Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:01:56

Un événement exceptionnel : les Fêtes du Rhône à Sierre

25 juin 1948
Pierre-Marie Epiney

Dans son langage coloré, Christiane Faust (*1932) évoque les XIIèmes Fêtes du Rhône de 1948 qu'elle a vécues comme un événement exceptionnel.

Les temps de restriction imposés par la guerre et les fermetures des frontières sont derrière mais, aux dires de Christiane, les Sierrois vivent ces premières fêtes du Rhône dans un climat d'euphorie total.

Rappelons que la devise générale de ces fêtes du Rhône était "Pour toutes les gloires et toutes les fortunes des pays du Rhône." Cette union fondée en 1928 avait pour intention de développer la fraternité entre les villes et les populations rhodaniennes.

Léon Monnier (1902-1988) est organisateur d'un cortège grandiose. Un spectacle de haute tenue est présenté. Voici ce qu'en dit le Nouvelliste valaisan du 26 juin 1948 :

La Cité sierroise s'est parée de ses plus beaux atours pour recevoir les phalanges rhodaniennes. Elle s'est faite accueillante pour tous ses visiteurs en ouvrant toutes larges les portes de son hospitalité traditionnelle.
Jeudi, au cours d'une réception à l'Hôtel Terminus, en présence des journalistes, M, Zwissig, président de la ville, dans une charmante allocution souligné toute la fierté que ressentait Sierre d'avoir l'honneur d'accueillir, au nom de tout le Valais, ceux de la vallée du Teil, d'Avignon, de Valence, de Lyon, qui regardent passer le fleuve royal dont la source se trouve sur terre valaisanne.
La Chanson du Rhône Parmi les festivités prévues à l'occasion de ce Congrès, citons le Festival « La Chanson du Rhône », auquel nous eûmes l'honneur d'assister. Ce fut un succès, un grand succès pour l'auteur, ses collaborateurs et les interprètes.
Ce jeu populaire dont l'originalité provient du fait qu'on y a intéressé toute la population sierroise, se compose de tableaux qui sont une succession d'images évoquées sur scène par des ballets, des chansons mimées et des cortèges.
(...)
Le texte est d'Aloys Theytaz et la musique de Jean Daetwyler, deux artistes dont plusieurs années de collaboration assurent à cette oeuvre l'unité nécessaire. La mise en scène de Jo Baeriswyl est tout à fait remarquable. Il a déployé ici toute son imagination et nous a montré toutes ses possibilités. L'Harmonie municipale et le Chœur Rhodanien prêtent leur concours à ce spectacle, d'une réelle valeur artistique, qui représente pour une petite cité comme Sierre un effort considérable.

[sous la plume de H.F.]

Et le lendemain, sous la plume de ce même journaliste :

C'est l'enthousiasme général dans la petite cité. Le beau temps est de la partie. La ville entière fraternise avec les groupes costumés français qui chantent dans les rues et exécutent des danses folkloriques sur les places publiques.
Tout laisse prévoir que la journée de dimanche avec son grand cortège «Fresques rhodaniennes » sera le clou des festivités.

Affiche de ces fêtes du Rhône :

notrehistoire.imgix.net/photos...

Voir aussi ces documents :

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,872
6,162
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.