Les usines d'aluminium au temps de leur splendeur

Les usines d'aluminium au temps de leur splendeur

31 mars 1911
Julien frères, Phot Editeurs Genève, 8158; coll PM Epiney
Pierre-Marie Epiney

Cette carte postale a été expédiée de St-Séverin (Conthey) en 1911.
Elle montre les usines de Chippis. A l'heure où le site sera assaini d'ici 2017, il est intéressant de voir cet établissement au temps de sa splendeur.

Selon Wikipédia, à cette page,

"Dès 1900, l'AIAG s'intéresse au Valais (canton riche en houille blanche et où la main-d'œuvre était alors bon marché). Elle achète ainsi en 1905 les concessions des eaux de la Navizence et fait construire une usine à Chippis. L'entreprise profitera par la suite de la situation géographique du Valais pour augmenter sa production électrique en développant des centrales à la Souste (1911), à Bramois (1914), à Tourtemagne (1924), à Oberems (1926) et à Mörel (1942)."

Voici une autre carte de la même époque et du même auteur (Julien frères):
[Cliquez sur la carte pour voir en plus grand]

**La carte ci-dessous du même éditeur (Julien frères) a été expédiée de Sierre en 1918. Remarquez que la cheminée fume.
[Cliquer sur la carte pour apprécier les détails]

Nous sommes à l'époque de la grève. Selon ce site,
"**La presque totalité des 1800 ouvriers de l'usine d'aluminium de Chippis se met en grève, ce 17 juin 1917. Le conflit a éclaté au début du mois de mai. Les revendications du syndicat ouvrier portent prioritairement sur 4 points:

  • une augmentation de salaire de 20 à 25 % avec un minimum de 1.- de l'heure,
  • la suppression du travail à la tâche,
  • l'immixtion du syndicat dans l'organisation du travail d'hiver et
  • la reconnaissance officielle du syndicat par la Société pour l'industrie de l'aluminium.

Devant l'intransigeance de la direction, les ouvriers emmenés par l'abbé Pilloud entrent en grève. La troupe présente sur les lieux depuis le 1er mai suite à l'explosion d'une bombe calme les ardeurs des plus acharnés. La Confédération donne un ordre de marche aux ouvriers les contraignant à reprendre le travail en habit militaire. Ayant obtenu la reconnaissance d'une commission ouvrière, le travail reprendra dès le début juillet 1917."

**Cette carte-ci expédiée de Sierre en 1922 est due à Phototypie Neuchâtel (no2404). Elle doit aussi approximativement de la même époque.
[Cliquez sur l'image pour voir les détails]


Quant à celle-ci de l'édition Art. Perrochet & Phototypie, elle doit dater de 1939

Selon cette source

"Le 13 juillet 1908, c'est l'allumage des premiers fours pour la fabrication de l'aluminium à Chippis. En 1929, l'AIAG inaugure les usines de laminage et de presse de Sierre.

En 1944, l'usine de Neuhausen am Rheinfall est désaffectée et devient un centre de recherches. Dans les années 1950, l'AIAG construit l'usine d'Ernen et acquiert 30 % des forces du barrage de Moiry.

En 1962, l'AIAG inaugure l'usine de Steg en Valais. En 1963 l'AIAG prend le nom d'Alusuisse (Schweizeriche Aluminium, Aluminium suisse).

En 1973, Alusuisse absorbe Lonza de Gampel. En 1990, naît la holding Alusuisse-Lonza Group.

En 1997, Alusuisse-Lonza Group employait environ 31 000 personnes, dont 5800 en Suisse (chiffre d'affaires: 8873 millions de francs, bénéfice net 466 millions), dans les trois divisions : emballages (Lawson Mardon), aluminium (Alusuisse) et chimie (Lonza). En 1998, Alusuisse-Lonza Group prend le nom d'Algroup.À la suite de la proposition de fusion à trois entre Alcan, Algroup et Pechiney (qui sera finalement refusée par la commission de la concurrence), le conseil d’administration d'Algroup propose le 11 août 1999, la séparation des activités chimie, savon et énergie (Lonza) de celle des activités aluminium et emballage (Alusuisse)2. Le 18 octobre 1999, l’assemblée générale extraordinaire d’Algroup approuve la séparation.

En 2000, Algroup fusionne avec Alcan pour devenir Alcan Aluminum Valais. En 2005 Le secteur Automobile du groupe des produits laminées se détache d'Alcan pour devenir Novelis. tandis que la filiale Alcan EP devient Constellium en 2011."

Voir aussi :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pierre-Marie Epiney
2,388 contributions
4 août 2016
1,984 vues
6 likes
4 favoris
1 commentaire
7 galeries