Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Eglise de St-Pierre de Clages avant 1948

Eglise de St-Pierre de Clages avant 1948

Pierre Auguste Chappuis
Philippe Chappuis

Pierre Auguste Chappuis fut régisseur de vignes à Fully et à Champmarais à Conthey et a passé et repassé par ce pays qu'il affectionnait. Il s'est attardé à 2 reprises à St Pierre de Clages, dans les années 1930 puis en mai 1958 et a pris quelques images significatives de l'Eglise romane du prieuré de St Pierre de Clages. Albin Salamin a pris soin de décrire l'historique de ce lieu. Le travail de Pierre Bouffard , "St -Pierre de Clages et les églises des Alpes à trois absides" date de 1948, intéressant et illustré. En 1948, grâce à " L'Ecu d'Or" l'église a bénéficié d'une importante restauration dont certains changements extérieurs apparaissent sur ses photographies.

Cette image de l'Eglise d'avant 1948, frappe par son aspect "enterré" que Bouffard explique en disant qu'au cours des siècles, les alluvions de la Losenze, les constructions environnantes et l'aménagement de la chaussée de la route cantonale ont entassé des masses énormes de matériaux autour de ce sanctuaire qui semble s'être enfoncé en terre. Le niveau du sol de la nef est à 1,45 m en dessous du niveau de la route.De là l'extraordinaire effet de sa tour octogonale. Le toit du Prieuré apparaît derrière la toiture de la nef. Les transepts ne sont pas saillants.Une porte à l'arc en plein-cintre en tuf, qui donnait sur le bas-côté nord de la nef, a été murée. Une partie des baies jumelées supérieures de la tour octogonale est partiellement close par des planches. Dans l'une des baies simples inférieures apparaît la statue en bois, celle de St Pierre que le curé demandera que l'on protège des intempéries en lui donnant une place à l'intérieur (Patrick Elsig indique qu'elle sera mise dans l'embrasure interne de la fenêtre percée à la période baroque mais obstruée après 1948, encore présente sur le photographie de Pierre Auguste Chappuis ).

Deux autres images de Pierre Auguste Chappuis

Détail du portail et des appareils de construction.

La photographie de la statue de St-Pierre se trouvant dans l'article de Pierre Bouffard, « Saint-Pierre de Clages et les églises des Alpes à trois absides. Etude archéologique et comparative », dans Vallesia, t. 3 (1948), p. 59-79.

A la Médiathèque du Valais des images intéressantes d'Oscar Darbellay, datant de 1948 (?) avec en particulier une vue de face de la façade ouest, et un escalier extérieur passant par-dessus l'absidiole Sud.

Cidessous la photographie de Pierre Auguste Chappuis datant du 1958.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Philippe Chappuis, excellente présentation, j'aime votre façon de valoriser le savoir faire d'autrui, et ici encore une fois en particulier ces images venant de votre grand père Pierre Auguste Chappuis

Philippe Chappuis
2,158 contributions
19 juin 2019
58 vues
2 likes
1 favori
1 commentaire
4 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,462
6,579
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.