Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Les jeunes filles au pair, une institution ?

Dans le DHS cet article sur la fondation de l'Amie de la jeune fille: "L'Union internationale des Amies de la jeune fille (AJF) fut fondée en 1877, avec siège à Neuchâtel, sous la présidence de Marie Humbert-Droz, à la suite du premier congrès abolitionniste international tenu à Genève (Abolitionnisme). La section suisse, fondée en 1886, se consacra à la prévention de la prostitution. Les AJF assistaient les jeunes filles arrivant en ville à la recherche d'un emploi et leur offraient un logement avantageux dans des foyers ("maisons Martha"). Après 1945, elles se concentrèrent sur le placement de jeunes filles au pair. Enfin, s'adaptant à leur époque, elles offrent dans les gares soutien et information aux personnes étrangères, âgées ou désorientées. Depuis 1999, l'union suisse se nomme Compagna; son siège est actuellement à Lucerne." Sous séjour au pair, Wikipedia insère cet historique quei correspond à ce que nous trouvions dans les archives de Pierre Auguste Chappuis et notre expérience (1977-1986): "Le concept du logement au pair s'est développé en Europe après la deuxième guerre mondiale. Avant la guerre, la fourniture en domestiques était abondante et disponible pour s'occuper des enfants des familles de la classe moyenne ainsi que des familles des Classes aisées, mais les changements sociaux, et les augmentations de taxes après la guerre ont rendu l'ancien système inaccessible à la plupart des parents de la classe moyenne. Au même moment, les changements sociaux ont augmenté le nombre de jeunes filles et jeunes femmes de la classe moyenne qui nécessitait de ne plus d'être à leur propre charge, et l'augmentation de l'aspiration des filles à se confronter à des cultures étrangères et apprendre des langues étrangères devenait une aspiration plus commune. La formule au pair permettait ainsi tout-à-la fois d'esquiver les taxes et la stigmatisation d'être domestique, un statut répudié même par les classes laborieuses."

Une galerie animée par Philippe Chappuis Philippe Chappuis

Voir sur la carte

Le torrent de la Frassenaye (référence aux forêts de frêne) prend sa source au Glacier de...
2
5
3
La famille de Pierre Auguste et Suzanne Chappuis ont déménagé à Morges en 1924, l'année de...
1
0
4
Photographie prise par Pierre Auguste Chappuis lors d'une balade en famille dans les hauts...
3
3
3
Photographie de Pierre Auguste Chappuis durant des vacances à Champéry au Chalet Clément.A...
2
1
3
Repérage
Dans un cadre et une lumière qui pourrait évoquer les tableaux d'Albert Anker, également p...
3
3
2
Cette jeune femme de Bolivie a été notre jeune fille au pair, pendant l'hiver 1969-1970, p...
0
0
7
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,035
6,172
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.