Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

L’Inconnu du Gornergrat

30 octobre 2009
Charly Arbellay
Charly Arbellay

Rencontre vécue à Zermatt en 2009

L’Inconnu du Gornergratt, 3090 m.

Par Charly Arbellay, texte et photos

Dans le petit train rouge à crémaillère qui grimpe de Zermatt au Gornergrat à 3019 mètres d’altitude ce vendredi 30 octobre 2009 il y a peu de monde pour contempler le paysage. Un homme âgé aux airs de joyeux lutins de la forêt chante une ritournelle alémanique en patois qui trahit sa provenance bernoise. Il parle au rare visiteur du wagon et l’on apprend à approximativement qu’il veut admirer pour la première fois le Cervin parce que sa caisse Raiffeisen lui a offert le demi-tarif. Heureux, il chante et bat la mesure avec sa main droite. Sa barbe mange une bonne partie de son visage coiffé d’un chapeau aux allures tyroliennes.

A la station sommitale du Gornergrat, il est fou de joie. "Herr, je telefoniert à ma Frau", lance-t-il avec ses rares mots de français. Puis, il me tend son téléphone gros et épais des années 80. "Vous faire le numer für mich".

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • L’octogénaire au téléphone tenant sa canne sous le bras.

A peine sommes-nous exécuté qu’il jubile : „Hallo Schatz, ich bin im Gornergrat und ich stehe vor dem Matterhorn. Das ist unglaublich ! “ (Allo chérie, je suis au Gornergratt et le Cervin est derrière moi. C’est incroyable !) Puis il chante : tralala, trala lala, lala…et encore tralala !

Nous ne saurons rien de lui ! Sauf qu’il porte une veste de la fabrique Truttmann de Kriens, avec des écussons qui indiquent qu’il appartient à une société de tir de l’Oberland et qu’il a sans doute disputé un championnat de tir incluant Berne et Lucerne. Aidé de sa canne pour ne pas tomber sur le glacier du Gorner, il repart en direction du petit train rouge en chantant encore. Heureux octogénaire !

Il est des jours comme ça ! Un seul paysage peut vous remplir de bonheur !

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • Le soleil rouge de plaisir et le Cervin qui le domine.

Légendes de la photo d'illustration :

L’inconnu du Gornergrat séduit par le Cervin avec son téléphone portable.

Voir aussi :

Pierre-Marie Epiney
23 septembre 2019
Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher Pierre-Marie Epiney, pour vous dire que j'ai eu grand plaisir à lire tout en m'imaginant l'histoire vécus par cet homme aux rides bien profondes et joyeuses d'un homme, que je pense d'avoir été humble durant toute sa vie ! Merci à monsieur Charly-G.Arbellay, ainsi qu'a vous cher monsieur pour le montage de cette vraiment belle documentation dans son ensemble. Amicalement Renata

Pierre-Marie Epiney
2,053 contributions
9 novembre 2021
29 vues
3 likes
0 favori
1 commentaire
3 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,117
6,535
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.