Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Oratoire et grenier à Bouilleys

Oratoire et grenier à Bouilleys

1890
auteur inconnu
Médiathèque du Valais

Cet oratoire n'est plus là, a-t-il été détruit ou déplacé ? La rue du Village avant 1900 présente à gauche un grenier. Pierre Roch (dans Champéry d'autrefois) nous dit que le paysan n'avait en général pas d'attache au village que par "son grenier-vestiaire" où il entreposait des vêtements, les habits de fête, des archives, des denrées et des objets. Il l'utilisait le dimanche ou à l'occasion d'une fête pour se changer.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Le village comme on le voit sur cette image, semble d'être un trésor en entier à lui tout seul.......!

  • Philippe Chappuis

    Merci de votre réaction, je me laisse aussi volontiers prendre au charme indéniable de cette image, peut être plus le bâti que les personnages... et de fil en aiguille, il nous vient à l'esprit que ce pourrait n'être qu' une représentation idyllique, ce que le terme "semble" que vous utilisez suggère également. J'ai la même réaction devant le Village suisse de l'Exposition nationale de 1896 et l'image mise en ligne par Albin Salamin ( notrehistoire.ch/entries/QqOYO... ). C'est par trop aseptisé et ça manque, à mon goût, de crottin de cheval !

  • Renata Roveretto

    Oui, et merci pour vôtre compréhension et suggestion d'image à regarder...................................................C'est fait ! C'est ce qui se passe, quand les vrais villageois sont toute l'année occupés pour de vrai à devoir gagner leurs pains petits, et que l'on prend des faux juste pour les occuper (utiliser), pour le gain des plus gros. Image et mentalité lamentable à mes yeux.

  • Philippe Chappuis

    Hugo Loetscher, un écrivain zürichois, qui n'avait pas l'habitude de mâcher ses mots, s'étonnait que les gros continuent à manger les petits, il suggérait et pensait que ce serait plus efficace que les petits mangent un gros... ( rts.ch/archives/tv/divers/3466...)

Philippe Chappuis
1,453 contributions
7 décembre 2019
35 vues
2 likes
0 favori
4 commentaires
1 galerie
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,769
5,965
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.