès du Général Henri Guisan le 17 avril 1960, le conseil communal, présidé par Maurice Salzmann, décide unilatéralement et sous le coup de l’émotion, de modifier le nom de la Grande Avenue en Avenue du Général-Guisan. C’est la première ville de Suisse à entreprendre cette démarche :

notrehistoire.imgix.net/photos...

Sa décision est publiée dans le Journal de Sierre du 13 mai 1960, soit 36 jours après l’ensevelissement du Général. Surpris, les Sierrois font opposition. La fronde vient des riverains et commerçants qui, du jour au lendemain, voient leurs adresses commerciales chamboulées. Quant à la Poste elle fait remarquer qu’un délai pour le changement d’adressage aurait facilité la transition. Car dans cette affaire ce sont les postiers qui paient la somme de travail : papiers officiels, assurances, entêtes de lettres, annuaire téléphonique, tout sera faux. Et pour bien montrer leurs désapprobations, certains commerçants maintiendront leurs anciennes adresses durant plusieurs années encore.

Malgré cette fronde le conseil communal tient bon et le dit :

notrehistoire.imgix.net/photos...

Pour la petite histoire, en 2006, les folios de certains plans cadastraux portaient encore le nom de Grande Avenue. ». Le poète Albert Mathier la définissait comme « Nos petits Champs Elysées ».

Quant aux aînés sierrois, ils parlent encore - en 2021 - de Grande Avenue.

notrehistoire.imgix.net/photos...

Car c’est bien connu : on reconnaît facilement un lieu lorsqu’il parle à ses yeux. Quant aux jeunes générations, le Général Guisan - sans aucune indication historique sur les panneaux de rue - ce patronyme ne leur parle pas ! Mais pas du tout !

Bibliographie :

  • Gazette du Valais du 11 septembre 1870.
  • Swisstopo – voyage dans le temps.
  • Journal de Sierre du 13 mai, du 29 juillet 1960.
  • Journal de Sierre du 10 février 1961.
  • Paroisse St-Martin Muraz-Sierre, historique Pierre-Noël Julen.
  • François de Preux, Sierre et la Noble Contrée, Editions du Griffon, NE 1951.
  • Catalogue de l’exposition Cantonale – Sierre 1928, Schoechli.
  • Michel Salamin – Pages militaires sierroises, Imprimerie sierroise 1962. Sierre l’agréable Zwissig & Mathier.

Pour l'arrivée du train à Sierre, consultez ce document :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Albin Salamin

    Il est possible que l'enseignement ne se fasse plus sur le Général Guisan et que ça ne parle plus aux jeunes. Mais, il y a bien des noms de rues un peu partout qui n'ont aucun sens pour nous et encore plus pour les jeunes. La toponymie des noms a beaucoup évolué et c'est un travail important pour les historiens de redéfinir l'origine de certains noms de rues ou de lieux.

    C'est vrai aussi que le nom "Grande Avenue" n'est pas toujours d'actualité au vu des changements apportés à nos rues!

Pierre-Marie Epiney
1,930 contributions
3 mars 2021
46 vues
2 likes
0 favori
1 commentaire
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,582
6,334
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.